Où l’on découvre l’origine de Babelio et ses liens avec Maurice Carême

Babelio a véritablement démarré un soir de janvier dernier, sur la terrasse chauffée d’un café à deux pas de l’Opéra Garnier.

Pierre, Vassil, Guillaume, trois pintes de bière, et une discussion animée autour d’un projet Internet révolutionnaire : un réseau social destiné aux amateurs du poète belge Maurice Carême. Un site qui permettrait aux internautes de cataloguer dans une bibliothèque virtuelle leurs livres de Maurice Carême, de les classer, de leur ajouter des notes ou des critiques etc. Avec bien entendu des forums pour partager leur passion pour Maurice Carême.

Nous nous sommes attelés à la tâche, conception, ergonomie, développement…mais après quelques
semaines de travail, notre enthousiasme est retombé. En premier lieu, seule une dizaine de livres de Maurice Carême est encore publiée. Et dans le fond, aucun de nous trois n’est particulièrement amateur de sa poésie.

Le projet allait être abandonné, quand une idée de génie – l’ajout d’un nouvel auteur – a relancé la machine et nous a donné l’énergie nécessaire au développement d’un site associant Maurice Carême et Alain-Fournier.

Pour finir, une dispute sur l’intérêt de l’ajout d’un troisième auteur s’est conclue sur l’impossibilité de choisir : « Très bien, puisque c’est ainsi, puisque nous ne pouvons nous entendre, ouvrons alors le site à tous les livres et tous les auteurs ».

Contre toute attente, nous recueillons des avis très positifs sur cette nouvelle version, à l’exception d’une poignée de fanatiques de Maurice Carême hostiles à cette « auberge espagnole où les auteurs sont entassés comme dans un autobus ». Nous espérons qu’elle vous plaira aussi. Vous pouvez d’ores et déjà nous laisser une adresse email sur Babelio, et tester très bientôt notre site en avant-première.

Mon petit chat par Maurice Carême

J’ai un petit chat,
Petit comme ça.
Je l’appelle Orange.

Je ne sais pourquoi
Jamais il ne mange
Ni souris ni chat.

C’est un chat étrange
Aimant le nougat
Et le chocolat.

Mais c’est pour cela,
Dit tante Solange,
Qu’il ne grandit pas.

5 réflexions sur “Où l’on découvre l’origine de Babelio et ses liens avec Maurice Carême

  1. Pingback: Où Babelio devient sérieux et aborde la question de l’utilité des réseaux sociaux verticaux « Le blog de Babelio

  2. A really nice blog, but my knowledge of your language is very poor and i’d like to read it in English, could you point me to some good online translator so i could read it in english?

  3. Pingback: Où l’on célèbre le saint patron de Babelio « Le blog de Babelio

  4. Pingback: Où Babelio lance le challenge ABC Critiques « Le blog de Babelio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s