Où l’on s’efforce de réparer un oubli manifeste

On l’a suffisamment hurlé sur tous les fils twitter, tous les comptes Facebook pour que ça ne vous ait pas échappé : Babelio a eu hier soir les honneurs d’un reportage dans la nouvelle émission culturelle de France 5, Entrée Libre.

 

La vidéo est ici :

 

Nous profitons d’ailleurs de ce billet pour remercier France 5, le journaliste Denis Michelis, et Hélène / Austen d’une part, Estelle Divet et Vincent Piccolo du Groupe La Martinière d’autre part, qui ont eu la gentillesse d’accepter de répondre devant la caméra.

 

Seulement voilà.  Il y a un grand absent dans ce reportage.

 

Il était comme toujours dans sa tanière, loin des caméras, et il a du coup été scandaleusement oublié : Vassil, le Grand Ours de Babelio.

 

Babelio est un trépied. Si l’on oublie une jambe, il ne lui faut pas beaucoup de temps pour se casser la gueule…

 

Nos membres le savent bien, mais les téléspectateurs l’ignorent : Vassil a fondé Babelio, et sans son travail quotidien depuis bientôt 5 ans le site n’existerait pas.

 

Pour Pierre comme pour moi, il est assez pénible de répéter quotidiennement aux membres, bibliothécaires et éditeurs que Babelio n’a pas un pôle technique de cinq personnes, mais que c’est Vassil qui développe l’intégralité du site.

 

La rumeur court depuis longtemps dans le milieu des codeurs, ce billet est l’occasion de la confirmer : oui, Vassil a bien 12 doigts, comme le pianiste de Bienvenue à Gattaca.

 

J’espère que ces quelques mots permettront de rendre à César ce qui est à César, et de réparer le malheureux oubli du reportage. J’en profite d’ailleurs pour annoncer la prochaine grande actualité télévisuelle de Babelio : un documentaire en trois épisodes sur la création du site, plus de cinq heures d’images, avec des archives encore jamais vues à l’écran. En exclusivité, en voici la toute première image :


Pour les plus curieux, elle est tirée de la photo ci-dessous, prise le jour du lancement du site, mais je pense que tout le monde s’en moque.

 

 

 

 

Plus d’infos bientôt. Pour patienter avant la diffusion, je vous livre ci-dessous la sélection mensuelle de Babelio. Bonnes lectures !

 

 

32 réflexions sur “Où l’on s’efforce de réparer un oubli manifeste

  1. Je dis merci à Monsieur Ours….. juste avant qu’il décide d’hiberner…. le froid arrive.
    Je ne suis pas inscrite depuis longtemps, mais j’avoue que j’aime ne parler que bouquins et découvrir de nouveaux auteurs.
    Allez, Monsieur l’Ours encore une cuillère de miel ??? il est tout frais et tout coulant
    Merci encore d’exister.

  2. J’ai failli vous twitter « Mais il n’y a que deux ours dans ce reportage…? » avant de me raviser et de poster quelque chose de plus enthousiaste.
    Pauvre Vassil ! Si j’étais lui, j’aurais mis le feu à tout Paris (et le pire, c’est que c’est vrai. Vous avez de la chance que je ne sois pas Vassil et que je sois de Belgique 😀 ) Félicitations à l’équipe au complet, et vive le long métrage sur Staline>/del> Babelio!

  3. Je n’avais pas vu cette émission, merci ! C’est bien que la télévision parle des livres et des lectures. C’est bien aussi de découvrir les têtes de Babelio même s’il en manque une. Félicitations à vous trois.

  4. Merci encore pour tout ce travail,( je sais je commence à me répéter…), sans vouloir que vos chevilles enflent vous êtes géniaux ! Un petit clin d’oeil aussi à Bibalice et Okta, pour les heures passées à répondre à tous nos messages.
    Longue vie à Babelio. !

  5. Ah Ah ! Très bon ! En fait, austen (sous-titrée dans le reportage « co-fondateur de Babelio » !) et Vassil sont peut-être une seule et même personne ! 🙂

  6. Bravo pour le reportage et la déco de votre repaire.
    Et pour les amateurs d’humour anglais, je rajouterais à la sélection mensuelle de Babelio :
    « Deux hommes dans un bateau ».
    1,2 ou 3, en créant Babelio, vous êtes tous dans le même bateau.

  7. Il y est Vassil dans la vidéo, non ? Ce que vous regrettez, c’est qu’il n’ait pas de sous-titre à son nom ? Je croyais qu’il était atteint d’une modestie maladive, parce que je l’ai cherché en vain dans le compte-rendu du pique-nique ; son nom , son visage, quelque chose. Pourquoi Grand Ours et si mystérieux ? Non, vraiment, sans plaisanter, je croyais que c’était une discrétion voulue. Je l’avais identifié quand même sur les photos, (en famille, c’est ça ?)
    Chantons les louanges de Vassil : Vassil et ses petits compteurs, ses liens multidirectionnels, ses chronomètres diaboliques, ses indexations époustouflantes, sons Babelio génialement évolutif. 🙂 Merci pour tout.

  8. Non non, Vassil n’est malheureusement pas dans la vidéo ! Ni physiquement, ni en sous-titre ! Et il n’a pas pu se joindre au pique nique non plus…

    Il est effectivement très très discret. Mais ce n’est pas une raison pour en conclure que « Guillaume Teisseire et Pierre Fremaux ont eu l’idée de Babelio en 2007 », c’est un peu injuste 🙂

  9. a noter que l’intéressé a vécu le bloc soviétique et la tunisie dans les années 80, ce qui sans grand effort d’imagination peut laisser présager des tenus vestimentaires que l’on qualifiera pudiquement de cocasses

    • Vassil n’est pas une tête de turc (mais qui sont ces initiés qui le déguisent ?) mais un dieu irregardable, auréolé de lumière et proférant de rares paroles d’or.

  10. Quel somptueux poème! Je n’en espérais pas tant 🙂

    Chose promise, chose due; et j’ai réussi à trouver une photo où il est précisément auréolé de lumière:

    PS1: L’enfant est sa nièce

    PS2: Anonyme de 6h54, on ne sait pas encore qui tu es, mais patience…

  11. Merci à vous cinq (euh comme le club des cinq ?) de faire ce qu’est Babelio, et surtout à l’homme aux doigts d’or
    Bravo à vous.

  12. Pingback: L’équipe de Babelio sur le petit écran ! « Blogue officiel des Éditions Dédicaces

  13. Pingback: Babelio : reportage sur France 5 | encreetpixel

  14. Pingback: - Secrétaires d'édition de l'EMISecrétaires d'édition de l'EMI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s