A la rencontre des lecteurs de Babelio

Avec ses 300 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous céder la parole. Désormais, chaque mois, nous inviterons un membre du site à parler de ses lectures.

Et c’est parti avec le tout premier portrait livresque de l’histoire de Babelio !

Rencontre avec Verobleue, inscrite depuis le 25/08/2010

20160226_181453_resized

Bibliothèque de Verobleue

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

Il semble que je me suis intéressée par hasard à Babelio. Il m’arrive régulièrement de partir à l’aventure sur le net. De passer d’un article à l’autre, d’un blog à l’autre et en cliquant ainsi, de trouver de véritables trésors.

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque ?

Il n’y a pas de genre particulier chez moi ou plutôt, cette bibliothèque a développé ses genres avec le temps.  Au départ, il y avait surtout des auteurs français et américains. Depuis, il a y des auteurs scandinaves, japonais, espagnols, canadiens et belges. Il y avait quelques livres d’auteurs, des romans, des polars, des livres sur les travaux d’aiguilles, quelques bandes dessinées. On y trouve maintenant beaucoup de thrillers, de Fantasy, de Young Adult, des romans érotiques, des livres de psychologie…

Tellement de livres, si peu de place et si peu de temps aussi….

Babelio m’a ouvert pas mal les yeux. J’ai même lu des essais, ce qui est assez fabuleux… mais mon regret, c’est de ne lire qu’en français.

Et je n’aime ni le rébarbatif ni le répétitif.

Vous lisez beaucoup de thrillers : qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

J’aime bien la tension, le suspense et l’ambiance oppressante que peut générer la lecture d’un thriller. Et je remarque que je me dirige de plus en plus vers le thriller psychologique où ce qui dérange ne ressort pas spontanément. Lorsque le malaise, le mal-être s’installe, petit à petit, l’air de rien.

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

La toute première ? À l’école, le livre sur lequel nous apprenions à lire : l’histoire d’un petit garçon, d’une forêt et d’un écureuil. Je ne suis jamais parvenue à retrouver ce livre. Je lisais en cachette, plus vite que les autres. Il faut se représenter une classe de village en Belgique fin des années soixante. Je voulais savoir ce qui allait se passer. Avancer.

Puis les Oui-Oui, le clan des sept, le club des cinq, l’aventure ! Tous les mercredis, l’instituteur nous laissait prendre un livre, quel bonheur !

Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

41-tb1ZuUFL._SX301_BO1,204,203,200_Une des plus belle découvertes, c’est « La Horde du Contrevent » d’Alain Damasio.

Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Ce n’est pas mon habitude. Il m’arrive de retourner voir un paragraphe, de relire une anecdote pour la partager avec quelqu’un  mais je relis rarement un livre.

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ? 

Il y en a plein… De grands noms de la littérature française, Baudelaire, Victor Hugo, Flaubert, Camus, Voltaire, Rostand, Maupassant, Dumas, Vian, Proust, Racine. J’en ai peut-être lu un ou deux pendant mon cursus scolaire mais sans plus.

51LEFlHKqiL._SX302_BO1,204,203,200_Je n’ai pas réussi à terminer «Cent ans de solitude» de Gabriel Garcia Marquez ni « La conversation amoureuse» d’Alice Ferney.

Tablette, liseuse ou papier ?

Le papier, mon préféré. Sentir le poids du livre en main, le toucher, tourner les pages, son odeur. Tant de sensations autres que la vue entrent en ligne de compte.

La liseuse dans mon lit la nuit. Je dors mal et la liseuse me permet de faire un break, sans allumer la lumière, sans quasiment bouger, sans réveiller mon partenaire. C’est nouveau, quelques mois.

A quoi ressemble votre bibliothèque ?

Ma bibliothèque est quelquefois un sujet de discorde à la maison !
J’ai heureusement un mari bricoleur et il a déjà fait pas mal de concessions concernant certains (!) de mes défauts. J’ai un super atelier pour travailler sur mes travaux de dames et un magnifique dressing  aménagé dans le grenier pour mes affaires.
Donc, c’est un peu plus compliqué pour les livres… j’étais bien partie, avec un stock peu important mais il s’est un peu développé ces temps-ci avec mes achats, échanges et emprunts.
Donc, je les stocke un peu partout et ma bibliothèque n’est pas vraiment représentative ….

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Les salles d’attente où je lis les magazines. Les files d’attente dans les magasins.

Je m’aperçois que je n’aime pas attendre. Lire me fait patienter.

Le train : j’ai 40 min de trajet 2 fois par jour pour me rendre au travail. Mon lit.

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Un petit morceau du poème « Regrets » de François Villon que je connais par cœur

Ah, si j’eusse étudié

Au temps de ma jeunesse folle

Et à bonnes mœurs dédié

J’eusse maison et couche molle.

Mais quoi, je fuyais l’école

Comme fait le mauvais enfant

En entendant cette parole

À peu que le cœur ne me fend

Celle de  « La septième vague » de Daniel Glattauer que je ressors régulièrement

Une aventure est faite pour être vécue à fond, d’un coup. 
Etre ensemble, c’est vouloir rester ensemble, pour peut-être un jour bien apprendre à se connaître.

Celle de Raymond Radiget du «le  Diable au corps » qui est si juste

Celui qui aime agace toujours celui qui n’aime pas.

Quel sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

Je suis allée à la Foire du Livre de Bruxelles. Tout bien étudié, noté chez qui et où aller et comme d’habitude, je me suis perdue.

Séduite par Jérôme Colin, je me suis arrêtée et j’ai effectué ma première demande de dédicace.

Alpaguée (il n’y a pas d’autre mot) par Jean-Christophe Rauzy, j’ai écouté cet auteur, comédien à la sensibilité exacerbée. Et j’ai empoché son livre, mélange d’essai, de témoignage et de fiction.poppy-z-brite-le-corps-exquis

Le dernier roman  de Martin Michaud, l’auteur canadien, que  j’ai très envie de découvrir.

Je suis super contente d’avoir trouvé « le Corps exquis »  de Poppy Z Brite.

J’essaie d’être disciplinée mais c’est peine perdue….

D’après vous qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio?

Ah, bonne question, je vous remercie de l’avoir posée….

Différents réponses sont valables…..

  • Donner envie de lire un livre
  • Donner une vision différente du récit
  • Donner son ressenti personnel
  • Faire découvrir un genre, un auteur particulier

Surtout essayer de ne pas trop dévoiler, ne pas être désagréable (écrire est un exercice difficile) et avoir en tête que les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ? 

Je n’ai jamais été aussi gâtée de ma vie. Je n’ai pas assez de mes deux mains pour dénombrer le nombre de livres reçus via Babelio, ses Masses Critiques, les maisons d’Edition.

Des échanges de livres avec des babeliotes belges et français.

La virtuosité  à écrire les critiques de certains babeliotes, attendues avec impatience.

J’espère avoir un jour l’occasion de me rendre à Paris pour rencontrer un auteur lors d’une séance organisée par Babelio.

N’hésitez pas à nous faire signe si vous souhaitez être le prochain lecteur du mois ! 

49 réflexions sur “A la rencontre des lecteurs de Babelio

  1. Aller au plus prêt des lecteurs, sans parisianisme nI clivage, voilà une bien bonne démarche. Babelio n’a pas fini de nous étonner !
    Merci…..
    Et je veux bien, un jour peut-être, être questionnée, à mon tour, à propos de ma passion : la lecture.

  2. Bravo à l’équipe Babelio pour cette superbe idée.
    J’aime bien cette citation  » Je déclare qu’après tout, il n’y a pas de plaisir qui vaille la lecture  »
    Peut être qu’un jour je prêterais à cet exercice……
    Bonnes lecture

  3. Bonjour,

    Je serai intéressée à participer à ce projet et à vous parler de mes lectures.

    Salutations Helene1960

    Helene Beaud Route de la Buchille 18 1633 Marsens Tél. 026 915 12 96 helenebeaud@yahoo.com

    Envoyé de mon iPad

    >

  4. Très bonne idée et bravo à Verobleu d’avoir essuyé les plâtres, exercices délicat.
    J’ai noté l’extrait de Villeneuve que je pourrais faire miens…..

  5. Très bon complément au site babelio.: accroît sa dimension réseau « social ». Bravo pour ce premier portrait littéraire

  6. Très bonne idée d’ouvrir ainsi les pages! S’il vous faut encore des volontaires, ce sera avec plaisir. Verobleue va avoir moult messages 😉

  7. très belle idée merci beaucoup à vous.
    j’en profite pour remercier toute l’équipe car Babelio m’a permis de rencontrer d’autres lecteurs, de partager des coups de foudre de découvrir des auteurs vers lesquels je ne serais pas forcément allée.
    je participerai avec plaisir
    je retiens la citation de Radiguet

  8. Verobleue fait partie de mes amies babeliotes. J’ai déjà eu l’occasion de l’apprécier.
    Dans l’interview, ses critères d’une bonne critique sont très claires et intéressantes.
    J’ai recopié le poème de François Villon que je connaissais mais n’avais pas dans mon carnet précieux.
    Merci à Babelio pour cette initiative.

  9. Lire est une activité nettement enrichissante pour nos psychés mais elle n’est – heureusement – pas la seule… Bravo Vérobleue, pour votre franchise !
    Je voudrais bien m’oiseau-ci être candidat à un article…

    PS : et voilà que je profite de nos commentaires-« forum » pour exprimer juste un regret quant à la nouvelle présentation du site Babelio : cette soudaine omniprésence des « portraits » de contemporains écriveurs ou écrivants, photographiés TOUS en gros plan (exactement comme dans « Le Monde des Livres » ou les pages kültürelles de « Libé »… ou en toute autre « Galerie des Glaces » pour Narcisses médiatisés écrivants & omniprésents…) : mêmes procédés répétitifs, lassants, sans imagination aucune… J’ai envie de dire, une bonne fois pour toutes : « Mais qu’est-ce qu’on s’en fiche de la bobine des z-auteurs, bon sang !!!  » Oui, du pur conditionnement : l’image (supposée attrayante) de soi promue pour espérer attirer le chaland… Et bien pour moi seul compte le STYLE et la beauté éventulelle de leurs oeuvre, le reste je m’en fous… Amitié à tous !

  10. Même si je ne suis pas inscrite depuis longtemps, je vous fais signe ! Je trouve le concept intéressant 🙂

  11. Super article et super idée !
    C’est interessant d’en savoir plus sur les babeliotes leur goûts, leur pratiques… J’espère que l’on aura bien d’autres interviews comme celle-ci, qui sauront refléter les points communs et différences entre lecteurs.

    Chouette idée d’aller questionner les lecteurs comme on pourrait questionner un auteur. Et merci à Verobleue de s’être aussi bien preter à l’exercice !

    Je suis volontaire pour une prochaine édition ! Mais également très volontaire pour en savoir plus sur tous les autres petits volontaires… 🙂

  12. J’ai beaucoup apprécié la lecture et c’est amusant de voir comment au fil du temps ,les gouts changent ou se fixent. Le passage sur comment établir une critique est plaisant et fort utile pour tous le monde. Je me porte également volontaire.

  13. L’idée est sympa.
    J’ai eu un peu l’impression d’être invité à un petit café littéraire chez Verobleue
    et que Babelio, avec ce petit moment de convivialité, ressemblait encore plus à ses lecteurs et à leurs livres.
    cordialement
    Gilles

  14. Quelle belle idée, y a pas à dire, Babelio est un super site. Je trouve que Verobleue s’en est magistralement bien tirée. Je tenterais bien l’aventure aussi. A vous lire, Babounette.

  15. C’est avec un grand plaisir que je suivrais la prochaine interview! Très belle initiative. Merci & à bientôt.

  16. Cette rubrique est une chouette idée. J’aime beaucoup. De plus, le portrait ci-contre est intéressant à découvrir. Continuez sur cette voie. C’est TOP ! ^^

  17. Merci à Marie-Delphine pour cette initiative à laquelle j’ai participé avec plaisir.
    Merci à tous ceux qui ont laissé un gentil commentaire;
    Que du positif!

    • Coucou Verobleue, j’espère faire aussi bien que vous, je suis la suivante, et j’en suis très honorée. Excellente journée.

  18. Très bonne initiative ! J’ai été heureuse de découvrir plus en détail ce profil de lectrice et je serais honorée, le jour où vous n’aurez plus grand monde pour se prêter au jeu (c’est à dire dans approximativement trente ans :D) de participer à mon tour. 😉

  19. Alphonsine (c’est le second prénom de ma maman), dans 30 ans !!! Quel pessimisme, P O S I T I V E Z cela provoque la chance.
    Allez, je croise les doigts pour vous.

  20. Belle initiative.
    Interview très intéressante. Ceux qui lisent ont toujours quelque chose à dire, à raconter.
    Je suis partant pour répondre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s