Quai des Bulles 2016 comme si vous y étiez

Du 28 au 30 octobre, Babelio vous met dans sa valise en direction du festival Quai des Bulles. Compte-rendus, impressions, photos, live tweets et autres réjouissances sont au programme, afin que viviez le festival comme si vous y étiez. Avec des animations et des rencontres signées Babelio, cette édition est à ne surtout pas manquer.

arton782

L’édition 2016 : à l’abordage 

Cette année, Quai des Bulles c’est 600 auteurs, 140 exposants, 19 exposition, rassemblés sur 4 100 m².

Rencontres auteurs, matchs à bulles, expositions, concerts, rencontres graphiques, quiz et films : vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer, et nous non plus.

Pour encore plus de contenu, retrouvez nous sur Twitter et Instagram.

SOMMAIRE

Rencontre graphique avec Terreur Graphique

Une tranche de rigolade avec Florence Cestac

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le programme de Babelio

Pour la toute première fois cette année, Babelio organise ses propres animations sur le festival et nous serions enchantés de vous y retrouver !

quai-des-bulles-200

Des rencontres graphiques

Lors de deux rencontres privilégiés, nous vous invitons à interroger un auteur sur son travail, ses traits, ses  personnages, son approche du dessin ou encore ses techniques… pendant que celui-ci dessine en direct ! Les deux rencontres auront lieu à la Rotonde Cartier au Palais du Grand Large.

Une rencontre graphique avec Terreur Graphique vendredi de 16h à 17h. 
tg

Coup de coeur du festival en 2012, Terreur Graphique publie activement sur le blog du journal Libération, et dans différents fanzines et webzines. Plus récemment, on a pu voir ses planches dans Jade, le Psikopat et Fluide glacial. Il est l’auteur du F.I.S.T., Le Petit Livre de la bande dessinée et Rorschach

r

Extraits de la rencontre : 

A propos de ses influences : « Mon dessin est plutôt influencé par la BD américaine et les années 1970. J’en suis toujours un grand amateur, je les achète en anglais et en français. J’aime beaucoup des dessinateurs comme Robert Crumb. »

img_20161028_161604-1

A propos de Renaud, dessiné par Terreur Graphique : « Je suis fan de Renaud depuis que je suis gamin, je l’ai vu 7 fois en concert. C’est difficile de faire un album sur quelqu’un qu’on admire, mais je suis très fier. Aujourd’hui, j’ai un peu vieilli, j’écoute Vincent Delerm. J’ai fait beaucoup d’affiches de concerts, surtout des affiches pour des concerts gratuits.  »

img_20161028_162333-1

A propos des blogs de dessinateurs (il a tenu un blog intitulé Terreur Graphique pendant des années et qui l’a fait connaître) « J’adore vraiment Bastien Vivès, mais mon dernier coup de coeur c’est Les Culottées  de Pénélope Bagieu. »

A propos de la pression de dessiner un dessin par jour pour ses blogs ou la presse : « Je me mets des contraintes même quand je n’en ai pas. Je me lève à 5h30 et il faut qu’à 9h mes strips pour Libération soient terminés. L’idée qu’il faut garder en tête, c’est que quand on n’a pas de deadline, on est en retard. »

A propos de ses techniques préférées : « Je fais tout à la plume, le dessin se fait toujours à la main. Je suis un peu décroissant en BD d’ailleurs car je fais mes couleurs à la main maintenant. Sinon sur les gros albums, je fais ça à l’ordinateur. »

IMG_20161028_163619 (1).jpg

A propos de sa productivité et l’hétérogénéité de son oeuvre : « J’ai toujours peur de m’ennuyer, de faire toujours la même chose. Sauf pour ce que je fais en ce moment pour Libé, je veux bien faire ça encore pendant 10 ans, (même si je ne suis pas sûr que le journal existe encore dans 10 ans ! ) »

A propos de son rapport au texte : « Je n’écris jamais de scénario, j’ai une idée et je brode. Je trouve les personnages et je fais le texte après. Il y a des positions qui reviennent et puis la chute et ensuite le texte. »

A propos de ses personnages : « Ils ont beaucoup évolué. Au départ c’étaient de purs freaks. Maintenant ce sont des freaks qui ont du fric ».

img_20161028_164131_01_01

A propos de son album Rorschach « Dans Rorschach, publié chez 6 pieds sous terre, l’idée était de parler de choses personnelles sans que ça ne se voit trop, des choses qui ont traversé ma vie, une sorte de mauvaise thérapie. »

A propos de son rapport à l’humour : « Travailler chez Fluide Glacial était un peu mon rêve d’enfance. Quand je mange en face de Franck Margerin, je me dis que je n’ai pas raté ma vie. Pour certains c’est les Rollex, moi c’est Fluide Glacial. »

A propos de ses collaborations : « Je préfère travailler tout seul, mais je ne dis jamais non à un copain qui vient avec un scénario, même s’il n’est pas très bon. »

Plus d’informations sur la rencontre avec Terreur Graphique.

Une rencontre graphique avec Nicoby le samedi de 17h à 18h

nicoby1

Nicoby est un dessinateur instinctif et boulimique. En quelques années, il a déjà publié une vingtaine de livres, multipliant les genres, les styles et les formats. Il est l’auteur de nombreuses oeuvres dont VacancesA Ouessant dans les choux ou encore Manuel de la jungle.

nicoby

Nicoby est revenu, en dessin, sur plusieurs caractéristiques de son oeuvre et de son approche graphique.  « Je ne cherche pas à être le plus fidèle possible à la réalité » a-t-il ainsi précisé devant le public de Quai des Bulles. »J’essaie de faire en sorte que les couleurs servent l’histoire. Peu m’importe qu’elles ne soient pas réalistes. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Pour me dessiner, je commence par un gros nez. Cela permet de détourner l’attention du lecteur sur le fait que je me dessine plus mince que je ne le suis dans la réalité » introduit Nicoby qui a l’occasion de revenir sur ses personnages parmi lesquels lui-même puisque le dessinateur a l’habitude de se mettre en scène dans ses propres bandes dessinées. Nicoby précise cependant : »Dessiner des éléments exagérément gros permet d’occuper l’espace ».

20161029_173227.jpg

Ci-dessous, la Bretagne selon Nicoby. « Il manque les cailloux » dit une jeune fille dans le public. Nicoby connait pourtant bien la région,  il est né à Rennes.
bretagne.jpg

Pour découvrir l’oeuvre de Nicoby, rendez-vous sur sa page Babelio.

Nous posterons ici-même quelques vidéos de la rencontre dans les jours à venir.

Extraits de la rencontre avec Florence Cestac

Animée par Hervé Beilvaire, auteur du blog Temps de livres. 

cestac2« Je ne suis pas un auteur, ni une autrice mais une autruche. »

« Je pense que pour faire de la BD il faut en avoir lu enfant. »

« Je ne suis pas fatiguée, tant qu’il faudra je monterai au créneau pour défendre les femmes. Le truc d’Angoulême l’année dernière m’a beaucoup énervée, j’ai d’ailleurs traité le président de crétin total. Je ne suis pas beaucoup appréciée depuis… »

« Avant 68, on apprenait à être une bonne épouse ou une femme du seigneur. Depuis ça a changé, mais le corps de la femme a toujours posé questions. Jeune, j’ai toujours dû cacher mon corps et je trouve qu’on y revient ces derniers temps, avec d’autres religions. »

9782205075595-couvDans le métier de la BD, nous n’étions que 2 ou 3 femmes avec Bretécher. Pour faire sa place,  il fallait jouer des coudes. Il faut pas avoir peur d’y aller, c’est dans ma nature je crois. Et l’humour est mon arme de bataille. On peut raconter beaucoup de choses avec l’humour, même des sujets graves. »

« Je m’inspire de ce que je vis, de ce que je vois, de mon époque.

« J’ai un petit carnet dans lequel je note les expressions et attitudes des gens. J’ai toujours une oreille qui traîne, je vais beaucoup au bistrot et j’écoute les histoires des gens. »

« Je me mets à la table de travail tous les jours et j’espère mourir le crayon à la main. »

« Quand j’ai racheté la librairie Futuropolis, on était la seule librairie de BD à Paris, c’était donc le lieu de rassemblement de tous les fans. C’était super, on a fait ça pendant 5 ans et on a ensuite fondé la maison d’édition. »

« La BD à l’époque c’était toujours des albums cartonnés couleur, 48 pages. On a lancé la nouveauté. On a lancé la mode des tirages de tête et des portfolio. »

« J’aime bien travailler en duo et en solo. A plusieurs, ça nous oblige à revoir notre univers. Par exemple, pour mon album avec Benacquista, Des salopes et des anges, je l’avais prévenu que je ne voulais pas dessiner de bagnole. Et qu’est-ce qu’il me fait ? Un scénario avec 50 nanas dans un car tout au long de l’album ! Du coup maintenant je les décalque. »

« Je dessine quand tout l’album est fait. Le dessin est la dernière étape. J’aime bien l’écriture mais le dessin, je mets la musique, j’écoute la radio, c’est le bonheur. »

« Je ne fais jamais de prévision de mes albums, je me laisse porter par la vie, par mes rencontres. »

« Je chine, je ramasse, j’accumule, c’est une maladie chez moi. »

« Graphiquement, le personnage de Mickey est superbement dessiné. Et puis il est très identifiable. Je l’ai vendue, mais j’avais une énorme collection de figurines de Mickey, des figurines en plastique aux Mickey de manège en bois. »

« Je pense qu’on ne raconte bien que ce qu’on connaît bien. Je grossis le trait dans mes biographies, mais c’est toujours des choses que j’ai vécues. Comme mon dernier album, Filles des oiseaux, sur le pensionnat à Honfleur, j’y suis allée, je connais l’ambiance. Mais, mon frère n’est pas mort ! »

Pendant la rencontre, nous avons également découvert le texte « Navrant »,  publié le 27 janvier 1989 dans le Monde et signé par  Nicole Claveloux, Florence Cestac, Chantal Montellier, et Jeanne Puchol.

navrant

Retrouvez notre interview de Florence Cestac, à propos de son ouvrage Fille des oiseaux.

Des sessions de quiz

Testez vos connaissances de la BD, des comics et du manga avec nos sessions de quiz. Nous serons présents au Palais du Grand Large pour vous proposer des sessions de quiz qui vous permettront – peut-être-, de remporter de nombreux cadeaux !

bande-dessinee2

Une session de quiz spécial enfants :

Vendredi, nous avons pu tester les connaissances en bande dessinée des plus jeunes festivaliers. En répondant le plus rapidement et justement possible à 5 questions, les enfants les plus joueurs -et les plus calés- ont pu repartir avec des BD spécialement sélectionnées pour eux par l’équipe du festival. Ducobu, les Schtroumpfs, Mélusine ou encore Tintin, c’est autour de ces grandes figures de la BD jeunesse qu’ils se sont affrontés une heure durant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– Deux cessions de quiz adultes :

Parfois plus timides que leurs têtes blondes, mais non moins prêts à remporter la victoire, les adultes ont eux aussi eu droit à  leur quiz lors du festival. Nouveautés comme classiques, c’est à travers toute l’histoire de la BD que nos participants se sont affrontés, dans la joie et la bonne humeur, le samedi et le dimanche.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une conférence sur les adaptations de romans en BD le samedi de 16h à 16h45

style-de-bande-dessinee-de-champignons-couche-vectorielle-nuages_34-343373

Proust, Nestor Burma, Camus mais aussi le Petit Prince ou Millenium, il y a longtemps que les cases ne sont plus réservées à l’Oncle Tom.
L’adaptation de roman est un genre florissant, d’une grande diversité, allant des mises en images les plus fidèles aux relectures les plus originales, en passant par la rencontre d’univers textuels et visuels parfois inattendus.

Nous avons interrogé nos membres sur leur perception des adaptations d’oeuvres littéraires : fidélité au texte, spécificité des deux médias, transmission du patrimoine, prolongation d’un univers ou découverte de nouveaux auteurs, …

Cette conférence est l’occasion de présenter leurs réponses, et de faire réagir Eric Stoffel, scénariste des adaptations BD des romans de Marcel Pagnol ainsi que Grégoire Seguin, éditeur de la collection Ex-libris aux éditions Delcourt.

Retrouvez vos critiques sur le salon

loup

Pour cette nouvelle édition du festival, nous renouvelons notre opération de cartons de critiques de lecteurs à afficher sur les stands des éditeurs. Comme pour les manifestations précédentes, nous avons sélectionné avec soin des extraits de critiques de nos membres pour mettre en avant les titres présentés par les éditeurs et inciter les visiteurs à découvrir leur prochaine lecture !

Voici nos éditeurs partenaires : AlzabaneCa et là, Delcourt-SoleilDupuis Editions de la gouttièreFeiKanaLes arènes,  Locus SolusMakakaMillefeuilleRue de sèvresSixto  

Si vous tombez sur une de vos critiques ou celle d’un membre que vous connaissez, prenez là en photo et partagez là avec nous sur Twitter !

20161030_104023 20161030_102737

De nombreuses expositions

Mickey, star des expos

mickey

Les éditions Glénat ont proposé à des dessinateurs et auteurs français de faire revivre le personnage emblématique de Disney dans des aventures inédites. Pour l’instant, deux bandes dessinées ont vu le jour. D’un côté, Une mystérieuse mélodie de Cosey, un one-shot dans lequel on assiste à la rencontre entre Mickey et Minnie et de l’autre Mickey’s craziest adventures de Lewis Trondheim et Nicolas Keramidas, une aventure joyeusement débridée, remplie d’ellipses et de références à l’univers de Disney.

Deux prochains albums vont voir le jour prochainement, un signé Tébo et l’autre Régis Loisel. Certains strips du Mickey de Loisel ont d’ailleurs déjà été dévoilés pour sequencebd. L’exposition dévoilera les planches originales de ces bandes dessinées.
loisel

« L’exposition « Mickey vu par… » offre au regard des visiteurs plusieurs planches originales tirées des quatre ouvrages à paraître cette année, et notamment de celui de Loisel dont la sortie ne sera pas encore effective. Pendant les trois jours du festival, l’occasion sera également offerte de rencontrer les artistes. Une grande discussion en leur présence permettra d’échanger autour de la place prise par Walt Disney dans notre imaginaire. Auteurs comme lecteurs, petits comme grands, nous avons tous quelque chose de Mickey en nous. »

Nos photos de l’exposition :

Toutes les informations sur l’exposition sont disponibles sur le site du festival.

Billy sort du brouillard…

Autre exposition événement, celle consacrée à Billy Brouillard et son auteur Guillaume Bianco qui se visitera dans le noir avec des lampes torches (!). Cette BD inclassable raconte l’histoire de Billy, un petit garçon qui a « un super pouvoir, une sorte de don …Le don de trouble vue ». Un univers que certains ont comparé à celui de Tim Burton.

billy

« Qu’attendez-vous pour venir découvrir l’étonnante exposition que nous vous avons préparé ? Auriez-vous peur du noir, des vermicolles, des coléopandres, des chats ou des terribles petites soeurs ? Armez-vous d’une lampe torche et lancez-vous dans l’univers sombre de Billy Brouillard, vous ne le regretterez pas ! » Comment refuser une invitation à un tel programme ?

Découvrez quelques photos de l’exposition ci-dessous. Au programme, des chats, des sirènes, des araignées et des lampes torches pour éloigner ces dernières…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Toutes les infos sur l’exposition sur le site du festival.

… Saint-Malo y plonge

Autre exposition consacrée cette fois-ci autant à un album qu’à un événement historique. La BD Nuit noire sur Brest de Damien Cuvillier, Bertrand Galic et Kris raconte en effet le

sousmarin

Voici donc le programme concocté par l’équipe du festival :

« À l’occasion de sa première sortie en haute mer, l’équipage Quai des Bulles est fier de vous convier à une triple immersion dans cet album :
– Tout d’abord dans le Brest d’avant-guerre, aujourd’hui disparu, et pourtant recréé sous nos yeux, grâce à une riche documentation historique et des dialogues dignes de Mac Orlan.
– Ensuite dans l’atelier de Damien Cuvillier (coup de coeur du festival en 2014), avec la présentation de nombreux originaux, tous en couleurs directes, pleins de trognes qui ne sont pas sans évoquer celles de personnages de François Boucq, et de brumes qu’on croirait sorties d’une aquarelle de René Follet. C’est dire ! »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De nombreuses autres expositions sont au programme, dont une consacrée à la série De Cape et de Crocs ou encore à Luciano Bottaro. Nous consacrerons à un article à toutes celles que nous auront le temps de visiter ! Vous pouvez retrouver le riche programme ici.

Des séances de dédicaces

Comme chaque année, de nombreux auteurs seront présents sur le festival, pour des rencontres ou des dédicaces. Parmi les 550 auteurs de cette année, on retrouve notamment Zeina AbirachedGuillaume Bianco, Cyril BoninFarid BoudjelalFlorence CestacEtienne DavodeauFabcaroKillofer,  Wilfrid LupanoLoustal, Mo/Cdm, Arno Monin, Nicoby, David Prudhomme, Terreur Graphique,  Zidrou, Zep et bien d’autres encore.

Des prix

Quai des Bulles c’est aussi des prix. Et pour certains, nous avons eu la chance d’en rencontrer les finalistes.

cvt_ladoption-tome-1_3024Le Prix des lecteurs Ouest France met en lumière des auteurs connus ou en passe de le devenir et contribue tout au long de l’année à mieux faire connaître la bande dessinée. Cette année, Zidrou pour L’Adoption figure parmi les finalistes, et nous aurons le plaisir de vous présenter son interview lors du festival. Vous pouvez d’ores et déjà retrouver notre entretien avec Thierry Smolderen pour L’été Diabolik, également en compétition.

L’interview de Zidrou est désormais en ligne ! 

L’interview de Carole Maurel est désormais en ligne !

51ytyybih0l-_sx210_

Le Prix révélation vise quant à lui à encourager le travail des auteurs de bande dessinée. son comité est constitué d’organisateurs du festival et de professionnels du livre.  Parmi les finalistes, on retrouve Carole Maurel, l’auteur de Luisa, Ici et là et dont nous aurons la chance de pouvoir également rencontrer lors du festival.

61gkhuvu3cl-_sx195_L’interview de Mo-CDM est désormais en ligne !

L’interview de Jean-Pierre Pécau est désormais en ligne !

6 réflexions sur “Quai des Bulles 2016 comme si vous y étiez

  1. Bon festival BD et merci pour tout ce que vous faites pour les férus de Babelio et tous les visiteurs qui viendront rencontrer , écouter, regarder, et s’imprégner des bandes-dessinées.

  2. Pingback: Où l’on vous donne rendez-vous au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil | Le blog de Babelio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s