À la rencontre des membres de Babelio (17)

Avec 480 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

Rencontre avec Colibrille, inscrite depuis le 3 avril 2014.

20170803_182010_v2

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

Cela faisait plusieurs années que je consignais sur des carnets mes citations favorites et mes critiques. Lisant beaucoup et n’ayant pas une mémoire d’éléphant, c’était le moyen pour moi de me souvenir des histoires, de mes impressions, de mes passages favoris etc. Cela répondait plutôt à une logique pratique. Et puis je me suis aperçue que j’aimais écrire ces petites critiques et que j’avais envie de les partager avec d’autres lecteurs. C’est pendant mon DUT Métiers du livre que des amies m’ont parlé de Babelio et de son fonctionnement. J’ai tout de suite su que j’allais aimer ce site. Je me suis donc inscrite et je prends désormais grand plaisir à y poster mes critiques et lire celles des autres lecteurs !

20170803_181916_v2

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque ?

Ma bibliothèque est assez diversifiée. J’ai des BD (incontournable quand on a un papa collectionneur de BD !), des mangas, beaucoup de littérature fantastique mais aussi des albums jeunesse, de la littérature anglaise du XIXe siècle et des romans policiers. Je fonctionne un peu par « phase ». Mes choix de lecture varient selon mon humeur, les saisons, l’endroit où je me trouve… Il y a des moments où je ne vais avoir envie de lire que des romans policiers, puis le mois suivant, uniquement des romans ados !

20170803_181737_v2

Vous lisez beaucoup de mangas, qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

Je dois avouer qu’au départ, j’avais pas mal de préjugés sur les mangas, aussi bien au niveau du graphisme que des histoires. A mes yeux, tous les mangas se ressemblaient alors que je n’avais jamais pris la peine d’en lire un… Par curiosité, j’ai fini par demander à un collègue libraire de me conseiller quelques titres en fonction de mes goûts. Il m’a habilement guidée dans ma découverte des mangas et m’a finalement « convertie » ! De part leur nombre de pages restreint et leur rythme de parution rapide, les mangas ont quelque chose de très addictif. Une fois que l’on débute une série qui nous plaît, on ne peut plus s’arrêter. Et puis j’ai fini par apprendre à apprécier le graphisme japonais, certes codifié, mais très différent d’un auteur à un autre. Ce que j’apprécie aussi dans le manga, c’est leur incroyable diversité : drame, policier, thriller, SF, registre sentimental, fantasy, mais aussi mangas sur des métiers, des sports… Il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les âges !

michel strogoffQuelle est votre première grande découverte littéraire ?

Je pense que ma première grande découverte littéraire est Michel Strogoff de Jules Verne. Je me souviens l’avoir lu lorsque j’avais une douzaine d’années. Je l’ai littéralement dévoré, rien ne pouvait me sortir de ma lecture.

Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

je suis ton soleilSans hésitation je dirais Je suis ton soleil de Marie Pavlenko. J’ai eu l’occasion de le recevoir un peu avant sa sortie en mars 2017 par le biais d’une masse critique Babelio. Je l’avais choisi par hasard, intriguée par sa couverture dorée décorée de coquillettes ! Dès le premier chapitre, ça a été comme une évidence : ce roman allait me plaire, me faire rire, m’émouvoir, me scotcher, me chambouler. Un véritable coup de cœur. A peine l’avais-je terminé que je n’avais qu’une envie, le relire ! Ce roman m’a fait autant d’effet que le Oh boy de Marie-Aude Murail, un de mes romans préférés.

Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

la première gorgée de bièreCette question est difficile car j’ai l’habitude de relire mes livres préférés. De mémoire, je dirais qu’il s’agit peut-être du magnifique roman illustré Fleur de jungle de Max Braslavsky ou de La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm, véritable petit bijou.

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ? (à côté de quel classique êtes-vous passé, envers et contre tous) ?

harry potterQuand j’étais plus jeune, je ressentais souvent de la gêne lorsque j’avouais ne pas avoir lu tel ou tel livre. Désormais, je ne culpabilise plus, chacun ses choix de lecture ! Vu le nombre de nouveautés qui sort chaque année, comment s’en vouloir d’être passé à côté d’un titre ou d’un autre ? Bon, il y a bien une série que je n’ai toujours pas lue, fait qui scandalise souvent ceux qui l’ont lue : Harry Potter. Je le dis haut et fort : je n’ai jamais lu les Harry Potter !!! Au moment de la sortie des romans, j’étais plongée dans d’autres lectures et n’étais tout simplement pas attirée par l’univers. Qui plus est, il suffit qu’un livre fasse le « buzz » pour que je ne le lise pas, du moins pas tout de suite. Je me suis toujours dit que je les lirais un jour, mais il y a toujours tellement d’autres livres qui me font envie ! Et puis, ce qui est incontournable pour certains, ne l’est pas forcément pour tout le monde.

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Sans hésitation : Ici ça va de Thomas Vinau. J’ai découvert ce roman totalement par hasard et sa lecture m’a émerveillée. Du simple récit d’un couple rénovant une maison au bord d’une rivière, Thomas Vinau parvient à créer une histoire d’un éclat rare. Sa prose poétique berce et apaise le cœur. Tel un peintre impressionniste, l’auteur parvient à capter la beauté de l’instant présent et à saisir l’aspect fugitif du temps.

ici ça va

Tablette, liseuse ou papier ?

Papier exclusivement. Pour moi, avant d’être une histoire, le livre est un objet papier. J’aime les livres, regarder leurs couvertures, les toucher, les feuilleter, sentir l’odeur du papier et même observer la couleur des tranches lorsqu’ils sont rangés sur des étagères ! C’est un objet intime que l’on s’approprie (tout autant que l’histoire qu’il contient) et qui selon moi est révélateur de notre personnalité. En matière de supports de lecture, je suis conservatrice pourrait-on dire ! Tablettes et liseuses prônent un plus large choix dans un seul support. Mais pour moi, l’argument de la quantité ne tient pas en matière de lecture. Certes, il est important d’avoir du choix, mais la quantité garantit-elle la qualité ?

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Dans mon fauteuil avec mon chat sur les genoux ou dans une chaise longue au soleil !

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Cette belle citation de Lamartine : « On n’a pas deux cœurs, l’un pour l’homme, l’autre pour l’animal… On a du cœur, ou on n’en a pas. »

Quelle sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

le jour du chienLe roman policier Le jour du chien de Patrick Bauwen. Je suis cet auteur depuis le début de sa carrière d’écrivain avec le thriller L’œil de Caine que j’avais adoré. Ses trois autres thrillers Seul à savoir, Monster et Les fantômes d’Eden m’ont énormément plu. Je suis donc impatiente de découvrir son dernier roman !

D’après vous, qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio ?

Pour moi, une bonne critique doit avant tout ne pas se contenter d’être un simple résumé. Cela ne présente pas d’intérêt à mes yeux car nous pouvons le trouver sur la quatrième de couverture et n’importe où sur internet. En revanche, il est plus compliqué de trouver des avis variés, fiables (dans le sens d’honnêtes) et des critiques développées. Personnellement, un « super, j’ai adoré !» ou «  ennuyeux, je n’ai pas aimé du tout » ne suffisent pas à me donner envie ou non de lire un livre. J’aime quand la critique est fournie, quand le lecteur prend le temps de parler des émotions qu’il a pu ressentir, des personnages qu’il a aimé ou non, d’une scène qui l’a marqué, de l’ambiance du livre etc. Babelio est pour cela un formidable espace d’expression et de dialogue. Je sais que certains fuient les critiques un peu longues, moi je les apprécie !

20170803_181822_v2

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ? (rencontre avec auteur ou lecteurs, échange entre lecteurs, découverte littéraire…)

Babelio est une incroyable bibliothèque virtuelle mais c’est également un formidable lieu d’échange. Par le biais des messages privés, j’ai eu l’occasion d’avoir des conversations passionnantes avec d’autres lecteurs (Luna007, Okka si vous me lisez  😉 sur des sujets aussi variés que l’écologie, la philosophie, le dessin, la nature humaine… tout ça partant d’une simple remarque sur un livre ou d’une citation !

Une autre anecdote : j’ai eu la surprise de recevoir un jour un message d’une auteure suite à une critique que j’avais postée sur le dernier tome de sa trilogie. Si les deux premiers tomes ont été de vrais coups de cœur, je n’ai en revanche pas du tout adhéré au dénouement de la série et l’ai clairement exprimé dans ma critique. J’avoue avoir été terriblement gênée quand j’ai reçu le message de l’auteure qui m’expliquait ses choix. Je respecte énormément le travail des auteurs, quels qu’ils soient, et quand j’écris des critiques négatives j’explique toujours pourquoi et précise bien qu’il s’agit là de mon avis personnel. C’est d’ailleurs ce que j’ai répondu à l’auteure et celle-ci  a été tout à fait compréhensive et ne m’en a pas voulu. Néanmoins, cela m’a mise très mal à l’aise !

Merci à Colibrille pour ses réponses !

À la rencontre des membres de Babelio (16)

Avec 470 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

Rencontre avec araucaria, inscrite depuis le 27 juillet 2011.

itwcrocobib2

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio?

Par curiosité sans aucun doute (je suis curieuse de tout dans le bon sens du terme!). J’avais à l’époque un blog à tendance littéraire, et en visitant des blogs amis, j’ai vu plusieurs fois le sigle Babelio, j’ai voulu en savoir plus. J’ai été conquise, trouvant formidable cette idée de bibliothèque virtuelle, offrant citations, critiques et notations et surtout une atmosphère conviviale entre les membres.

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque?

Il me semble avoir des goûts très éclectiques, donc ma bibliothèque est à mon image, avec du sérieux et aussi des textes bien plus légers. Je lis beaucoup de romans, mais ne dédaigne pas le théâtre, la poésie, les récits, les essais, les nouvelles, les BD, les livres pour enfants, les manuels de sciences humaines, l’Histoire, les livres de généalogie aussi… Comme je l’ai écrit dans ma présentation, je lis tout ce qui me passe à portée de main. Il y a des romans classiques du 19ème siècle français, anglais, russes… mais aussi des textes du 20ème siècle d’écrivains du monde entier, Europe, Asie, Amérique du Nord et du Sud, Afrique… Y-a-t-il plus formidable moyen de locomotion qu’un bon livre qui vous promène dans l’espace et dans le temps ? Je lis aussi des auteurs contemporains, français et étrangers. Et habitant en Corse, je ne dédaigne pas les écrivains de l’île. Nous en avons d’excellents !

itwcrocobib3

Vous lisez beaucoup d’ouvrages de psychologie, qu’aimez-vous dans ce genre en particulier?

Oui, j’apprécie le psychologie et les sciences humaines, simplement parce que je me questionne sur l’Homme, sur son ressenti, ses expériences heureuses ou malheureuses, et aussi ses facultés à surmonter ses épreuves, à rebondir… Je pense ici en particulier aux ouvrages de Boris Cyrulnik. J’aime les livres, et avant d’apprécier « la littérature », j’éprouve du plaisir à lire. Mais je lis pour diverses raisons, me divertir, comprendre, réfléchir, m’instruire… C’est une tache de longue haleine mais toujours un immense bonheur et une passion.

Quelle est votre première découverte littéraire?

Il y a eu deux étapes essentielles :

– La première, j’avais deux ou trois ans – n’étais pas inscrite à l’école maternelle – et mon voisin et ami (mon aîné de 7 ans) me lisait régulièrement Blanche-Neige. J’étais fascinée, admirative devant ce grand qui savait faire des choses que j’ignorais ou ne maîtrisais pas encore. J’avais envie « d’apprendre »… J’ai compris que je trouverais le savoir dans les livres, et j’ai donc aimé l’objet livre bien avant d’aller à l’école et de savoir lire. C’est ce « grand garçon » qui m’a inculqué l’amour de la lecture, et je ne l’en remercierai jamais assez.

Les_cles_du_royaume– La seconde, j’étais en CM1 ou CM2, c’était la fin de l’année scolaire et l’institutrice ne faisait plus cours, mais nous avait demandé de venir en classe avec le livre de notre choix. J’avais pris dans la bibliothèque familiale Les clés du royaume de Joseph Cronin (auteur tombé en désuétude, hélas), c’était mon premier livre de « grande », un livre de poche, pas un ouvrage des bibliothèques roses, vertes ou rouge et or. J’ai tout de suite été captivée par l’histoire… mais l’institutrice avait souhaité me dissuader me disant « Ce n’est pas un livre pour toi! » Phrase à ne surtout pas prononcer, car puisqu’il n’était pas pour moi, justement j’allais le lire! Je l’ai lu jusqu’à la dernière ligne, et ai beaucoup aimé cette oeuvre… je l’ai relu plusieurs fois depuis, appréciant toujours autant ce roman… Et je me suis lancée dans la découverte d’autres Cronin, mais aussi de Bazin, Benoit, Daphnée du Maurier, Pagnol, Hemingway, Saint-Exupéry, Colette, et tant d’autres… J’avais attrapé le virus de la lecture. J’étais bel et bien contaminée.

Quel est le plus beau livre que vous avez découvert sur Babelio ?

l'homme de marmaraLa participation à « Masse Critique » m’a permis de découvrir un auteur que je ne connaissais pas : Olivier Bass et son roman L’homme de Marmara. J’ai beaucoup aimé et le style de l’auteur et l’histoire. Et comme je suis attirée par la mer et les bateaux, j’ai vraiment été comblée en recevant ce livre. Ce fut une très belle découverte, offerte sur un plateau par Babelio.

Mais chaque jour en parcourant les citations et les critiques sur Babelio, je découvre de nouveaux auteurs et des titres qui m’inspirent. Donc je note tout cela en « pense-bête ». Et je sais que fatalement je vais faire de très belles rencontres littéraires.

terre des hommesQuel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Il y en a plusieurs, mais celui auquel je me réfère le plus est Terre des Hommes d’Antoine de Saint-Exupéry. J’en relis régulièrement des passages. Ce livre qui est plus récit et essais que roman m’enseigne toujours quelque chose et je m’y replonge régulièrement pour en relire des passages.

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ?

Les Misérables de Victor Hugo… par peur justement de capituler devant une oeuvre aussi dense et aussi parce des films tirés du roman ont souvent été diffusés sur le petit écran. Guerre et paix de Tolstoï, impressionnant par la taille également… Et puis, j’ai du mal avec Proust et Du côté de chez Swann que je tente régulièrement de lire… Je suis passée à côté de Cent ans de solitude de Garcia Marquez (je me suis ennuyée avec ce roman) et j’ai abandonné au bout d’une centaine de pages Voyage au bout de la nuit de Céline… Lorsque je passe ainsi à côté d’un livre, reconnu comme étant un chef-d’oeuvre, j’ai toujours honte. Je me sens fautive. Cela me complexe.

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

pépé languilleTous les livres qui m’ont bouleversée d’une manière ou d’une autre et que je classe dans mes coups de coeur. Mais puisque j’évoquais la Corse, je vais citer deux romans : Pesciu Anguilla (Pépé l’anguille) de Sebastien Dalzeto auteur mort en 1963. Roman qui fut rédigé en Corse, et traduit en Français, par F.M. Durazzo, il y a quelques années. Le Berger des Morts (Mal’Concilio) de Jean-Claude Rogliano, auteur Corse contemporain.

Tablette, liseuse ou papier ?

J’aime l’objet livre et suis fâchée avec la technologie, alors Papier, essentiellement Papier ! Mais comme je me déplace toujours avec au moins un ouvrage, j’ai une prédilection pour le livre de poche… que je ne maltraite cependant pas, bien au contraire. J’utilise toujours un marque page et déteste qu’un livre soit souillé. Ce n’est pas un objet ordinaire, il doit être respecté.

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Rendez-vous incontournable, chaque soir dans mon lit  ! Mais je peux lire partout, dans les salles d’attente, dans les aéroports, sur un banc dans un parc… J’arrive à oublier le monde alentour pendant des heures, bien à l’abri dans ma bulle. Lorsque le monde ambiant s’agite et s’ébroue cela me procure un confort très agréable et je me sens vraiment privilégiée.

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

« Une pièce sans livres, c’est comme un corps sans âme » – Cicéron.

Quelle sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

C’est toujours un peu compliqué. J’ai du mal à me décider. Disons que là j’ai des priorités : Directs du Droit d’Eric Dupond-Moretti et L’aveuglement de José Saramago. Je les ai empruntés à la bibliothèque municipale…donc j’ai une date limite pour les restituer.
Et puis une amie m’a prêté Les égarés de Saint-Antoine d’Ariane Bilheran, pour que je rédige une note…, donc lecture « professionnelle » en quelque sorte. Mais le livre va m’intéresser j’en suis certaine car il traite de psycho-généalogie.
Après ces trois livres je puiserai dans mes réserves, et ce sera la surprise, espérant toujours tomber sous le charme d’un texte et me prendre de passion pour un auteur.

D’après-vous, qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio ?

Quelle soit longue ou courte, la critique ne doit pas être un résumé du livre. Elle doit juste communiquer un ressenti. Elle peut faire partager une émotion, un engouement pour le livre, le style de l’auteur… ou au contraire questionner sur l’intérêt de l’ouvrage ou la conscience professionnelle de l’écrivain… La bonne critique doit donner envie de découvrir une oeuvre ou au contraire mettre en garde. Elle doit ouvrir le débat.

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ?

Je rencontre régulièrement des membres de Babelio, soit parce qu’ils sont lecteurs, soit parce qu’ils sont auteurs, ou les deux à la fois. J’ai aussi des correspondances privilégiées et amicales avec certains membres que je n’ai jamais rencontrés. Bien involontairement j’ai pu déchaîner la colère ou l’incompréhension de certains membres de cette communauté (heureusement cela se compte sur les doigts d’une seule main) parce que j’ai un nombre très important d’amis. Je m’en explique ici : je porte un regard amical sur toutes les personnes, qui aiment lire, nous faisons partie de la même communauté ! Ces rapprochements amicaux autour d’une même passion, ne peuvent nuire à autrui. Et sous nos latitudes les personnes qui fréquentent librairies ou bibliothèques en viennent très rarement aux mains. C’est bon signe !
Dernière confidence à propos de Babelio, mon PC est allumé une bonne partie de la journée, donc je fais des visites très régulières au site pour découvrir citations et critiques, plus qu’une addiction je vois cela comme une friandise !

itwcrocobib1

Merci à araucaria pour ses réponses !

A la rencontre des membres de Babelio (15)

Avec 450 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

Rencontre avec Mladoria, inscrite depuis le 18/09/2013

 

DSCF6092

Bibliothèque de Mladoria

 

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

J’étais déjà inscrite sur un site communautaire de lecteurs mais l’interface forum ainsi que la lisibilité du site ne me convenait pas. Je suis tombée sur Babelio par le biais de critiques et citations de lecture et ça a de suite été le coup de cœur pour le design, le bordereau rouge bordeaux, le menu très lisible, le renseignement de la bibliothèque hyper simple et l’accessibilité du forum (en bbcode) dans un format que je pratiquais déjà depuis de nombreuses années. J’ai sauté le pas et enregistré l’intégralité de ma bibliothèque. Depuis, je suis devenue accro.

 

DSCF6096

Bibliothèque de Mladoria

 

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque ?

Absolument de tout. Des genres de l’imaginaire très largement représentés (science-fiction, fantastique et fantasy), à la littérature de jeunesse, en passant par les mangas et bandes dessinées. J’aime découvrir des auteurs peu connus et tous les horizons, j’ai un penchant pour la littérature asiatique, néanmoins, même la littérature nordique, française (les classiques de mes années d’étude et des auteurs plus contemporains), américaine (nord et sud), anglaise. Bref j’aime lire de tout. Les genres sur lesquels j’accroche un peu moins sont peut-être la littérature dite « chick-lit », le « bit-lit » et certains best-sellers de littérature générale teintés de trop de romance à mon goût.

 

Vous lisez beaucoup de Fantasy qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

J’ai découvert le genre grâce à Mr Tolkien et son Seigneur des Anneaux alors que j’étais adolescente et depuis je ne me suis plus arrêtée. Les univers, les créatures, la complexité des intrigues, les relations des personnages, l’imagination foisonnante des auteurs me fascine et me happe à chaque lecture. Le seul soucis c’est que je suis une lectrice dissipée et je mets parfois plusieurs mois (voir années) à finir un cycle. Mais j’en redemande quand même.

 

71E-OdfdWoLQuelle est votre première grande découverte littéraire ?

J’ai été très tôt initiée aux contes par ma mère mais s’il s’agit d’une découverte littéraire au sens du premier livre que j’ai pu lire seule et que j’aime particulièrement je pense immédiatement aux Contes de la Rue Broca de Pierre Gripari qui a été pour moi une découverte de la réécriture de contes, genre galvaudé aujourd’hui mais que j’apprécie toujours autant.

 

 

51XR2-4NKHL._SX210_Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

J’en citerais trois, connus de trois façons différentes : La beauté du diable de Radhika JHA, reçu dans le cadre d’une opération Masse critique il y a trois ans et que je ne cesse de conseiller depuis pour sa puissance stylistique et son histoire originale et dramatique qui m’avait émue profondément. Le second est le recueil de nouvelles Serpentine de Mélanie FAZI connue grâce aux membres du club de lecture Imaginaire sur le forum de Babelio. Atypique, dérangeant et délicieusement fantastique ce recueil m’a scotché et permis de découvrir une auteure. Les échanges sur le forum de Babelio permettent des découvertes 51iBJXGmpCL._SX210_parfois fortuites mais très souvent très agréables, tant pour ce qui est des personnes que des œuvres. Et le dernier, Lucie Corvus et Mister Poiscaille, roman jeunesse de Nico BALLY. L’auteur, membre de Babelio, m’a envoyé trois de ses livres dont cette (en)quête palpitante qui m’a fait rire. C’est ça aussi Babelio, la rencontre avec des auteurs de talent, fort sympathiques de surcroît.

 

9782013224116FSQuel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Sans conteste, A la poursuite d’Olympe d’Annie JAY, roman historique jeunesse étudié en 4ème et relu une bonne quinzaine de fois depuis. Il m’a même servi pour m’entraîner à la vitesse de frappe sur clavier à une époque c’est dire si je l’ai parcouru de long en large. Ses personnages m’imprègnent encore aujourd’hui.

 

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ? 

Il y a tant de livres que je n’ai pas lus mais je n’ai pas honte car je ne les ai pas ENCORE lus, chaque chose en son temps et chacun son tour.

J’évoquerai donc un classique à côté duquel je suis complètement passé, qui m’a laissée de marbre, où je me suis profondément ennuyée (je m’en excuse pour les adorateurs) mais La nuit des temps de BARJAVEL, eh bien un gros « bof » pour ma part. En amatrice de SF, je m’attendais à plus palpitant mais je l’ai trouvé laborieux, froid et sans intérêt. Néanmoins, je pense que ce livre n’a pas eu besoin de moi pour trouver des défenseurs. Les goûts et les couleurs ça ne s’explique pas.

 

41YGH3845TL._SX195_Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Une pièce de théâtre jeunesse parue à L’école des loisirs il y a 12 ans mais ça n’a pas pris une ride. Pour les amateurs du genre théâtral, la littérature jeunesse recèle des petites pépites telle que Erwin et Grenouille de Bettina WEGENAST. Drôle de conte initiatique aux accents mêlant La belle au bois dormant et Shrek. Désopilant à lire à haute voix.

 

Tablette, liseuse ou papier ?

Majoritairement papier (avec plus de 2000 livres papier dans mes bibliothèques, je ne peux le nier), j’aime l’odeur, le grain, le bruit du papier. Mais aussi liseuse (un peu plus de 300 ebooks) car mes murs ne sont pas extensibles, je partage beaucoup en numérique notamment des séries Young Adult et autres romans (classiques et contemporains), le côté pratique de la liseuse permet de la transporter partout. Généralement, j’ai ma liseuse et mon livre papier du moment dans le sac quand je sors.

 

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

J’aime beaucoup lire en marchant, la lecture en déplacement me convient bien (en train, en voiture (en tant que passagère je précise)). Sinon chez moi, mon endroit préféré est allongée sur le tapis de mon salon avec une tasse de thé à portée de main.

 

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

« Que d’autres se targuent des pages qu’ils ont écrites ; moi je suis fier de celles que j’ai lues. » Alberto MANGUEL dans son poème « Un lecteur »

 

CVT_La-passe-miroir--Les-fiances-de-lhiver_1267Quelle sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

Beaucoup de lectures en cours en ce moment. Du coup, je dirai que le prochain livre que je finirai sera sans doute Le premier tome de La passe-miroir de Christelle DABOS, relu et toujours autant adoré.

 

D’après vous, qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio ?

Efficace, une critique doit pour moi donner le ressenti de la lecture. On doit sentir la personne qui parle derrière les mots. Pas de résumé de l’intrigue (et surtout pas de la fin) mais quelques mots d’introduction qui donnent envie et un avis sur les aspects du livre. Il m’est arrivé d’apprécier des critiques simplement drôles même si elles n’ont aucun rapport avec le livre parce que certains membres ont de vrais talents d’écrivain. Mais généralement les critiques trop longues me lassent. Concision et passion sont les maîtres mots d’une « bonne » critique sur Babelio, en tout cas ce sont celles que je lis et apprécie le plus.

 

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ? 

J’ai tant partagé en bientôt 4 ans sur ce site. Un pique-nique sur Paris par une journée de grosse chaleur, des conversations Skype, des mails échangés avec des auteurs, une floppée de messages privés et surtout le forum, ses challenges et ses clubs qui font ma joie chaque jour. Je voudrais en profiter pour faire une petite dédicace aux Dévoileuses du forum qui se reconnaîtront, aux membres du Club imaginaire et à tous les participants des challenges que j’ai pu créer au fil de ces années et à tous celles qui les ont repris après moi et qui m’aident à les maintenir à flots. Merci à tous ses lecteurs avec qui je partage ma passion chaque jour et à Babelio de permettre à de telles expériences de vie d’exister.

 

Merci à Mladoria pour sa participation à l’interview du lecteur du mois !

 

 

 

A la rencontre des membres de Babelio (14)

À la rencontre des membres de Babelio

Avec 400 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

Rencontre avec Eve-Yeshe, inscrite depuis le 18/12/2012.

 

DSC_0204 (1)

La bibliothèque de Eve-Yeshe

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

Grâce à une amie, Hibernatus il y a quelques années et depuis je suis devenue assidue, j’ai découvert des auteurs en échangeant avec des amis,  j’ai commencé par écrire des critiques basiques puis un blog…

Ce site a changé ma vie car je m’étais désocialisée à cause d’une maladie chronique, il m’a permis de trouver de nouveaux types de lecture, nouveaux auteurs… de sortir de ma grotte.

 

DSC_0207

Quels genres contient votre bibliothèque ?

Absolument tout : beaucoup d’auteurs du XIX e siècle mon siècle fétiche, des auteurs contemporains, des polars, des livres de psychiatrie, des biographies, notamment des rois et reines de France, ou d’écrivains, des livres sur le Bouddhisme, quelques BD et manga…

Je suis boulimique et éclectique…

Vous lisez beaucoup de romans historiques : qu’aimez-vous dans ce genre en particulier

J’aime beaucoup connaître les événements qui ont marqué la vie des auteurs que j’aime, que ce soit d’ordre psychologique, familial et surtout le contexte historique qui entoure leur œuvre.513WmdZE-rL._SX210_

Quand un auteur me plaît, je fouille car il éveille ma curiosité. J’ai une soif d’apprendre toujours.

L’intérêt pour l’Histoire est lié à une prof de terminale géniale puis à la découverte des « Rois maudits » de Maurice Druon.

Je préfère les vraies biographies aux biographies romancées qui me laissent toujours sur ma faim.

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

9782253003861FSUn coup de foudre pour « Eugénie Grandet » que j’avais reçu en prix (à l’époque il y avait distribution des prix en fin d’année scolaire !!!) ce livre a changé ma vie car je suis entrée dans la cours des grands et ma passion pour Balzac a débuté à ce moment-là, j’ai rêvé avec Lucien de Rubempré et le père Goriot entre autres… Je dis souvent que je suis « Balzacolâtre » ce mot n’existe pas mais il me plaît !!!

Depuis mon attachement au XIXe siècle s’est encore renforcé et étendu à d’autres pays, en particulier les auteurs russes : Dostoïevski entre autres…

Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

C’est difficile de répondre à cette question car il y en a plusieurs

bm_CVT_Letre-de-sable_9947

51bGOVF8W3L._SX210_

51td0Jx-KrL._SX210_

« L’être de sable » de Sonia Frisco m’a beaucoup touchée,

« Les demeurées » de Jeanne Benameur

« Dîtes aux loups que je suis chez moi » de Caroll Rifka Brunt que j’ai découvert via une opération masse critique

Au passage, « L’ombre du vent » de Carlos Ruiz Zafon, auteur que je ne connaissais pas…

Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Il y en a au moins 3 : « Les illusions perdues » de Balzac,

51kRgpTZMsL._SX210_« Léon l’Africain » d’Amin Maalouf que j’ai lus déjà 2 ou 3 fois et que je relirai

et le collector « Les rois maudits » de Maurice Druon.

J’aime bien feuilleter des recueils de poésies : Baudelaire, Verlaine notamment sont sur ma table de chevet.

C’est dur de choisir…

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ?

41CWH6QZRQL._SX210_Je suis passée complètement à côté d’Alexandre Dumas (père) je connais ses romans via le cinéma ou les feuilletons mais je n’ai jamais ouvert un de ses livres…  J’ai « Le comte de Monte-Cristo » en projet….

Réflexion faite, j’ai lu « La reine Margot » quand le film est sorti et déception…

Je suis nulle ou presque, en littérature américaine exception faite de Philip Roth, mais je ne désespère pas…

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

51CAtWWSN4L._SX210_« Les quatrains » d’Omar Khayyam, un poète persan que j’ai découvert via le roman « Samarcande » d’Amin Maalouf

Et aussi un auteur ukrainien découvert via le challenge XIXe siècle : Vladimir Korolenko avec en particulier « Le musicien aveugle »

Tablette, liseuse ou papier ?

J’aime beaucoup le support papier, mais j’ai des problèmes rhumato avec mes mains alors ça devient difficile de lire des gros pavés alors j’utilise régulièrement ma liseuse car je peux télécharger des livres libres de droit et comme j’adore le XIXe … et en vacances c’est bien pratique cela évite la valise de livres qui pèse plus lourd que celle contenant les vêtements….

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Un bon fauteuil : au salon l’hiver, dans le jardin l’été ou dans mon lit…

En fait, n’importe où car il y a des livres partout dans ma maison… je rêve de remplacer les meubles par des murs entiers de livres du sol au plafond.

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Longtemps, ma phrase fétiche a été : « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » de Friedrich Nietzsche

Depuis quelques temps, je l’ai remplacée par « J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé » de Voltaire

Quelle sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

CVT_Le-bal-mecanique_6111Je vais récupérer 2 livres à la médiathèque : « Le bal mécanique » de Yannick Grannec sur les conseils de ma bibliothécaire qui m’a fait découvrir il n’y a pas longtemps « Le fracas du temps » de Julian Barnes

Et « Ce dont on rêvait » de François Le Roux parce que j’ai beaucoup aimé « Le bonheur national brut »

D’après vous, qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio ?

Sans hésitation, une critique qui éveille ma curiosité et me donne immédiatement envie de lire le livre, de le rajouter à ma PAL qui va finir par s’écrouler !!!!

Ce n’est pas forcément une critique étoffée, cela peut être d’ordre émotionnel, parce que le lecteur a su faire passer son ressenti …

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ? 

J’ai fait la connaissance (épistolaire hélas seulement) avec une auteure que j’aime beaucoup, via le premier livre que j’ai lu d’elle, elle m’a permis de découvrir son œuvre et son écriture me touche énormément…. Sonia Frisco

Et deuxième rencontre épistolaire via nos blogs et nos mails, avec une lectrice dont j’aime beaucoup les critiques sur babelio.com et qui est aussi auteure LydiaB

Elles se reconnaîtront.

Un grand merci à Eve-Yeshe pour ses réponses ! 

A la rencontre des membres de Babelio (13)

Avec 300 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

 

Rencontre avec Ninaalu, inscrit depuis le 03/05/2015

 

20170306_094337

Bibliothèque de Ninaalu

 

Comment êtes-vous arrivé sur Babelio ?

A force de chercher des idées de lecture et de tomber sur Babelio, j’ai fini par m’y inscrire. Mais je n’ai pas été très active tout de suite !  C’est lorsque j’ai créé mon petit blog littéraire l’été dernier que je suis devenue une participante régulière.

 

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque ?

Enormément de romans avec une prédilection pour les auteurs anglophones, beaucoup de thrillers,  de la BD, des livres d’art et des essais féministes.

 

Vous lisez beaucoup de témoignages : qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

J’en lis surtout en BD, je trouve que le roman graphique  est un format qui s’y prête particulièrement. Un énorme livre en N&B sur un sujet sérieux peut me rebuter, alors que l’alliance de l’image et du texte sert particulièrement les biographies et témoignages.

 

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

L’impertinence des personnages de La Comtesse de Ségur et les envies d’évasion de Jack London, deux choses qui me définissent bien.

 

bm_33090_1532990Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee, un vrai coup de cœur  que je conseille à toutes et à tous ! Un beau roman d’apprentissage, merveilleusement bien écrit, sur la tolérance.

 

 

 

51wkPLxqpTL._SX210_Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Harry Potter, les 7 tomes, souvent en commençant par le 4 ou 5  (moins enfantins), au moins une fois par an ! Ce qui rend ma mère assez folle, puisque je les relis uniquement chez mes parents. Une vraie #potterhead.

 

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ?

Je n’ai lu aucun livre des Sœurs Brontë, je ne suis pas assez romantique, mais j’y pense de plus en plus, ayant beaucoup d’amatrices dans mon entourage.

 

5164jFyfgdL._SX195_

 

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Pas complètement « méconnue », mais pour toutes les personnes qui pensent que la BD n’est pas de la vraie lecture, je conseille Habibi de Craig Tompson aux éditions Casterman, un vrai bijou de poésie sur la jeunesse de deux esclaves.

 

 

Tablette, liseuse ou papier ?

Papier d’abord, mais je suis convaincue de l’utilité des liseuses. C’est incontournable pour les éditeurs et auteurs, il faut proposer les livres en version papier et numérique. Le numérique ne tue pas le papier, c’est une offre complémentaire.

 

Quel est votre endroit préféré pour lire ? 

Dehors, sous le soleil exactement.

 

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

« Sur les rayons des bibliothèques, je vis un monde surgir de l’horizon » de Jack London dans Martin Eden, une citation parfaite pour une bibliophile !

 

51DU8iYuy0L._SX210_Quel sera votre prochaine lecture ?

California Girls  de Simon Liberati aux éditions Grasset, j’en avais entendu beaucoup de bien  pendant la Rentrée littéraire de Septembre, et je trouve que cette immersion  dans la folie Manson est fascinante !

 

D’après vous qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio?

Une critique sincère qui va plus loin que « c’est de la merde » ou « c’est génial », quelque chose de constructif qui peut intéresser d’autres lecteurs.

 

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ? 

J’incite toutes les personnes inscrites à (essayer de) participer aux Masses critiques, cela permet de lire des livres qu’on aurait peut-être pas choisi  autrement, et c’est un très bon exercice de lecture et d’écriture  ! J’en ai d’ailleurs une en cours L’Autre Paris aux éditions Parigramme.

Merci à Ninaalu pour sa participation !

 

A la rencontre des membres de Babelio (12)

Avec 300 000 400 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

Rencontre avec Cronos, inscrit depuis le 24/05/2013.

 

Les bibliothèques de Cronos 

Comment êtes-vous arrivé sur Babelio ?

A la base je cherchais un logiciel pour pouvoir classer mes lectures et faire une fiche pour chaque. J’ai finalement opté pour une inscription sur Babelio dès que j’ai vu le forum.

 

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque ?

Bonne question ! Je pense avoir un peu de tout, j’aime varier mes lectures, principalement depuis le premier défis Multi-challenges alors qu’avant j’étais surtout fan de policier-thriller. Ne lire qu’un genre est devenu quasi impensable.

 

Vous lisez beaucoup de romans classiques: qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

Oui en ce moment je lis beaucoup de classiques, surtout grâce à des défis lancés sur le forum (BBC, Top 100). Ce que j’aime le plus dedans, c’est qu’ils sont souvent le début d’un genre nouveau, ils marquent une époque, les références dans la culture actuelle sont nombreuses et qu’ils sont très rarement de mauvaise qualité.

 

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

51h8fx6rd2l-_sx341_bo1204203200_Lulu chez les zog-zog de Daniel Beau… Oui ce n’est pas de la grande littérature mais il fut le premier livre que j’ai lu seul comme un grand. A la fin de cette lecteur j’ai eu un fort sentiment d’accomplissement et depuis, à chaque fois que je termine un livre, j’ai cet apaisement, ce calme intérieur.

 

 

 

 

51o2dykoel-_sx195_Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

Le premier est Histoire illustré de l’horreur de Stephen Jones (édition Le pré aux clercs), qui j’ai obtenu lors d’une masse critique. Un véritable livre d’art, une anthologie de l’horreur dans la culture populaire !

 

 

9782226189547-j.jpgJe triche aussi en citant un second livre, L’étrange vie de Nobody Owens par Neil Gaiman. Je suis devenu totalement fan des différentes œuvres de cet auteur, au point d’avoir prévu un prochain rayon pour tous ses écrits. Un gros merci à la personne qui a proposée ce livre lors de la lecture commune de janvier 2014.

 

 

 

 

51wkplxqptl-_sx210_Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Harry Potter à l’école des sorciers de J.K. Rowling. On devait le lire en 6ème lors des cours de français et anglais. Il est arrivé à un moment de ma vie où la lecture ne m’attirait plus, une période difficile également. Sans entrer dans les détails, ce livre était le préféré de mon meilleur ami, décédé suite à une maladie. J’ai grandis avec Harry, Ron et Hermione, ou plutôt, on a grandi ensemble, ils ont eu des moments difficiles quand j’en ai eu, ils m’ont accompagné jusqu’au lycée et encore aujourd’hui, quand je suis malade ou en panne de lecture, c’est toujours ce même vieux livre à la couverture cornée et aux pages volantes. Pour rien au monde je ne m’en séparerait.

 

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ?

… Bon, il est temps de l’avouer… Je n’ai jamais lu Le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry ! Mais, j’ai promis de le lire à la fille d’une amie pour son anniversaire.

 

voyage-d-une-parisienne-a-lhaaQuelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Autant pour le récit que pour la femme : Voyage d’une parisienne à Lhassa d’Alexandra David-Néel. Elle est exceptionnelle et provoque en moi une fascination depuis plusieurs années. Elle va tout tenter pendant 8 mois pour entrer dans la capitale du Tibet, et y arriver. Je la vois vraiment comme une super héroïne que rien ni personne n’arrête.

 

Tablette, liseuse ou papier ?

Papier. Je tente un peu la lecture numérique mais je mets beaucoup plus de temps pour lire une page, je trouve ça moins pratique pour la lecture mais mes bibliothèques ne sont pas cet avis. Je pense comme beaucoup, ce qui me plaît c’est sentir l’objet sous mes doigts, l’odeur du livre, son vécu.

 

c1-musees6292Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Dans la petite cour du Musée des beaux-arts de Lyon. Les murs épais de l’abbaye empêchent le vacarme de la ville de s’introduire jusqu’à mes oreilles. J’aime aussi lire au Parc de la tête d’or, il y a pleins d’endroits calmes. Pour de question pratique je lis surtout dans un gros fauteuil chez moi.

 

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Une seule ?! Bon, même si j’aime beaucoup celles de Mark Twain, je choisis celle de George Eliot :

« Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être. »

 

cvt_lappetit-des-ombres_7138Quelle sera votre prochaine lecture ?

En dehors des lectures pour mes challenges en cours ce sera (et je pioche à l’instant) : L’appétit des ombres d’Olivier Saraja.

 

 

 

D’après vous, qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio ?

Une critique qui m’indique si je vais aimer le livre ou non, que ne me donne pas trop de détails sur l’histoire mais m’indique les thèmes abordés. C’est très égoïste ce que je vais écrire mais j’écris mes critiques pour moi, pour me remémorer l’histoire ou les raisons pour lesquelles j’avais apprécié tel livre et détesté ce roman.

 

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ?

J’ai aussi envie d’avoir ce 100% de contribution ! Et enfin participer au pique-nique Babelio. Sinon c’est énormément de découvertes, de motivation pour vaincre ma pile à lire et d’échanges sur les forums.

 

Merci à Cronos pour cet échange et ces conseils de lecture !

 

N’hésitez surtout pas à vous manifester dans les commentaires, si vous aussi vous souhaitez devenir lecteur du mois.

 

 

A la rencontre des membres de Babelio (11)

Avec 300 000 400 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

Rencontre avec LiliGalipette, inscrit depuis le 13/05/2009.

biblili

Les bibliothèques papier et virtuelle de Lili_Galipette

 

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

Je n’en ai plus aucune idée. 2009, ça remonte un peu ! Peut-être par hasard, plus probablement via un blog littéraire.

 

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque ?

Tous les genres, à l’exception du polar/thriller : allergie totale ! Et très peu de mangas : ça m’intéresse, mais je pense qu’il me manque des codes et une certaine connaissance de l’aire asiatique pour comprendre vraiment ces œuvres. Manger des sushis, ça ne suffit pas !

Sinon, je touche à tout avec bonheur et gourmandise : classique, contemporain, français, étranger, essai, bande dessinée, album jeunesse (si possible avec des lapins dedans !), science-fiction, horreur (surtout si c’est Stephen King), etc. Je lis aussi de la poésie, mais je ne chronique pas ces ouvrages sur Babelio : la poésie, ça relève de l’intime et il est assez vain de vouloir en faire une critique.

 

Vous lisez beaucoup de romans classiques: qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

6217_361922Les classiques, de l’Antiquité au 20e siècle, ne sont pas des machins poussiéreux écrits uniquement pour faire bailler les élèves au collège et au lycée, promis ! Ils reprennent et développent, voire inventent les motifs littéraires en réécrivant les mythes antiques et religieux, tout en nous offrant des éclairages et des pistes de réflexion ou de compréhension de notre époque. Et tout ça me passionne, déformation universitaire après la khâgne et la licence de lettres ! J’ai une préférence un peu plus marquée pour les classiques du 19e siècle qui sont très accessibles, n’en déplaise aux râleurs, et traitent de sujets souvent étonnamment proches des problématiques contemporaines. Lisez L’argent d’Émile Zola et osez me dire que Bernard Madoff est le plus grand filou du monde de la finance ! Les classiques nous montrent que l’histoire se répète toujours, en mieux ou en moins bien.

 

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Tristan et Iseult, lu vers 6 ou 7 ans. Oui, c’est un peu jeune, mais après tout, il n’y a pas d’âge pour goûter aux bonnes choses !

 

Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

419kangckql-_sx195_Il y en a tant !!! Disons La France steampunk : 1871, la grande machine que j’ai reçu grâce à une opération Masse critique. Le mouvement Steampunk me fascine : l’alliance entre mon cher 19e siècle et la science-fiction fonctionne très bien dans ce magnifique roman-album !
Et aussi le personnage de Lapingouin, également grâce à Masse critique : un petit bonhomme moitié pingouin par son papa et moitié lapin par sa maman, on n’a pas fait plus mignon ! Depuis que j’ai reçu le premier album, je complète ma collection pour avoir toute la série.41cfc3s6cml-_sx195_

 

Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?51fchh0p1ml-_sx195_

Sans aucun doute, Félicie la souris d’Enid Blyton quand j’étais toute petite et Madame Bovary à partir de 13 ans. Je pense que je l’ai relu au moins 4 fois.

 

cvt_le-maitre-et-marguerite_1494Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ?

C’est tout récent : Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov. Pourtant, il a tout pour me plaire : la Russie, une rencontre entre Ponce Pilate et Jésus, le diable et une histoire d’amour. Mais rien à faire, ça m’ennuie prodigieusement. J’ai abandonné au bout de 105 pages.

 

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

41u7z8id3l-_sx195_Ce serait Journal d’une femme adultère de Curt Leviant. L’histoire d’un trio amoureux entre deux amis et une femme mystérieuse, le tout saupoudré de beaucoup d’humour juif, de sensualité et de psychanalyse. C’est un pavé qui se mérite un peu, mais totalement jouissif !

 

Tablette, liseuse ou papier ?

Ma tablette est en fin de vie et s’allume 1 fois sur 5, donc non. Papier depuis toujours et pour toujours. Et je me suis remis à la liseuse en février dernier. Ma première était tombée en panne avant que j’aie le temps de vraiment l’apprivoiser. Ma nouvelle liseuse est parfaite : légère, pratique, facile d’emploi et avec une capacité de stockage épatante. J’alterne papier et liseuse en fonction de ce que je veux lire et des trajets : je suis très souvent dans les transports en commun et il faut bien dire qu’un roman de 1800 pages, ça se trimballe mieux en liseuse qu’en papier ! Et comme je ne peux pas pousser les murs de mon petit appartement, je bénis la lecture numérique qui me permet de stocker autre chose que des livres chez moi.

 

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Mon lit est l’endroit le plus confortable, mais je choisis le train. Lire dans le train, c’est magique ! Voyage deux en un, vers un ailleurs physique et un ailleurs intellectuel. Mais je lis partout, tout le temps, dans toutes les conditions. Debout sur un pied dans le métro à une heure de pointe, je sors ma liseuse !

 

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

J’en ai à peu près 12 carnets, vous avez la place pour ça ?

 

Quelle sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

41j3c6wvo5l-_sx195_Ce sera très certainement L’excellence de nos aînés d’Ivy Compton-Burnett. C’est publié chez Phébus : premier bon point. Ça parle d’aristocratie anglaise et de familles bizarres : deuxième bon point. Je dois le rendre à l’amie qui me l’a prêté : troisième bon point, et ça urge !

 

D’après vous, qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio ?

Une critique sincère. Peu importe qu’elle fasse 3 lignes ou 5 paragraphes, du moment que le lecteur essaie de transmettre son émotion. Et si possible, pas un simple résumé.

 

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ?

J’essaie désespérément d’atteindre le 100 % absolu de contribution sur mes livres. Mais il me manque une citation pour un livre que j’ai perdu et que je n’arrive pas à trouver d’occasion à un prix décent. Mais j’y arriverai !
Sinon, le plus important, grâce à Babelio, j’ai rencontré beaucoup de monde et certaines personnes sont devenues de vraies amies. Moralité : on vient pour les livres, on reste pour les hommes. C’est à ça que doit servir la littérature : à nous rapprocher.

 

Un grand merci à Lili_Galipette pour sa contribution ! Et une nouvelle fois, n’hésitez pas à vous manifester si vous souhaitez vous aussi devenir lecteur du mois !

A la rencontre des membres de Babelio (10)

Avec 300 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos utilisateur.

 

Rencontre avec alex_jed, inscrite depuis le 28/06/2015.

10712844_627007524077121_3905543639241992268_n

La bibliothèque d’alex_jed

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

Je cherchais un site web qui me permettait de lister tous mes romans. En naviguant sur le site, j’ai aussi découvert que c’était une grande communauté. J’étais donc ravie de voir que je pourrai échanger avec des passionnés de lecture.

 

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque ?

Au début, ma bibliothèque contenait surtout des thrillers. Mais depuis que j’ai découvert les 50 nuances de Grey, j’y ai ajouté beaucoup de livres de new romance. 50% thrillers, 50% new romance.

 

Vous lisez beaucoup de littérature young adult : qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

Ce que j’aime avant tout dans ce style, c’est l’histoire d’amour qui est au centre du récit. Les auteurs écrivent sans tabous des scènes de la vie intime.

 

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

41dsaihoxll-_sx195_Ma première grande découverte, c’est le tout premier thriller que j’ai lu :

L’ombre de la chute de Mark Henshaw .

Un thriller bien gore qui raconte l’histoire de morceaux d’enfants, envoyés aux parents des victimes. Avec un deal, l’enfant est relâché si la maman se suicide. Ce roman mêle torture psychologique et physique. La recette exacte pour un super thriller.

 

Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

bm_cvt_les-sirenes-noires_6227Le plus beau livre que j’ai découvert grâce à Babelio c’est Les Sirènes Noires de Jean-Marc Souvira.

Ce livre est écrit par un homme de la police judiciaire. Il s’est servi de sa propre expérience pour écrire un thriller sur des meurtres d’albinos. Un inspecteur attachant mène l’enquête. Ce roman est bien écrit et est très percutant sachant qu’il s’agit d’une sombre réalité.

 

Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Je ne suis pas du genre à relire un livre. Mais si je devais relire un livre, ce serait After d’Anna Todd. C’est l’histoire de new romance qui m’a fait passer par de nombreux états, avec une histoire d’amour compliquée mais magnifique. Et c’est aussi grâce à cette saga que j’ai fait de supers rencontres.

 

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ? (à côté de quel classique êtes-vous passé, envers et contre tous)

J’avoue que je n’ai lu aucun classique et c’est un peu la honte. Une lecture à me conseiller?

 

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

41xkrnhyosl-_sx195_Je souhaiterai faire connaître le livre de Sandrine Dos Santos, La gardienne de l’anneau. Il s’agit d’une trilogie qui est très bien écrite. Si vous aimez le monde des vampires, allez-y les yeux fermés.

 

Tablette, liseuse ou papier ?

Tablette ça jamais ! La luminosité n’est pas bonne pour les yeux et me donnerai facilement mal à la tête.

La liseuse est tellement pratique dans les transports en commun. Mais c’est vrai que le contact avec le papier est bien mieux.

 

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Je lis beaucoup dans les transports en commun mais j’aime aussi me poser sur mon canapé ou mon lit.

 

12909612_910946935683177_7311679778395805160_o

 

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

61ine8vxy5l-_sx195_Une citation qui m’a marquée est extrait du livre Lontano de Jean-Christophe Grangé

« – Hollande est un connard, une fiotte, une couille molle ! clamait Morvan. Bon dieu, mais quand est-ce qu’un président aura des burnes dans ce pays? […] – Il a jamais été foutu de faire tourner le PS et on lui donne les clés du pays? On s’attendait à quoi? Les Français sont des sales cons, et en un sens, ils ont ce qu’ils méritent ! »

 

Quel sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

cvt_hors-de-question_8749Ma prochaine lecture sera Hors de Contrôle de Georgia Caldera qui est la suite de Hors De Question que je lis en ce moment.

 

D’après vous qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio?

C’est une critique sans spoil, sans le résumé qui est en 4ème de couverture. La critique décrit les sentiments par lesquels le lecteur est passé et si le lecteur a apprécié sa lecture.

 

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ? 

Je remercie Babelio grâce à qui j’ai passé de bons moments grâce aux rencontres. L’ambiance lors de ces rencontres était très bonne avec une équipe Babelio au top (boissons et amuses bouches offerts).

 

Un grand merci à alex_jed pour sa participation !

A la rencontre des membres de Babelio (9)

Avec 300 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

Rencontre avec VertesCollines, inscrite depuis le 23/05/2013.

 

p1040004

 

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

Par hasard ?

Non.  Grâce au site de la Médiathèque départementale de prêt du Pas de Calais. Ce site utilise Babelio pour les critiques d’ouvrages. Je suis chargée de la culture et du tourisme, je m’occupe de deux médiathèques (petites médiathèques en milieu rural). Avec mes collègues nous cherchions des ouvrages sur le thème du développement durable et de l’énergie pour une future animation. Certains ouvrages étaient critiqués par Babelio et grâce à ces critiques nous avons choisi les ouvrages qui convenaient pour notre animation.

Peu après, je m’inscrivais sur Babelio. Au départ, c’était pour moi un défi d’écrire mes premières impressions sur mes aventures littéraires. Et puis Babelio me permet aussi d’assouvir une de mes passions : le partage et surtout le partage de mes lectures. J’adore lire les critiques et communiquer.

 

Quels genres contient votre bibliothèque ?

J’aime énormément la littérature régionale.

Mais j’ai d’autres sujets dans ma bibliothèque : les témoignages, l’histoire, les romans d’amour (désolé mais je suis une femme….), la littérature française.

Je lis depuis peu des policiers ou de la fantaisie, parfois un peu de science-fiction.

J’ai aussi quelques bandes dessinées comme Calvin et Hobb, Snoopy et Garfield. J’adore les réflexions philosophiques de ce petit garçon et de son tigre. En plus, je les lis en anglais….

Concernant l’histoire, je préfère la période après 1900, la première guerre mondiale et la seconde. J’aime les histoires s’inspirant de faits réels.

 

Vous lisez beaucoup de littérature régionale : qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

 

livreenvente072

J’aime les romans dits du terroir.

C’est Claude Michelet le premier avec Les Grives aux Loups qui m’a attiré vers ce genre de littérature. J’avais vu la saga à la télévision. Le livre a suivi. J’ai lu tous les tomes en un été (avec d’autres livres bien sûr…)

J’aime ces histoires de personnages ordinaires qui vivent dans des régions où l’on aimerait flâner. Je découvre des paysages, des atmosphères, des métiers d’antan.

Quels souvenirs de lecture !

M’imaginer dans une ferme au début du siècle, voir à travers les personnages l’histoire qui se déroule et qui influe sur leurs vies, voir leurs manières de réagir face aux progrès de la technologie.

Pour moi, un bon roman du terroir :

  • Une histoire plausible sans anachronismes en lien avec l’Histoire
  • Des personnages attachants qui évoluent durant le roman (en bien ou en mal)
  • Des lieux magiques, des paysages à vous couper le souffle, des endroits où vous voudriez aller flâner. Cela demande des descriptions mais pas longues. En deux ou trois phrases, j’imagine très bien le village, son ambiance, les champs.
  • Apprendre, découvrir : un métier, une manière de pratiquer, une ambiance, le détail de certains progrès techniques….
  • Et une bonne fin ….

Mes auteurs préférés : Claude Michelet, mais aussi Christian Signol, Antonin Malroux, Robert Sabatier, Marie Gaston, Françoise Bourdin.

 

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

les-allumettes-suedoises-3990J’ai longtemps cherché avant de répondre à cette question.

Et en y réfléchissant, c’était avec Robert Sabatier : Les Allumettes Suédoises, Trois Sucettes à la menthe, Les Noisettes Sauvages, David et Olivier, Les Fillettes Chantantes.

Je me rappelle avoir découvert ces livres par hasard dans la librairie en bas de la rue où nous achetions chaque semaine notre magazine télé. C’était l’été et je n’avais plus rien à lire. Je l’ai acheté en version poche. Trop vite lu. J’ai dévoré tous les tomes existants puis j’ai suivi la saga à chaque sortie de l’auteur.

L’histoire d’Olivier. Ce petit garçon orphelin.  De très bons souvenirs d’évasion dans le Cantal avec son grand-père. De beaux souvenirs de parcours avec lui dans Paris et Montmartre.

Ce sont des livres à relire.

 

Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

9782265115651M pour Mabel…. d’Helen MacDonald

M…pour Mabel. M….Pour magnifique….M ….Pour merveilleux.

C’est grâce à Masse Critique que j’ai découvert ce livre. Il m’a bouleversé. Je suis sortie de cette lecture enchantée.

Pourtant, au début, j’ai eu du mal mais je me suis accrochée. C’est une histoire simple mais la façon de la raconter vous bouleverse. Vous vivez avec elle cet apprentissage de la fauconnerie et du dressage d’un vautour. Cette jeune fille devient votre amie lointaine et parfois vous pensez à elle en tant que personne réelle avec qui vous pourriez parler. En plus, de magnifiques paysages en Ecosse et en Angleterre.

C’est un très, très beau roman.

Personnellement, je n’aurais pas acheté ce livre. Babelio a le sens de vous faire découvrir des livres que vous n’auriez même pas choisi dans une librairie ou une bibliothèque. Babelio m’a permis de faire cette découverte littéraire.

Et maintenant, je fais plus attention au petit faucon que je vois dans les champs. Ce sont des oiseaux merveilleux.

 

Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

9782724202106-fr-300Sans aucun doute : Cécile Aubry Je n’avais pas pensé à toi

J’ai découvert ce livre dans le grenier de mon grand-père. Roman très romanesque mais avec des faits historiques (la seconde guerre mondiale). Et une ville magnifique Venise. J’avais dix-sept ans lorsque je l’ai lu pour la première fois et je crois l’avoir lu au moins 10-15 fois. C’est mon roman anti-blues.

Je trouve qu’il devrait être adapté à la télévision ou au cinéma.

 

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ? 

Deux livres : Guerre et Paix de Tolstoï et Deux ans de Vacances de Jules Verne

Pour le premier, j’adore l’histoire (que j’ai vue plusieurs fois à la télévision) mais il y a trop de personnages, de lieux. Je m’y perds. J’avais même fabriqué des fiches….

Peut-être pour une retraite spirituelle, un emprisonnement ou un exil sur une île déserte.

Pour le deuxième, j’ai arrêté de lire Jules Verne car mon professeur de Français n’en pouvait plus de corriger des fiches de lecture avec cet auteur. Il voulait que l’on varie les plaisirs. Il avait raison mais ce roman est resté là….Je le lirais un jour promis.

 

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Deux livres trop méconnus pour moi….

1507-1T’as une tâche pistache ! de  Jean-Luc Reichmann.

Magnifique plaidoirie pour la différence. Bouleversant ! Un homme sympathique. Un regard critique sur la télévision.

C’est le récit de sa vie avec sa tâche mais pas seulement car cet homme a une vie passionnante faite d’accidents (moto…), de rencontres. Mais il a surtout une passion : le public, son public d’abord d’Attention à la Marche puis des douze coups de midi. Et c’est désormais un homme complet devenu acteur avec Léo Mattei, brigade des mineurs. On apprend plein de choses sur cet animateur : il a une sœur sourde. Et cette surdité va lui révéler son génie pour transmettre ses propos à sa sœur. Quant à sa tâche, un angiome, au début, on a essayé de le faire disparaitre puis lorsque la surdité de sa sœur a été diagnostiquée on a fait ceux qui ne la voient plus. Il y a plus malheureux. Et pour la télévision, un peu de maquillage et puis un jour stop au maquillage. Des insultes à l’école il en a eu : « La tâche, au tableau » par ces professeurs, très pédagogues. Un formidable espoir pour tous ceux qui sont différents dans un monde où la normalité règne. Un beau témoignage aussi à la fin avec la rencontre d’un enfant souffrant du même angiome.

 

9782714452733Le Retour du Capitaine Emmet d’Elizabeth Speller

Pour ceux qui aiment la Grande Guerre et aussi qui ont apprécié un Long Dimanche de Fiançailles.

La Grande Guerre est bien finie, pourtant elle se poursuit. Nous sommes en 1921, à Londres. Laurence Bartram qui fut officier, ne sait comment redonner un sens à sa vie. Veuf à trente et un ans, son cœur est brise. Mais il reçoit la lettre de Mary, la sœur de son ami d’enfance John Emmett. Convaincue que son frère ne s’est pas suicide comme l’a prétendu l’enquête militaire, Mary lui demande son aide. Laurence, qui avait perdu de vue John depuis longtemps, se rend à Cambridge. C’est le début d’une histoire d’amour inattendue pour l’ancien officier, doublée d’une enquête vertigineuse. Il lui faut éclaircir le passé du capitaine Emmett et découvrir, a ses risques et périls, les secrets de l’armée britannique…

 

Tablette, liseuse ou papier ?

Papier….Quelle question !

Pourquoi ?

J’adore sentir sous mes doigts le papier. Je crois que je lis autant avec les mains qu’avec les yeux. Et puis, c’est plus pratique. Cela permet d’abord de revenir plus facilement en arrière quand il y a des complications ou que votre chat, vos enfants, votre mari, le téléphone, le voisin vous sortent de votre lecture….On place un « MarqueTaPage » et voilà on peut reprendre ensuite.

J’aime aussi les couvertures première et quatrième. Pour moi, elles font parmi prenantes du livre. Si la couverture me plait, le livre peut être choisi pour être lu….

 

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Je n’en ai aucun.

Je lis partout : lit, fauteuil du salon, de la véranda, attablée, en voiture (à l’arrêt bien sûr !), dans la rue, en attendant mes enfants, sur les gradins de la piscine d’Auchel (lorsque mon fils faisait de la natation), dans le train. ….

Lorsque je suis en vacances, j’aime m’installer dehors dans le jardin ou sur la terrasse. C’est peut-être un de mes endroits préférés pour lire : une terrasse, un thé, le silence, un bon fauteuil ou un bon transat et une espace agréable à regarder. Et un bon livre….

 

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

la_verite_sur_l_affaire_harry_quebertCitations de Joël Dicker La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert

« Le don de l’écriture est un don non parce que vous écrivez mais parce que vous pouvez donner du sens à votre vie. Les écrivains vivent la vie plus intensément que les autres. »

« Le premier chapitre est essentiel. Si les lecteurs ne l’aiment pas, ils ne liront pas le reste du livre. »

« Les livres sont comme la vie, Marcus. Ils ne se terminent jamais vraiment. »

 

 

Quel sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

Compliqué !

9782211093101Je suis passé de l’autre côté du miroir….J’écris….Et oui un lecteur peut se transformer en auteur. J’avoue que c’est un auteur et une célèbre série qui m’y ont poussé à écrire : « Castle » dont je suis fan. Mon premier roman « Une Série à Aimer » s’en inspire largement.  Mais j’ai appris qu’un roman ne se construit pas comme cela. Il faut chercher le plus possible à être plausible et cela implique des recherches….

Pour le second, j’ai décidé de m’attaquer à plus coriace :

Donc, je fais des recherches sur la Russie, les Cosaques, le Violoncelle, la seconde guerre mondiale….

Prochaine lecture : Tania Sollogoub Il y avait un garçon juste en dessous de chez nous et La Maison Russe.

 

Et pour plus tard Les Cosaques d’Hitler les derniers cavaliers de l’histoire d’Erich Kern et Pain Amer de Marie-Odile Ascher.

Et bien sûr le deuxième tome de la Bande dessinée Les Cosaques d’Hitler Chez Casterman de Lemaire.

 

D’après vous qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio?

Une critique qui donne envie de lire le livre sans trop dévoiler l’histoire, sans trop dévoiler l’intrigue. Une critique honnête : J’aime ou je n’aime pas….Mais aussi pourquoi on a aimé ou détesté….

Et surtout une critique objective sur l’histoire, son rythme, comment vous avez vécu votre lecture (parfois difficile au début, parfois au lieu d’un chapitre on abandonne, parfois on reprend le livre des années plus tard….), les personnages (s’ils sont sympathiques, si on peut s’y attacher comme on s’attache à un ami), le pays, le lieu de déroulement de l’histoire, ce que l’on attendait en lisant ce livre (parfois on en attendait rien mais il nous a beaucoup donné…) et si on le conseille et à qui on le conseille.

 

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ?

couv-aventures-surcoufIl y a quelques mois j’ai rencontré Surcouf, l’auteur. J’adore les chats. J’avais lu des histoires où les personnages étaient des chats mais sans plus….Surcouf m’a conseillé son ouvrage celui où son chat raconte sa propre histoire : Les Fantastiques Aventures de Surcouf de Christine Lacroix. J’ai lu et adoré. En plus, l’ouvrage était disponible sur France Loisirs. Ce livre tourne désormais dans mon cercle familial et amical. Avec Surcouf, je continue à communiquer et j’ai lu d’autres ouvrages conseillés.

Le dernier : Alfie Le Chat du bonheur de Rachel Wells.

Ce sont mes livres « détente ».

A la rencontre des lecteurs Babelio (8)

Avec 300 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

Rencontre avec Aelinel, inscrite depuis le 12/09/2014.

bibliotheque-histoire

Bibliothèque d’Aelinel

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

Grâce au réseau des bibliothèques municipales de ma ville : chaque recherche de livre sur le site est accompagnée de critiques issues de Babelio. Et en 2014, j’étais à la recherche d’un nouveau réseau social littéraire car celui sur lequel j’étais inscrite depuis deux ans venait de fermer. Babelio m’est alors tout de suite venu à l’esprit.

Quels genres contient votre bibliothèque ?

bibliotheque-sfff-2

Bibliothèque SFFF d’Aelinel

Trois genres prédominent essentiellement :

– l’Histoire : je possède un grand intérêt pour les périodes antique et médiévale et plus récemment pour la période victorienne.

– les Littératures de l’Imaginaire : je préfère de loin la Fantasy au Fantastique et à la Science Fiction mais je me suis ouverte plus récemment au Steampunk et à l’Uchronie.

– la bande dessinée qui regroupent les deux genres précédents.

De manière secondaire, je m’intéresse aussi à la Littérature anglaise du XIXème siècle, aux domaines de l’Histoire des sciences et à l’Art (notamment la Renaissance Italienne et l’Art Nouveau).

Vous lisez beaucoup de fantasy : qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

bibliotheque-sfff-1

Bibliothèque SFFF d’Aelinel

La première chose inhérente à la Fantasy est l’évasion! Ce que je recherche essentiellement dans ce genre, c’est le dépaysement dans un monde complètement différent du nôtre, le fait de pouvoir voyager par l’esprit, de vivre des aventures hors du commun et de rompre avec la monotonie du quotidien.

En disant cela, on pourrait croire que je cherche à fuir notre réalité, ce qui n’est absolument pas le cas. Au contraire, je reste très terre à terre et exigeante dans le sens où je n’aime pas les récits qui versent dans le loufoque ou le farfelu. Pour moi, un bon roman de Fantasy :

– se doit d’être cohérent et crédible dans ses structures géographique, politique, militaire, économique, sociale et culturelle (Il est possible que j’intellectualise trop le genre et que je doive cette déformation à ma passion pour l’histoire!).

– et nous offrir des axes de réflexion sur notre propre société (le fait religieux, la place de la science par rapport à l’homme, la confrontation ou le consensus entre plusieurs cultures, etc…)

Cela pourrait peut-être faire réfléchir certains qui considèrent encore la SFFF comme un sous-genre de la littérature et essentiellement dévolue aux enfants, adolescents ou jeunes adultes…

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Ma première grande découverte est relativement tardive : j’avais 17 ans lorsque j’ai lu le Seigneur des Anneaux. Cela s’est manifesté comme un coup de foudre : je voulais tout lire de Tolkien et de sa fameuse Terre du Milieu. Cette lecture a d’ailleurs coïncidé avec la sortie au cinéma du premier opus de Peter Jackson (auquel je voue un culte!) et mon entrée à l’Université. Le Seigneur des Anneaux restera pour toujours un symbole de liberté et d’ouverture sur l’inconnu pour moi.

Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

bm_cvt_gagner-la-guerre_1149Si je ne devais en choisir qu’un seul, ce serait Gagner la Guerre de Jean-Philippe Jaworski. Il est mon Tolkien français! Je n’ai jamais eu la chance de le rencontrer (peut-être un jour aux Imaginales?) et si cela arrive, il est plus que probable que je n’arrive pas à aligner deux mots sans rougir ou bégayer! Plus sérieusement, il s’agit d’un pavé de 1000 pages en Fantasy mais ô combien remarquablement écrit! Tout est excellent : les personnages, l’intrigue, les décors. Si vous ne le connaissez pas encore, foncez!

Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Je ne relis jamais de livres mais j’ai bon espoir (un jour qui sait?) lorsque ma PAL aura un peu diminué, de relire le Seigneur des Anneaux de Tolkien, Gagner la Guerre de Jaworski et Les Piliers de la Terre de Ken Folett.

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ? (à côté de quel classique êtes-vous passé, envers et contre tous?

Jane Eyre de Charlotte Brontë. J’ai pourtant vu tellement de versions télévisée et cinématographique. Malheureusement, je n’ai pas encore franchi le pas…

Je pourrais également citer Le Tour du Monde en 80 jours de Jules Verne.

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

51j93gckqxl-_sx195_Pour les non-initiés aux Littératures de l’Imaginaire, je citerais la bande dessinée Le port des marins perdus de Teresa Radice et de Stephano Turconi que je viens de découvrir et qui s’est avéré être un véritable coup de coeur. Quant aux aficionados de SFFF, je conseillerais la Trilogie du Puits des Mémoires de Gabriel Katz qui est non seulement très haletante mais aussi efficace.

Tablette, liseuse ou papier ?

Les trois! Même si mon premier choix se portera en premier lieu sur le papier!

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

En saison hivernale, je serai confortablement installée sur mon canapé, sous une couverture avec mon chat et une bonne tasse de thé. Et en été, je choisirai plutôt mon petit balcon bien ensoleillé, sur une chaise avec un thé glacé (ou une bière pour le soir!).

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Pour cela, je vais faire confiance à un de mes auteurs latins préférés : Cicéron qui a eu la bonne idée de dire « Si vous avez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu’il vous faut. » Comme je n’ai pas le niveau social de Cicéron, je me contenterai donc de mon balcon!

Quel sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

51-ggb60qpl-_sx195_Lors de la dernière masse critique, j’ai été sélectionnée pour La route de l’or bleu de Daniel Bernard. Et lorsque j’étais étudiante, je me rappelle avoir lu quelques extraits de Bleu, histoire d’une couleur par Michel Pastoureau. Je vais donc le lire en entier afin de pouvoir faire quelques comparaisons. Sinon, mes prochaines lectures sont planifiées sur plusieurs mois et je devrais lire en octobre American Gods de Neil Gaiman, Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos et le tome 2 des Outrepasseurs de Cindy Van Wilder. Inutile de préciser que je les ai découvert grâce aux lecteurs de Babelio!

D’après vous qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio?

Qu’une critique soit développée ou pas, l’important c’est que son auteur arrive à partager son ressenti sur sa lecture. L’un de mes critères sera donc l’honnêteté : il ne faut pas avoir peur de dire ce que l’on pense même si on n’a pas aimé un livre. J’apprécie aussi qu’il y ait de temps en temps une petite touche d’humour dans une critique (chose pour laquelle j’en suis bien incapable), celle qui happe son lecteur immédiatement : je citerai par exemple une critique de Relax67 sur L’étoile du matin de Gemmell qui non seulement m’a beaucoup fait rire mais m’a poussé à l’achat immédiat dans ma librairie habituelle.

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ? 

J’ai une pensée toute particulière pour Dixie39 que j’ai rencontrée sur Babelio et avec qui j’échange régulièrement. Elle m’a donné l’envie de créer mon propre blog, peu de temps après qu’elle ait ouvert le sien. Et on s’est donné rendez-vous l’année prochaine au pique nique Babelio de Lyon!