A la rencontre des membres Babelio (31)

Avec près de 730 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est roi, nous avons décidé de vous donner la parole. En ce mois de février nous donnons la parole à Rabanne, inscrite assez récemment sur Babelio et déjà très active.

dav

Rencontre avec rabanne, inscrite depuis le 11 octobre 2015

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

J’ai connu l’existence de Babelio par le biais de mon travail, mais je ne l’ai réellement découvert qu’en septembre 2015, en inscrivant nos classes de seconde à un défi lecture. Avec ma collègue, nous avons alors créé un compte pour le CDI du lycée et, après le défi, nous avons continué d’alimenter notre bibliothèque et de retranscrire les critiques des élèves comme celles des enseignants.

Je me suis vraiment prise au jeu, appréciant l’interface et les multiples fonctionnalités du site. Naturellement, j’ai voulu me créer un compte personnel… Et c’était parti pour l’aventure Babelio !

Vous êtes inscrite sur le site depuis fin 2015, et comptabilisez déjà sur votre compte près de 900 critiques et 1300 citations, ce qui est assez impressionnant ! Combien de temps passez-vous sur Babelio chaque semaine ? Quel usage en faites-vous ?

Je crois qu’il y a sûrement plus « impressionnant » que mon profil (rires) ! Déjà, noter que plus d’un tiers de ces critiques concernent des livres lus bien avant d’arriver sur le site…

Chacun sait que Babelio c’est carrément ad-dic-tif, surtout au temps de la découverte ! (« Que celui qui n’a jamais péché me jette la première pierre »…). Le concept fait que l’on ne décroche jamais réellement : une recherche sur la date de sortie d’un roman ou sur la bio d’un auteur ; une lecture en cours ou une critique à lire/écrire ; des livres à noter dans son pense-bête, etc. etc. Et puis, surtout, il y a le partage et l’émulation entre lecteurs qui donne toute sa raison d’être à Babelio, n’est-ce pas ? Et comme je suis bavarde, ça tombe bien (veuillez me pardonner d’avance) !

Mon expérience personnelle ? Une fréquentation quasi-quotidienne durant la première année, puis plus ou moins espacée selon que je suis en repos, en week-end, en vacances… Aujourd’hui, je n’en fais pas un drame si je ne consulte pas mon « fil d’actualités » pendant 3-4 jours, ou si je ne publie une citation ou une critique qu’au bout de 5 ou 10 jours !

FB_IMG_1541183377419Mais c’est impossible à « comptabiliser » en réalité, cela reste inhérent à nos disponibilités, nos goûts, nos besoins, notre humeur… D’où le choix personnel d’une liste d’amis raisonnable et d’avoir spécifiquement paramétré mon compte (ex : suivre uniquement les critiques et citations de mes amis).

Sinon, je consulte davantage Babelio sur mon smartphone que sur l’ordinateur. Mon usage est autant professionnel que personnel, mais j’adopte alors une approche assez différente du site (beaucoup plus spontanée et ludique dans mon usage personnel).

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque ? Vous semblez avoir des goûts assez éclectiques…

Oui, hormis le théâtre, le développement personnel, les thrillers et la SF, je lis un peu de tout… Mais peut-être davantage de littérature contemporaine aujourd’hui.

Ma préférence va vers tout ce qui touche à l’humanité, la femme, la société, l’histoire, le témoignage, la jeunesse (mon métier, encore), la psychologie (mais pas trop de psychanalyse ni de philosophie !).

Par ailleurs, ma bibliothèque s’est enrichie de bandes dessinées et de mangas, et je commence à l’étoffer de quelques romans policiers, de littérature étrangère, dont japonaise et coréenne (tout récemment).

Pouvez-vous commenter en quelques mots vos choix de « Livres pour une île déserte » ? Est-ce qu’ils reflètent ce que vous aimez lire à longueur d’année, ou bien est-ce des coups de cœur plus « isolés » ?

Oui, ils reflètent pour chacun mes goûts littéraires. Ce sont, également, des coups de cœurs isolés et mémorables.

Sur une « île déserte », on est censé être tout seul (et avec soi-même !), avoir tout le temps et l’espace devant soi… Il s’agit donc de choix de livres plus ou moins introspectifs, que je pourrais relire et relire, inlassablement, tout en les redécouvrant à chaque fois (!).

dav

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Tout dépend de l’âge et où se situe le degré de la « découverte » ?… Mais si je remonte à ma tendre jeunesse, ce fut vers 10-11 ans : Mon bel oranger de José Mauro de Vasconcelos. Premier roman coup-de-poing et infiniment poétique ; première fois que je pleurais tout en lisant !

Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

Le terme « beau » reste assez subjectif et, encore, il y en a plus d’un !… Mais celui découvert grâce à mes amis babéliotes, et qui m’aura littéralement happée, comme par un film : Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck.

Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Pareil, il y en a plus d’un… Peut-être alors l’un de mes favoris : Vent d’est, vent d’ouest de Pearl Buck.

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ?

A la recherche du temps perdu de Marcel Proust (tenté plusieurs fois, abandonné à chaque fois, mais je ne désespère pas !).

9782253111436

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Ma perle rare : Séraphin Verre de Christian Pernath (deux critiques sur Babelio, dont la mienne).

Tablette, liseuse ou papier ?

Le bon vieux livre en « 2D » aura toujours ma préférence ! L’objet, les pages qui se tournent, sur lesquelles on revient, l’odeur. Irremplaçable.

J’ai déjà lu quelques ouvrages sur la liseuse de ma fille. L’aspect positif que je lui concède est son espace pratique de stockage. J’adhère moins en matière de confort de lecture.

Sinon, je ne fustige aucunement la pratique de la lecture numérique, souvent bien secourable pour les personnes/élèves en difficulté (déficients visuels, dyslexiques, dysorthographiques, etc.).

IMG_20180508_164400

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Le soir : bien calée dans mon lit, sous un gros édredon…

La journée : si je le peux, de préférence allongée sur un transat, les gambettes au soleil !!

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Antoine de Saint-Exupéry : « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. » Issu de son roman inachevé Citadelle (publication posthume, 1948)

dav

Quelle sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

Rêves oubliés de Léonor de Récondo.

Je l’ai choisi lors d’une rencontre toute récente avec l’auteure, dans une librairie de ma région ! (J’avais lu deux de ses romans, mais pas encore son deuxième.)

D’après vous, qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio ?

D’après moi, il n’y a pas de « bonne » ou de « mauvaise » critique en soi, mais il y a des critiques plus intéressantes, attrayantes, que d’autres… J’apprécie les avis, les retours de lecture qui me donnent envie de découvrir un livre que je ne connais pas. Et pour l’envie, c’est au ressenti personnel du lecteur que je me fie.

J’avoue apprécier une certaine concision et précision (genre de récit, thèmes abordés, intention de l’auteur). J’aime que les critiques soient un tant soit peu étayées et argumentées, mais pas sur des kilomètres non plus… Que cela ne verse pas dans une analyse alambiquée du texte, et qu’on y perde finalement son latin ! Totalement rédhibitoire, bien sûr, le résumé (« spoil ») complet du livre chroniqué !

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ?

Il y en a évidemment des tas !… Telles de jolies rencontres avec mes amis lecteurs, de belles affinités livresques, de riches discussions, de nombreux moments complices, quelques échanges de livres, de surprenantes et inoubliables découvertes littéraires…

Mais celle que je retiendrais dernièrement, donc en particulier, est l’unique rencontre réelle que j’ai faite d’un ami babéliote… Ou comment passer de « l ‘autre côté du miroir », avec un soupçon d’appréhension et un brin d’intimidation , puis avec beaucoup plus de naturel, dès lors que l’on se rejoint sur ce terrain qui nous réunit tous ici : la lecture !

dav

Pouvez-vous nous parler un peu de votre métier d’enseignante-documentaliste ? Est-ce que Babelio est un outil qui vous aide aussi dans votre profession ?

Ce métier a bien évolué à l’heure du numérique, ainsi que l’image d’Épinal que l’on peut encore s’en faire !…

Être « professeur-documentaliste » aujourd’hui requiert de multiples compétences (validées par un CAPES de Documentation depuis 1989) : l’accueil de la communauté éducative, l’animation et la gestion du centre documentaire de l’établissement (CDI), l’ouverture culturelle et, enfin, les missions pédagogiques spécifiques propres à l’EMI (Éducation aux médias et à l’information).

« La promotion de la lecture » fait partie intégrante de mes missions pédagogiques d’enseignante documentaliste, se situant précisément dans le domaine de l’ouverture culturelle… Alors oui, Babelio est devenu une ressource utile et un outil précieux dans ma pratique professionnelle au quotidien !!!

Merci à rabanne pour ses réponses !

Où l’on vous présente les 17 livres les plus populaires de l’année 2017

Quels ont été les livres les plus populaires de l’année 2017 ?

Un peu en avance sur notre calendrier, nous vous proposons de découvrir dès maintenant les 17 livres qui ont fait l’année 2017. De quoi éventuellement vous permettre de piocher dans la liste pour vos cadeaux de Noël !

Top2017.jpg


On remarque que pour la troisième année consécutive, c’est un premier roman qui trône en tête du classement. Les lecteurs semblent ainsi avides de nouveauté. Le classement est par ailleurs très largement dominé par des publications françaises. Seuls trois thrillers signés par des Anglo-saxons figurent dans la liste. A noter par ailleurs, que les lecteurs apprécient toujours ce registre littéraire puisque la moitié de notre top est constituée de livres s’apparentant à l’un des nombreux genres du roman noir (thriller psychologique, roman policier pur et dur,…).
Comme chaque année, la parité est au rendez-vous avec quasiment autant d’auteurs hommes que d’auteurs femmes même si c’est le “sexe faible” qui est présent en force dans le trio de tête.

On vous laisse découvrir ci-dessous le classement.

Pour information, nous entendons par “livres les plus populaires” ceux qui ont le plus été ajoutés dans les bibliothèques de nos membres. Comme toujours, n’hésitez pas à commenter l’article et nous faire part des ouvrages qui auraient dû, selon vous, y figurer.

17. Nuit de Bernard Minier

Nuit par Minier

C’est Bernard Minier qui ouvre le classement cette année, avec son dernier livre Nuit. Une nouvelle danse macabre entre le commandant de police judiciaire Martin Servaz et Julian Hirtmann, l’effroyable tueur en série suisse au cœur d’une nouvelle enquête. Cette fois, tout démarre dans les eaux norvégiennes, sur le pont d’une plateforme pétrolière où un meurtre atroce a été commis. Kirsten Nigaard, inspectrice norvégienne, est sur le coup. D’élément en élément, les noms de Hirtmann et de Servaz vont se rapprocher. Jusque dans la nuit la plus sombre…

Un thriller haletant qui vient compléter la bibliographie d’un aspirant maître du thriller hexagonal. A votre tour d’entrer dans la Nuit !

Découvrez Nuit de Bernard Minier.

16. Vernon Subutex, tome 3 de Virginie Despentes

Vernon Subutex, tome 3  par Despentes

Ça y est, c’en est fini des aventures de Vernon Subutex que nous avions rencontré dans le premier tome de ses aventures paru en 2015 chez Grasset. L’ancien disquaire aspirant gourou, qui doit son prénom à un pseudonyme de Boris Vian et son nom à l’appellation commerciale de la buprénorphine, tire sa révérence. En deux années, Virginie Despentes aura donné naissance à un personnage irrévérencieux, opportuniste et lubrique, mais pourtant tellement attachant.

Incontestable succès pour ce troisième tome sorti dans les librairies en mai 2017 et qui confirme toute l’importance sur la scène littéraire de Virginie Despentes, qui traduira bientôt Sifting through the Madness for the word, the line, the way, l’ultime recueil de poèmes de Charles Bukowski, pour le compte de la maison Au Diable Vauvert.

Découvrez Vernon Subutex, tome 3 de Virginie Despentes.

15. Le Jour d’avant de Sorj Chalandon

Le jour d'avant par Chalandon
« Venge-nous de la mine. » Si ce sont là les derniers mots écrits par le père du narrateur, ce sont aussi les premiers de Sorj Chalandon sur la quatrième de couverture du livre Le Jour d’avant, publié chez Grasset. Cette mine, c’est celle de Liévin dans laquelle furent engloutis 42 ouvriers le 27 décembre 1974. Un drame oublié de l’histoire sociale ? Pas pour Sorj Chalandon qui a vécu ce drame comme « le pire de l’injustice » (lire l’intégralité de son interview ici). Alors journaliste pour Libération, Sorj Chalandon entend un jour leur rendre justice. C’est chose faite avec Le Jour d’avant, un livre qui a touché les lecteurs, qu’ils se souviennent du drame ou non : « Je tremble, je murmure, je pleure a confié Latina dans sa critique du livre. Sorj Chalandon a réussi à me plonger dans l’atroce quotidien des mineurs en leur rendant hommage de la meilleure façon qui soit, mais il est parvenu aussi à me faire comprendre la culpabilité qui ronge le cœur de l’homme ».

Déjà très apprécié des lecteurs (Sorj Chalandon a une note moyenne de 4,26/5 pour 4406 votes), l’auteur bénéficie avec son dernier ouvrage Le Jour d’avant d’une moyenne de 4,33 sur 5, la meilleure de toutes ses notes. De là à dire qu’il s’agit de son meilleur livre ?

Découvrez Le Jour d’avant de Sorj Chalandon.

14. L’Ordre du jour d’Eric Vuillard

L'ordre du jour par Vuillard

Alors que Chanson douce de Leïla Slimani, Goncourt 2016, montait fièrement sur la troisième marche du podium l’année dernière, L’Ordre du jour, Goncourt mouture 2017, s’empare de la 14e place. Il y a cependant fort à parier que le livre devrait s’arracher dans les librairies à Noël et monter progressivement dans le classement.

“Tour à tour, drôle, grinçant, ironique, Eric Vuillard pointe la lâcheté, la légèreté, l’aveuglement des hommes politiques français, anglais, autrichiens face à Hitler.” Comme le résume palamede, Eric Vuillard s’empare d’un sujet grave pour construire un roman retentissant, une fenêtre ouverte sur la naissance d’un conflit. Après Tristesse de la terre. Une histoire de Buffalo Bill Cody, 14 Juillet et Congo, Eric Vuillard s’impose plus que jamais dans la cour des grands.

Découvrez L’Ordre du jour d’Eric Vuillard

13. Bakhita de Véronique Olmi

Bakhita par Olmi
Grâce à ce roman publié chez Albin Michel, tout le monde connaît aujourd’hui, sinon l’histoire, tout du moins le nom de cette esclave africaine canonisée par Jean-Paul II le 1er octobre 2000. Un destin incroyable, bien digne d’un roman, et un sujet qui s’est imposé à Véronique Olmi lorsque l’écrivain et dramaturge tomba nez à nez sur son portrait dans une église de Langeais, en Touraine.

Pour connaître l’histoire et la vie incroyable de celle qui, à force d’avoir été si précocement torturée, ne se souvenait même pas de son prénom, il faut lire le livre poignant de Véronique Olmi, « une leçon de vie » selon celdadou autant qu’un « très beau travail d’écriture » pour Tynn. Immédiatement remarqué par les lecteurs, le livre a également reçu le prix du roman Fnac des mains de Leïla Slimani.

Découvrez Bakhita de Véronique Olmi

12. Sharko de Franck Thilliez


Sharko par Thilliez

C’est que le duo Sharko – Henebelle commençait à nous manquer dans les rayonnages de nos librairies favorites. Franck Thilliez a entendu nos voix et nous a offert en avril 2017 l’occasion de retrouver notre couple de flics préféré avec Sharko, son dernier livre paru chez Fleuve noir.

Une énième enquête sur le fil du rasoir où vont se mêler apprentis vampires, cadavres mutilés et secrets bien gardés. Sauf que cette fois, Lucie Henebelle et Franck Sharko ont bien plus à perdre que la résolution d’une enquête : se perdre eux-mêmes… Noir c’est noir. Laissons le mot de la fin à Souri7 : “Une valeur sûre du thriller avec encore une fois une intrigue captivante et sombre.” Tentant, n’est-ce pas ?

Découvrez Sharko de Franck Thilliez

11. Au fond de l’eau de Paula Hawkins


Au fond de l'eau par Hawkins

Après le succès monstre de sa Fille du train, Paula Hawkins était très certainement attendue au tournant, comme peuvent l’être d’ailleurs tous les auteurs qui connaissent un succès fulgurant lors de la sortie de leur premier roman. Allait-elle être à la hauteur avec son deuxième ouvrage intitulé Au fond de l’eau et publié chez Sonatine ?

Paula Hawkins ne réédite certes pas l’exploit de 2015 et ne domine pas une nouvelle fois notre classement. Elle est cependant aux portes de notre top 10 et a suscité de nombreuses réactions positives des lecteurs malgré une histoire qui s’éloigne des thèmes évoqués dans le précédent : « Il est complètement différent et plein de charme » prévient ainsi d’entrée Iris29, très emballée par ce nouveau roman. « On change complètement d’environnement, cette fois-ci elle nous emmène dans une petite ville avec une rivière comme acteur principal », insiste pour sa part Siine.
Loin d’être découragés, les lecteurs ont apprécié ce nouveau thriller psychologique où il est notamment question, dixit Iris29, de « sorcellerie, [de] beaucoup d’eau et de poésie ».

Découvrez Au fond de l’eau de Paula Hawkins

10. Le Couple d’à côté de Shari Lapena
Le couple d'à côté par Lapena

Le Couple d’a côté de Shari Lapena, publié aux Presses de la Cité, est l’un des grands représentants, dans notre classement, du thriller psychologique, genre plébiscité par les lecteurs depuis quelques années.
Le roman raconte l’histoire d’un couple invité à dîner chez leurs voisins, sans leur nouveau-né. La baby-sitter se décommande mais qu’importe, ils surveilleront le bébé via le baby-phone. Hélas, quand ils rentrent, leur enfant a disparu…

Ce point de départ n’est naturellement que la première surprise qui attend le lecteur, de nombreux secrets étant révélés tout au long de la lecture : « de secrets en révélation, de faux-semblants en rebondissements, la disparition de la petite Cora devient vraiment palpitante » assure Antyryia. Les lecteurs se sont quasiment tous fait surprendre par la fin, inattendue… 

Découvrez Le Couple d’a côté de Shari Lapena.

9. L’Art de perdre d’Alice Zeniter

L'Art de perdre par Zeniter

Auteur de nombreux livres appréciés des critiques comme des lecteurs, Alice Zeniter a frappé un grand coup cette année avec son roman L’Art de perdre publié chez Flammarion. Au sommet des listes de ventes et finaliste de la plupart des prix littéraires, le roman a été remarqué non seulement pour ses qualités littéraires mais aussi pour les nombreuses problématiques qu’il soulève. Alice Zeniter, à travers une saga familiale racontée en trois temps et autant de générations, évoque en effet le sort des Algériens qui quittèrent leur pays pour la France à l’issue de la guerre d’indépendance mais aussi le destin de leurs enfants. Au fil des pages, c’est le rapport entre l’Algérie est la France qui est questionné, comme celui qui unit ces Harkis et descendants d’Harkis à leur pays.

Pourquoi s’être ainsi intéressée aux Harkis ? Alice Zeniter s’est exprimée auprès de ses lecteurs lors d’une rencontre dans nos locaux : « J’ai voulu montrer qu’il s’agissait de gens aux trajectoires multiples, bien plus complexes que ce que l’on présente dans l’histoire officielle. » Si vous avez raté la rencontre, vous pouvez la revivre grâce à notre compte-rendu ou en vidéo.

Découvrez L’Art de perdre  d’Alice Zeniter.

8. Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson

Arrête avec tes mensonges par Besson

Si l’ouvrage n’a pas plu à tout le monde et apparemment pas du tout à Jean-Marc Proust, Arrête avec tes mensonges, publié aux éditions Julliard, est un coup de cœur pour nos lecteurs qui, il est vrai, aiment beaucoup Philippe Besson. Peut-être faut-il l’aimer un peu d’ailleurs pour apprécier à sa juste valeur cet ouvrage autobiographique dans lequel l’auteur se livre entièrement : « Philippe Besson se met à nu dans ce roman, écrit Marina53. Sans fioritures. Il livre, avec émotion et délicatesse, son histoire d’amour avec Thomas Andrieu, qu’il a connu à 17 ans. »

Les lecteurs ont été des plus sensibles à la prose de l’auteur : « Je referme ce livre et me demande quel qualificatif le servira le mieux : délicat, sensible, sincère, pudique, magistral » nous dit Isabelleapure dans sa critique. Un sentiment presque unanime parmi les lecteurs sur Babelio. De tous les livres publiés par Besson, c’est celui qui a la meilleure moyenne sur le site.

Découvrez Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson.

7. La Fille d’avant de J.P. Delaney

La Fille d'avant par Delaney

C’est dans un magnifique appartement à la pointe de la technologie que vous invite J.P. Delaney dans son thriller psychologique publié chez Mazarine. Attention tout de même, le propriétaire semble assez intrusif et la personne qui y logeait précédemment, la fameuse « fille d’avant », y a vécu des choses pas très nettes.

La Fille d’avant a été très apprécié des lecteurs comme Iris29 qui a succombé à son double suspense : « Alternant le point de vue des deux jeunes femmes en un avant/ après, l’auteur nous précipite dans un suspens chic, froid, et sexy, un peu à l’image de cette maison ultra moderne et minimaliste. » Oserez-vous également frapper à la porte du 1 Folgate Street ?

Découvrez La Fille d’avant de J.P. Delaney

6. Frappe-toi le cœur d’Amélie Nothomb

Frappe-toi le coeur par Nothomb
Les lecteurs étaient prévenus. Frappe-toi le cœur, dont le titre est emprunté à un vers d’Alfred de Musset, est “une des [histoires] les plus noires que j’aie écrite” avait déclaré Amélie Nothomb avant sa sortie. Pas de quoi, toutefois, effrayer ses nombreux lecteurs, toujours fidèles aux écrits annuels  de l’écrivain.

La cuvée 2017 semble faire partie de ses bons crus. Des lecteurs tels que Jeunejane parlent déjà d’un “futur classique” : “Amélie Nothomb développe admirablement bien les caractères des différents personnages et transforme son roman en une oeuvre magistrale.” Qu’avez-vous pensé de ce millésime 2017 ? Pensez-vous également qu’il s’agisse d’un des meilleurs livres d’Amélie Nothomb ?

Découvrez Frappe-toi le coeur d’Amélie Nothomb

5. Article 353 du Code Pénal de Tanguy Viel

Article 353 du code pénal par Viel
Lauréat du Grand Prix RTL-Lire 2017, Article 353 du code pénal de Tanguy Viel a été pour beaucoup de membres le premier coup de cœur de l’année. Comme le rappelle BookyCooky dans sa critique du livre “L’article 353 du Code de Procédure pénale permet d’en appeler moins aux preuves qu’à la conscience des juges et jurés de la cour d’assise, en somme se fier à l’intime conviction”.

Les choix moraux et les questions de responsabilité sont au coeur de ce récit qui prend la forme d’un huis-clos : “Dans le bureau d’un juge d’instruction, résume Nameless, Martial Kermeur raconte sa vie, la somme des omissions et renoncements, les rêves inaccomplis, l’enchaînement des mauvaises réponses données à de bonnes questions, toutes les erreurs d’aiguillage qui l’ont amené à noyer Antoine Lazenec.” Un court roman salué par tous pour sa profondeur.

Découvrez Article 353 du code pénal de Tanguy Viel

4. La Passe-miroir, tome 3 : La mémoire de Babel de Christelle Dabos

La passe-miroir, tome 3 : La mémoire de Babel par Dabos
Suite et (bientôt) fin des aventures d’Ophélie que l’on s’apprête à quitter avec grand regret dans ce troisième et avant-dernier tome de la saga créée par Christelle Dabos. La Passe-miroir a véritablement été LA découverte jeunesse depuis la parution du premier tome en 2013. La Mémoire de Babel vient donc prolonger un cycle magistral porté par un univers-monde étoffé comme rarement et qui hisse Christelle Dabos au niveau des plus grands du genre.

“Un livre enchanteur, magnétique, déroutant”, “Grand plaisir de retrouver l’héroïne aux lunettes émotives et à l’écharpe fusionnelle !”, “Coup de cœur ! Merveille ! Coup de génie ! Addictif !”… Toutes ces voix de lecteurs et lectrices appuient avec engouement la très bonne moyenne de 4,54/5 (pour 483 notes) obtenue par ce troisième tome. Nul doute que le quatrième et dernier tome de la saga viendra couronner le tout. En attendant, il ne nous reste plus qu’à prendre notre mal en patience avant de découvrir la fin de cette saga.

Découvrez La Passe-miroir, tome 3 : La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

3. Un appartement à Paris de Guillaume Musso

Un appartement à Paris par MussoGrand habitué de nos classements (il fut à la tête de notre top 2014), Guillaume Musso se situe cette année à la troisième place des livres les plus populaires auprès de nos lecteurs. La grande surprise étant cette fois qu’il n’y ait pas eu de duel avec son rival de toujours Marc Levy, absent de justesse de notre classement annuel (on se doute que ce n’est que pour mieux revenir l’année prochaine).

Si la presse est comme d’habitude timorée quand il s’agit de critiquer l’oeuvre de Musso, les lecteurs ont apprécié cette cuvée 2017. Avec Un appartement à Paris, Guillaume Musso retrouve la forme du thriller pour proposer une intrigue située dans le milieu de l’art : « Un thriller sombre, captivant, prenant qui se dévore ; rempli de rebondissements, de suspense, d’émotions » écrit Millyjess. D’autres, comme S0-Kelly ont simplement apprécié retrouver l’atmosphère des romans de Musso ainsi que sa plume : « Un plaisir de retrouver la fluidité sans failles et la plume enchanteresse de Guillaume Musso. »

Découvrez Un appartement à Paris de Guillaume Musso.

2. Quand sort la recluse de Fred Vargas

Quand sort la recluse par Vargas

Certains fidèles comme Dixie39 avaient peur : « Toujours avant d’ouvrir le dernier Vargas : cette crainte que la magie n’opère plus. » Ainsi, même la fidèle The_Bill craignait le pire : « Après une dizaine de livres, je pensais qu’elle m’avait tout fait, que fatalement elle allait se redire, ressortir les mêmes ressorts scénaristiques. » Pourtant, à la vue des critiques, on se rend compte que ces craintes n’avaient pas lieu d’être. Les lecteurs ont été conquis par Quand sort la recluse, dernière enquête en date du commissaire Adamsberg (mais ne nous leurrons pas, le charisme de ce dernier joue certainement beaucoup auprès de ses nombreuses lectrices !).

Avec une moyenne de 4,06, ce roman de Fred Vargas publié chez Flammarion obtient même une meilleure moyenne que le précédent, qui était également présent dans notre classement de 2015 (avec une moyenne de 3,98).  Il est question de la mort mystérieuse de plusieurs octogénaires mais aussi d’une araignée particulièrement venimeuse…

Découvrez Quand sort la recluse de Fred Vargas.

1. La Tresse de Laetitia Colombani

La tresse par Colombani
C’est presque devenu une tradition. Depuis 2015, notre classement des livres les plus populaires est désormais chaque année dominé par le premier roman d’un auteur quasi-inconnu ! Après En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut – que précisément aucun critique, aucun journaliste et aucun lecteur n’attendait et qui a pourtant remporté tous les suffrages en 2016 – et Paula Hawkins qui avec sa Fille du train a porté le genre du thriller psychologique au sommet de tous les classements littéraires de 2015, c’est cette année La Tresse de Laetitia Colombani qui est porté en tête de notre classement !

Actrice, réalisatrice et désormais écrivain, Laetitia Colombani, repérée par l’éditrice de Grasset Juliette Joste (à qui nous avions posé quelques questions sur son métier en 2013 lorsqu’elle travaillait chez Belfond), a frappé un grand coup avec ce premier roman qui raconte le parcours de trois femmes dont les destins pourtant éloignés vont se croiser subtilement, telle une tresse où s’entrelaceraient plusieurs cheveux de femmes aux origines les plus diverses : Smita, une mère Dalit, c’est-à-dire une Intouchable, Julia une jeune Sicilienne, et Sarah, une avocate ambitieuse.

« Je suis moi-même une femme, une épouse, une mère, nous avait répondu Laetitia Colombani dans un entretien. En tant qu’écrivain, j’avais envie de parler de ce que c’est qu’être une femme dans le monde d’aujourd’hui. » 

Découvrez La Tresse de Laetitia Colombani.

Retrouvez la liste en vidéo : 

Qu’avez-vous pensé de ce classement ? Quels sont les grands oubliés ? Et surtout, quels sont les livres qui feront l’année 2018 ?

Où Babelio s’ouvre aux prix littéraires

Lauriers

Une petite initiative sur Babelio vous permet d’identifier les Goncourt qui auraient échappé à votre boulimie de lecture, ou de connaître très précisément le nombre de prix de Flore qui sont indexés dans votre bibliothèque.

En effet, nous avons créé quelques bibliothèques de référence :

la bibliothèque des prix Goncourt
la bibliothèque des cent meilleurs romans (selon les Cercles Norvégiens du Livre)
la bibliothèque des prix de Flore

Une fois connecté sur Babelio, rendez-vous par exemple sur la bibliothèque Goncourt et observez avec orgueil ou dépit les œuvres que vous avez lues parmi les lauréats du prestigieux prix littéraire.

Nous encourageons les membres de Babelio qui le souhaiteraient à créer d’autres bibliothèques de référence* et à nous en faire part afin que nous le mentionnions sur le blog dans un premier temps et dans un espace dédié à l’avenir.

A bientôt sur Babelio

*Pour ceux qui seraient en manque d’inspiration : vous pouvez aller faire un tour ici