Quand les lecteurs de Babelio rencontrent Marek Halter

En partenariat avec les éditions Robert Laffont, une trentaine de lecteurs de Babelio a eu la chance de rencontrer Marek Halter à l’occasion de la sortie de Khadija, premier volet de sa nouvelle saga consacrée aux femmes de l’Islam. C’est dans les locaux de la maison d’édition que lecteurs et auteur se sont réunis pour échanger au sujet du thème et de l’écriture de ce récit qui touche à l’une des figures les plus emblématiques de la religion musulmane.

marek

Khadija, une femme moderne

Après le succès de sa trilogie sur les figures féminines de la Bible, Marek Halter s’intéresse dans cette nouvelle saga aux femmes qui ont été au cœur de l’Islam en consacrant le premier tome à Khadija, première épouse de Mahomet.

Et c’est sur le portrait de cette femme hors du commun que se portent les premières questions des lecteurs. Qui est-elle ? Quelle influence a-t-elle sur Mahomet ? Marek Halter répond en rappelant le caractère résolument moderne de Khadija. Au cœur d’une société très masculine dans laquelle règne l’équilibre de la terreur, Khadija a réussi à s’imposer en tant que femme d’affaires libre et forte. Et contre toute attente c’est elle qui a choisi de prendre Mahomet pour époux, alors que celui-ci était pauvre, inconnu et illettré. Celle que l’on surnomme « la mère des croyants » a permis à Mahomet de s’élever au rang de prophète. Grâce à son savoir, elle lui a ouvert un monde qu’il ne connaissait pas et sans elle, l’aventure musulmane n’aurait peut-être jamais commencé.
Marek Halter reste convaincu du rôle central des femmes dans la société : « Si la société doit changer ce sera par les femmes ». C’est donc la raison pour laquelle il s’attache dans ses récits à faire connaître le rôle qu’elles ont joué dans l’Histoire : « Les femmes ont la capacité de prendre des décisions plus rapidement que les hommes quand il est question de vie ou de mort ».

photo mk (1)

Le roman historique

Interrogé par les lecteurs sur son travail bibliographique, Marek Halter a signalé la richesse de la documentation historique autour de la naissance de l’Islam tout en s’étonnant que les chercheurs musulmans n’aient pas davantage travaillé autour de la personne de Khadija.

C’est donc sans grande difficulté qu’il a réussi à reconstituer l’environnement de son récit : la vie quotidienne dans le monde arabe pré-islamique. Il a toutefois dû porter une attention toute particulière à la cohérence de son récit et de ses personnages fictifs avec les personnages historiques existants. Une exigence particulièrement requise pour l’écriture de romans historiques. L’auteur était toutefois confiant car selon lui, il existe une logique interne à l’écriture : si l’écrivain a une bonne connaissance de l’environnement de son récit, il peut « lâcher » ses personnages dans le décor sans créer d’anachronisme.

« Mais quelle est la clé du succès des épopées historiques  ? », interrogent les lecteurs. Pour l’auteur, il est important que le lecteur puisse s’identifier aux personnages. Pour cela, « il faut injecter des personnages fictifs qui donnent de l’épaisseur à l’aventure historique ». Marek Halter se dit très inspiré par l’écriture d’Alexandre Dumas : « Alexandre Dumas m’a appris à tenir le lecteur en haleine ». Et il livre une astuce apprise dans les romans de Dumas : « Si on veut que le lecteur se souvienne d’un personnage, il faut lui attribuer une infirmité ».

Méthodes de travail

Marek Halter poursuit les confidences en expliquant aux lecteurs de quelle manière il travaille. Il est selon lui important d’être régulier dans l’écriture : « J’écris tous les jours à partir de 6h du matin. » Une écriture à la main qui est ensuite dictée à son assistant. « La dictée fait de mon écrit un récit oral ». L’écriture d’un roman prend ainsi un an et il faut un an avant cela pour faire les recherches nécessaires à la construction d’un récit cohérent.

Une méthode qui s’avère concluante puisque le deuxième tome de cette saga autour des femmes de l’Islam sortira en mars 2015 et sera consacré à Fatima, la plus jeune fille de Mahomet. Le troisième volet lui sortira en novembre 2015 et abordera la figure d’Aïcha, la dernière épouse du prophète.

Découvrez Khadija de Marek Halter, publié chez Robert Laffont :

Marek2

3 réflexions sur “Quand les lecteurs de Babelio rencontrent Marek Halter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s