Rendez-vous le 8 juillet pour le pique-nique annuel de Babelio !

Comme tous les ans en été, nous invitons membres du site, amis virtuels et simples lecteurs à partager un moment convivial autour des livres (et d’un repas, cela va de soi !).

Le pique-nique aura lieu le 8 juillet dans plusieurs villes du monde :

L’année dernière, nous avions exporté le pique-nique aux quatre coins de la France. Cette année, Babelio voit plus grand et propose aux lecteurs des quatre coins du monde (ou presque) de participer à la 7e édition de ce festin littéraire.

Après Lille, Lyon, Marseille, Montpellier et Nantes, les lecteurs de Montréal, Bruxelles, Toulouse, Bordeaux, Casablanca, Rennes, Tunis, Genève et Strasbourg sont également invités à se joindre à l’événement !

Au programme : une loterie de livres, des sessions de quiz, et un grand festin !

Inscrivez-vous ci-dessous si vous souhaitez participer à l’un de ces pique-niques, pour que nous puissions vous contacter et vous tenir informés de son déroulement.

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Bordeaux

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Bruxelles

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Casablanca

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Genève

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Lille

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Lyon

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Marseille

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Montpellier

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Montréal

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Nantes

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Paris

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Rennes

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Strasbourg

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Toulouse

>>Inscrivez-vous au pique-nique de Tunis

Où l’on découvre le nouveau logo de Babelio et les anciens par la même occasion

« Allons ! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. » Genèse 11, 1–9

Nous aussi chez Babelio avons quelque peu oeuvré à la réalisation de cette tour maintenant si familière à ceux qui fréquentent ardemment notre site, je parle bien évidemment … de notre logo.

Mais Rome ne s’est pas faite en un jour, et notre petite tour iconique non plus. Petit retour en arrière pour découvrir les arcanes de son édification :

 

Version -1 : début 2007, on misait tout sur l’épure

Voilà la toute première version du logo, dans un style très Powerpoint 2007 et qui plaisait beaucoup à certains d’entres nous mais qui a été vite rejetée au motif insidieux que Pierre ne serait pas un designer ou que deux textes même pas alignés ne pourraient pas faire office de logo. Dont acte.

Capturfe.JPG

 

Version 0 : Avril 2007, notre premier vrai logo

Celui-ci n’aura pas duré fort longtemps, quelques semaines tout au plus pour agrémenter la page de préinscription au site. Cet élégant serre-livres aurait été éconduit en raison de son caractère martial, au profit d’une tour destinée à monter à l’assaut d’une guerre contre Dieu…comprenne qui pourra.

anschlusss.png

 

 

Version 1 : Août 2007, la première tour 

La toute première tour de Babel fera exploser l’espérance de vie d’un logo Babelio puisqu’on la conservera près de trois ans. Les couleurs, « bordeaux, cuir sombre et doré » pour reprendre les mots du designer lui joueront cependant un mauvais tour, d’aucuns jurant qu’elles rappeleraient, outre l’univers des reliures de livres un monde moins ragoûtant.

sdsdf.JPG

 

 

Version 2 : Février 2010, petit rafraîchissement

La deuxième version du site s’est accompagnée d’un renouvellement du logo, tel que la plupart d’entre vous le connaissent, inchangé depuis plus de 8 ans maintenant. Coloré et équilibré il était pourtant désormais venu temps de lui dire au revoir.

Logo_Babelio.jpg

 

 

Et voici… notre nouveau logo

Alors voilà la toute dernière version. Nous souhaitions partager avec vous les raisons de cette évolution et les contraintes qui pesaient, car il ne s’agissait pas seulement de changer pour changer.

En effet nous souhaitions proposer davantage un logotype qu’une illustration, afin que puissent s’y retrouver différents types de lecteurs. De ce point de vue, notre précédent logo, très dessiné renvoyait très bien à l’univers de la littérature jeunesse ou d’un certain genre de bande dessinée, mais était jugé trop enfantin par exemple pour évoquer la littérature contemporaine.

Par ailleurs nous souhaitions proposer une police plus marquée et un style épuré en à plats afin de faciliter la lecture et l’impression en toute circonstances. Et Dieu (celui là même qui s’offusque de cet édifice) sait qu’avec notre large ligne de produits dérivés qui va des tote bags jusqu’au verre Babelio pour notre pique-nique annuel, les circonstances sont variées. En outre il nous semblait important que le texte n’apparaisse pas écrasé par la tour.

Donc voilà, même si on avait une affection certaine pour la tour historique, nous sommes plutôt satisfaits du résultat et espérons qu’il nous accompagnera longtemps.

logosv3.png

NB. Si vous avez besoin d’une version spécifique pour vos blogs ou autres n’hésitez pas à nous le signaler via notre formulaire de contact

C-_Users_USUARIO_Desktop_logosv3-toutes-couleurs-et-fonds.png
C-_Users_USUARIO_Desktop_logosv3-toutes-couleurs-et-fonds.png
C-_Users_USUARIO_Desktop_logosv3-toutes-couleurs-et-fonds.png

Les 10 BD les plus populaires de 2017 sur Babelio

Quelles BD ont été les plus populaires de l’année 2017 ?

A l’occasion du 45ème festival de la BD d’Angoulême, nous vous proposons de découvrir les 10 BD qui ont été les plus populaires sur Babelio pendant l’année 2017.

TopBD2017.png

Des westerns, des biographies, les irréductibles Astérix et Obélix mais aussi de nombreuses surprises émaillent ce classement qui semble confirmer la diversification actuelle du secteur de la bande dessinée et la grande créativité des auteurs et dessinateurs français. Des fictions pures côtoient en effet, dans les premières places, des portraits et autres biographies. A noter que malgré leur énorme succès au cinéma, les récits de super-héros et plus largement les comics sont absents de notre classement, de même que les mangas. Peut-être feront-ils un retour fracassant en 2018 !

On remarque en outre que certains personnages, pourtant pas si vieux (enfin si l’on exclut notre bande des Vieux Fourneaux 🙂 ), sont déjà devenus de véritables classiques de la BD.

Enfin, si la plupart des auteurs du classement sont des dessinateurs ou scénaristes reconnus, il y a fort à parier que cette liste vous fera découvrir de nouveaux horizons de lecture. Comme toujours, n’hésitez pas à commenter l’article et nous faire part des BD, comics ou mangas qui auraient dû, selon vous, y figurer.

Pour information, nous entendons par “bandes dessinées les plus populaires” celles qui ont le plus été ajoutées dans les bibliothèques de nos membres en 2017.

10 : Undertaker, tome 3 : L’Ogre de Sutter Camp de Xavier Dorison

Apparu il y a deux ans à peine aux rênes d’un bien sombre corbillard, Jonas Crow alias L’Undertaker vient subrepticement de faire sa place au milieu des plus grandes figures de l’Ouest. Alors que Blueberry, Lucky Luke ou encore Buddy Longway régnaient sans partage dans les albums de BD franco-belges, il faudra désormais compter sur ce croque-mort au lourd passé. Et ce sont justement des fantômes qu’il croyait enterrés depuis longtemps qui surgissent dans ce troisième album dans lequel Jonas Crow peut tout de même compter sur le soutien de ses nouvelles alliées féminines.

undertaker1

Le scénario signé Xavier Dorison a été aussi apprécié que les dessins de Ralph Meyer :  “Les cadrages sont dynamiques souligne Franz, et la mise en couleur réjouissante notamment dans le rendu des scènes nocturnes. Le croquemort traque le croquemitaine, la Camarde danse la gigue et l’animal lecteur se retrousse les babines de plaisir.”

Découvrez Undertaker, tome 3 de Xavier Dorison et Ralph Meyer, publié chez Dargaud

9 : Secret pour secret de Charlotte Bousquet

sec.jpg

Au milieu de nombreuses BD plutôt orientées « adultes », Secret pour secret fait une entrée remarquée dans notre classement. S’adressant à un public adolescent, cette BD de Charlotte Bousquet parle de thèmes importants et parfois graves comme la sexualité, les relations amoureuses ou amicales ou encore l’avortement. On suit dans ce récit la jeune Louane, 16 ans, qui apprend qu’elle est enceinte. Elle a quitté celui qui pourrait être le père de l’enfant mais Louane ne sait pas trop quoi faire, comment réagir, quelle décision prendre. Elle va se rapprocher de Cécile, une autre adolescente et tenter de se confier à elle.

secretpsecret.jpg

Sur un thème « casse-gueule », Charlotte Bousquet, réussit son pari en traitant ces douloureux sujets avec nuance et en ouvrant le débat. Camille, elle-même lycéenne, a apprécié cette BD : « En lisant cet [ouvrage] nous arrivons à nous mettre à la place de cette jeune fille en nous expliquant que nous ne sommes pas à l’abri d’une situation comme celle du personnage principal ».

Découvrez Secret pour secret de Charlotte Bousquet, publié chez Gulf Stream éditeur

8 : Les vieux fourneaux, tome 4 : La magicienne de Wilfrid Lupano

La-magicienne.jpg

Voici les septuagénaires les plus rock’n’roll du neuvième art ! Et après un succès toujours renouvelé lors de la sortie des trois premiers tomes, les voici qui reviennent, pieds au plancher, pour un album très en prise avec l’actualité contemporaine. Dans ce nouvel album scénarisé par Wilfrid Lupano et dessiné par Paul Cauuet, il est en effet question de la crise que traverse la France « profonde », de création d’emploi mais aussi d’écologie et d’entreprises aux activités peu reluisantes.

vf.jpg

Nos « petits vieux » sont toujours aussi populaires, une popularité qui sera d’ailleurs bientôt couronnée par la sortie d’une adaptation au cinéma. Mais nul besoin de s’enfermer dans une salle obscure pour apprécier dès maintenant leurs trépidantes aventures. Comme le résume Paroles à la lecture de ce dernier tome : « On rit, on s’émeut, on en redemande ».

Découvrez Les vieux fourneaux, tome 4  de Lupano et Paul Cauuet, publié chez Dargaud

7 : Les Cahiers d’Esther, tome 2 : Histoires de mes 11 ans  de Riad Sattouf

esther2.jpg

Quand il ne régale pas ses lecteurs avec le récit de sa jeunesse en Lybie ou en Syrie, Riad Sattouf raconte l’histoire d’une petite fille (bien réelle) d’aujourd’hui, Esther. Elle avait 10 ans dans le premier tome et racontait tout ce qui constituait sa vie. On la retrouve un an plus tard alors qu’elle rentre en CM2. L’objectif de Riad Sattouf est de la suivre jusqu’à ses 18 ans au rythme d’un album par an.

esther.jpg

A 11 ans, Esther prouve qu’on peut être encore un enfant et avoir un regard acéré sur l’actualité. Des attentats à la religion, Esther s’interroge sur le monde dans lequel elle vit. Riad Sattouf traduisant ses pérégrinations et interrogations en dessin. Mesechappeeslivresques a « de nouveau passé un excellent moment en compagnie d’Esther avec ce deuxième opus qui donne le sourire. Les aventures de cette attachante fillette sont une fois de plus irrésistibles. »

Découvrez Les Cahiers d’Esther, tome 2 de Riad Sattouf, publié chez Allary éditions

6 : Idéal Standard d’Aude Picault

6.jpg

C’est la notion du couple qui est au coeur de ce nouveau récit signé Aude Picault. Claire, trentenaire, cherche une relation durable après de nombreuses déceptions amoureuses. Elle semble enfin la trouver lorsqu’elle rencontre Franck chez qui elle s’installe rapidement.  

ideal standard.jpg


Mais qu’est-ce qu’un couple ? La société ne nous impose-t-elle pas certains modèles qui ne correspondent pas à la vie de tout le monde ? Aude Picault, fidèle à ses habitudes, s’attaque avec malice à la vie contemporaine de jeunes trentenaires un peu perdus dans la vie. C’est pour Checc « une chouette BD qui confronte l’idéal de relation d’une trentenaire banale à la réalité triviale. Le trait – léger et fin – campe des situations du quotidien. »

Découvrez Idéal Standard d’Aude Picault, publié chez Dargaud

5 : L’adoption, tome 2 : La Garùa de Zidrou

5.jpg

Zidrou et Arno Monin reprennent l’histoire quelques mois après là où elle s’était arrêtée dans le premier tome. Vu la qualité de l’intrigue et l’incroyable retournement de situation qui conclut le récit, il n’est pas étonnant que les lecteurs aient été nombreux à se replonger dans les aventures familiales compliquées de la petite Qinaya. Dans ce tome, c’est Gabriel le grand-père qui a le premier rôle. Il va à Lima retrouver cette petite fille avec qui il avait noué une touchante relation.

gabriel.jpg

La conclusion de l’histoire est surprenante mais a conquis les lecteurs qui saluent unanimement un récit émouvant et superbement dessiné. Il s’agit pour Oliphant d’une « histoire tendre qui donne du baume au coeur. C’est la vraie vie et c’est une bonne claque. Mais les épreuves permettent parfois de se remettre en question et de réparer ce qui peut encore l’être… »
Découvrez L’adoption, tome 2 de Zidrou et Arno Monin, publié chez Bamboo éditions

4 : Irena, tome 1 de Séverine Tréfouël, Jean-David Morvan & David Evrard

4.jpg

Voici « l’histoire vraie d’une héroïne oubliée ». Cette héroïne c’est Irena, une résistante polonaise qui a sauvé près de 2500 enfants du ghetto de Varsovie. Scénarisé par le duo Séverine TréfouëlJean-David Morvan et dessiné par David Evrard, ce premier tome d’une trilogie annoncée raconte la vie de cette infatigable jeune femme, révoltée par le sort d’une partie de la population. Alors qu’elle est chargée d’apporter de l’aide aux pauvres dans le ghetto de Varsovie, Irena va rapidement mettre sa propre vie en danger en protégeant un jeune enfant dont sa mère, mourante, ne peut plus s’occuper. C’est le point de départ de l’engagement d’Irena. Il faudra lire la suite pour voir l’étendue de son rôle.

irena.jpg

« Pédagogique, touchante, sans mièvrerie et sans concession, résume RosenDero, Irena est une BD bouleversante sur un sujet qui, à force d’être mentionné, pourrait perdre de sa prégnance. En se focalisant sur des enfants, en illustrant de manière naïve mais non censurée les atrocités commises et subies, Irena concrétise la souffrance et l’absurdité du fascisme. « 

Découvrez Irena, tome 1 de Séverine Tréfouël, Jean-David Morvan et David Evrard, publié chez Glénat

3 : Une soeur de Bastien Vivès

3.jpg

Entre deux épisodes de Lastman, Bastien Vivès a proposé cet été Une soeur, un très délicat one-shot sur le thème de l’initiation amoureuse, de la découverte de son corps et de celui des autres. Le jeune Antoine, en vacances à l’été un peu aride de ses 13 ans, découvre celui d’Hélène, une jeune fille de 16 ans. Un peu plus sûre d’elle, plus expérimentée, moins timide, Hélène bouleverse la vie d’Antoine, qui a encore un pied dans l’enfance.

967337UNESOEUR64805.jpg

Nouvelle illustration du génie de Vivès dans le minimalisme : celui de son dessin, constitué de seulement quelques traits mais aussi de son récit, tout en pudeur et en silence. Pour Nath45, « la réussite de cet album est dans l’écriture et son graphisme. Dans les deux, j’ai trouvé de la délicatesse, une certaine fraîcheur, un respect de l’autre, de la sensibilité.”

Découvrez Une soeur de Bastien Vivès, publié chez Casterman

2 : Astérix, tome 37 : Astérix et la Transitalique de Didier Conrad et Jean-Yves Ferri, d’après René Goscinny et Albert Uderzo

2.jpg

37ème tome des aventures du plus célèbre Gaulois et, déjà, troisième aventure signée du nouveau tandem constitué de Didier Conrad et Jean-Yves Ferri, Astérix et la Transitalique est non seulement l’une des meilleures ventes de l’année, tous livres confondus, mais aussi l’une des BD les plus populaires auprès des lecteurs de Babelio. Reprenant très fidèlement l’univers créé par Uderzo et Goscinny et en y incorporant leur propre humour, il est vrai pas si éloigné de celui du duo d’origine, les deux auteurs ont réussi à séduire les lecteurs, quel que soit leur âge.

Asterix.jpg

Dans ce nouvel album, nos trois héros (quoi, Idéfix ne représente donc rien pour vous ? ) participent à une grande course organisée par César pour prouver que ses routes sont les meilleures. Evidemment, nul autre qu’un Romain ne serait avisé de la remporter. A moins que nos irréductibles Gaulois ne s’en mêlent ? « Le graphisme est superbe, annonce Dgwickert dans sa chronique, on n’y voit que du feu, rapport au changement de dessinateur. Les vannes sont toujours aussi bonnes, à mon avis : l’héritage est bien transmis ». Et vous, qu’avez-vous pensé de ce nouveau tome ?

 

Découvrez Astérix, tome 37 : Astérix et la Transitalique de Didier Conrad et Jean-Yves Ferri, publié aux éditions Albert René

1 : Culottées, tome 2 de Pénélope Bagieu

1.jpg

« It’s a Man’s World » chantait James Brown dans les années 1960 (sans qu’on ne sache trop s’il s’en plaignait ?). C’est un monde d’hommes dans lequel les femmes sont peu visibles. « Les femmes sont obligées d’être plus culottées que les hommes car il y a un véritable problème d’invisibilité et de représentativité qui ne choque personne” déclarait il y a peu l’auteur en interview. Qui connaît en effet la vie de Nellie Bly, qui invente quasiment à elle toute seule le journalisme d’investigation ? Ou encore l’athlète Cheryl Bridges qui bat le record mondial de marathon en 1971 ? Ou, à vrai dire, n’importe laquelle de ces 15 femmes dont Pénélope Bagieu dresse les portraits dans ce deuxième tome de ses Culottées ? Ces femmes ont toutes, comme point commun, d’avoir eu un jour le culot de braver les interdits imposés par leur condition pour aller au bout de leurs idées et de leurs talents. Alors que les articles se multiplient pour célébrer tel ou tel autre héros masculin quel que soit le domaine, ces héroïnes sont loin d’avoir été autant médiatisées, laissant les petites filles d’aujourd’hui avec bien moins de modèles et donc de perspectives d’avenir que les garçons.

ct2

C’est pour Boudicca « une lecture instructive qui secoue mais qui fait aussi beaucoup de bien au moral : on en ressort avec la pêche et des idées plein la tête ». Et c’est la bande dessinée la plus populaire de l’année 2017 sur Babelio !

Découvrez Culottées, tome 2 de Pénélope Bagieu, publié chez Gallimard BD

Ce classement correspond-il à votre bédéthèque idéale de 2017 ? Quelles BD auraient mérité d’y figurer ? Partagez vos impressions et coups de coeur BD de l’année 2017 en commentaire !

 

Le forum de Babelio est mort, vive le forum

Après 10 ans de bons et loyaux services, le forum de Babelio va bientôt fermer ses portes. Mais pour reprendre la célèbre maxime attribuée à Antoine Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » et si le forum va effectivement disparaître sous sa forme actuelle, les échanges autour de la littérature et de Babelio ne risquent pas de s’éteindre. On vous propose en effet une nouvelle interface bien plus jolie, plus agréable à utiliser et surtout bien plus efficace car directement intégrée au site, ce qui n’était pas le cas du forum « historique », devenu obsolète depuis trop longtemps quelque temps.

Passons en revue les différents changements introduits par cette nouvelle fonctionnalité.

Les groupes

Les groupes est l’interface qui remplace le plus directement le forum. Il permet aux membres du site d’échanger autour de la littérature, de Babelio ou bien des différents défis proposés par les lecteurs. Comme sur le forum « historique », il permet également de reporter les erreurs de la base de données, de signaler des bugs ou encore proposer des améliorations.

Il existe deux types de groupes, ceux qui sont ouverts, c’est-à-dire dans lesquels tout le monde peut participer, ou fermés, c’est-à-dire ceux pour lesquels il faut être accepté par un modérateur du groupe.

Chaque groupe (par exemple : Fans de Nick Tosches ou bien Les adaptations de romans en BD) peut contenir des dossiers (ex : « Discussion générale » ; « A propos des ouvrages de Nick Tosches ») qui contiennent des conversations i.e. des fils de discussion (ex :  Un livre découvert grâce à une BD ; Vos adaptations préférées ).

Voici par exemple plusieurs discussions lancées dans le dossier « discussion générale » du groupe Les adaptations de romans en BD :

 

Les groupes sont désormais directement connectés au reste du site : vous recevrez des notifications lors de nouvelles réponses, les fils d’actualité refléteront leur activité et les groupes seront liés aux pages livres et auteurs.

De même, nous avons ajouté une fonctionnalité qui permet, lors de la rédaction de votre message, de citer un livre, un auteur ou un membre simplement dans les conversations. Il suffit pour cela d’insérer le caractère @ et de chercher le livre (symbolisé par l’icône livre), l’auteur (la plume) ou le lecteur en question (le profil). Exemple en image :

 

Enfin, un moteur de recherche est présent pour retrouver des discussions. Le moteur cherche les termes à la fois dans les titres des conversations (ce sont d’ailleurs ces résultats qui sont affichés en premier) mais aussi au sein des différents messages.

Pour information, et pour rassurer les utilisateurs les plus assidus, le forum historique n’a pas disparu, tous les échanges sont à retrouver dans les groupes officiels \o/

Vous pouvez découvrir cela dès maintenant et rejoindre les discussions sur la page des groupes.

Poser des questions

Nous avons profité de la refonte du forum pour proposer une nouvelle fonctionnalité afin que les lecteurs puissent s’aider entre eux. Vous pouvez désormais poser une question aux autres membres du site sur le thème (littéraire, cela va sans dire 🙂 ) de votre choix.

Sur la page générale des questions vous retrouverez des questions mises à l’affiche, toutes celles qui attendent une réponse, et les plus populaires :

Un second onglet vous permet de poser votre question. vous pouvez la rattacher à une étiquette, un livre, un auteur ou bien poser une question générale :

Enfin, un dernier onglet vous permet de retrouver la liste de toutes vos questions ainsi que celle de vos différentes réponses :

L’onglet Forum

Dernière modification importante, il est désormais possible de retrouver, sur chaque page auteur et chaque page livre, un onglet renvoyant vers un onglet « Forum » permettant de voir les différentes discussions ayant lieu autour d’un livre ou d’un auteur et également d’en lancer une, sans avoir besoin de rejoindre un groupe.

En cliquant sur le lien, on découvre donc à la fois les questions posées par les membres mais également les groupes de discussion lancés autour de l’auteur (ou du livre) :

 

On espère que vous allez apprécier ces nouveautés et que vous oublierez très vite l’ancien forum 🙂
N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez et nous poser des questions ici-même si des éléments n’étaient pas clair ou suffisamment précis.

Masse Critique revient (et modifie son calendrier)

Le retour de Masse Critique

Masse Critique est de retour en cette rentrée pour une nouvelle opération spéciale littératures : recevez un livre en échange d’une critique.

mc-rentrc3a9e.jpg

Rendez-vous le mercredi 13 septembre à partir de 7h pour tenter de remporter le livre de votre choix.

Pour info, c’est près de 400 livres qui sont proposés par 131 éditeurs. Rentrée littéraire oblige, de nombreux ouvrages de la rentrée se sont glissés dans la liste !

Vous pouvez d’ores et déjà consulter la sélection.

Attention ! Au vu du nombre grandissant de lecteurs intéressés par l’opération et dans un souci d’équité, nous avons modifié quelque peu le mode de sélection des gagnants. Désormais les lecteurs ayant perdu de nombreuses fois bénéficieront d’un petit avantage par rapport aux lecteurs qui ont déjà gagné à plusieurs opérations.

Un nouveau calendrier

Certains seront peut-être surpris de ne retrouver dans la liste que des ouvrages de littérature. Nous avons en effet réorganisé notre calendrier et vous proposons désormais de nouvelles thématiques.

Il existe cinq types d’opérations :

  • Une dédiée à la littérature (il sera question de littérature française mais aussi étrangère, de théâtre, de poésie ou encore de romance).
  • Une opération consacrée à la non-fiction (nous proposerons des documents, des essais, des manuels et tout ce qui touche au pratique).
  • Une autre autour des « mauvais genres » (c’est à dire des littératures de genre que sont les romans policiers et les littératures de l’imaginaire).
  • Une masse critique graphique (englobant toutes les formes de bandes dessinées, en incluant évidemment les mangas et les comics mais également les beaux-livres).
  • Une opération jeunesse et jeune adulte (inutile de préciser 🙂 ).

Chacune de ces opérations de Masse Critique sera proposée deux fois dans l’année  :

calendrier mc.png
N’oubliez pas de mettre votre réveil pour la première opération qui commence mercredi à 7h ! 

Les controverses littéraires : notre feuilleton de l’été

En partenariat avec RetroNews, le site d’archives de presse de la Bibliothèque Nationale de France, nous vous proposons, tout l’été, un cycle d’articles consacrés aux grandes controverses littéraires.

le feuilleton de l'été (1).png

De l’insulte au chef-d’oeuvre

Certains romans publiés il y a quelques siècles sont aujourd’hui considérés comme des classiques de la littérature : ils sont étudiés à l’école, lus pour le seul plaisir de la lecture et encore grandement appréciés.  Mais comment ces oeuvres ont-elles été reçues initialement ?

Le parcours d’un livre de sa publication à sa « labellisation » en tant que chef-d’oeuvre ressemble parfois à un véritable chemin de croix. Quelques unes des oeuvres les plus appréciées des lecteurs ont d’abord été reçues par des insultes, des procès, des censures avant finalement de faire la gloire de leurs auteurs et de redéfinir le rôle et les possibilités de la littérature.

On vous propose de faire un petit bond dans le temps et de découvrir la réception des quelque unes de ces oeuvres qui font aujourd’hui l’unanimité.

Un feuilleton en neuf articles

« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui » disait Jonathan Swift.  Peut-on voir dans les réactions épidermiques qui ont accueilli ces ouvrages le génie de leurs auteurs ?

Hernani de Victor Hugo 

Notre premier article est consacré à Hernani, la pièce de Victor Hugo.

le feuilleton de l'été_hernani.png

La représentation de la pièce de Victor Hugo fut tellement chaotique, ses partisans et détracteurs si nombreux -et si bruyants- de chaque côté que c’est en des termes guerriers que l’on parle de la réception initiale de Hernani, comme si se jouait sur scène et pour les nombreux spectateurs autre chose que le « simple » destin tragique d’Hernani, le héro amoureux de Doña Sol qui donne son nom à la pièce. De fait, l’immense succès de celle-ci, malgré les attaques féroces de ses adversaires dans la presse et lors de ses représentations, consacre le théâtre romantique. Une « bataille » comme acte fondateur du romantisme en France ? Victor Hugo et ses fidèles n’auraient pu rêver plus beau récit.

Lire la suite

 

Indiana de George Sand

Le feuilleton se poursuit avec une étude de la réception d’Indiana de George Sand.

le feuilleton de l'été_indiana (1)

S’il y a un adjectif qui revient souvent lorsque l’on évoque l’oeuvre ou la vie de George Sand, c’est celui  de « scandaleux ». Ce fut pourtant la première femme écrivain française à vivre de sa plume. Elle a dû prendre un nom d’homme pour s’imposer dans un milieu littéraire tout à la fois machiste et jaloux. Mais en appelant incessamment au scandale, ce milieu n’a-t-il pas participé au succès de son oeuvre ?

Lire la suite

 

Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire

Que serait un dossier sur les controverses littéraires sans un article sur les Fleurs du mal de Charles Baudelaire ?

le feuilleton de l'été_les fleurs du mal.png
Il est peu d’élèves, aujourd’hui en France, qui ne doivent pas lire, apprendre ou étudier un poème des Fleurs du mal, le recueil de Charles Baudelaire. Il est même quelques établissements scolaires qui portent le nom du poète, dix-huit actuellement pour être précis, ce qui est certes moins impressionnant que pour George Sand ou Victor Hugo qui ont respectivement donné leur nom à 103 et 365 établissements, mais le fait qu’il y en ait ne serait-ce qu’un peut être interprété comme un retournement de situation improbable. Révérée au XXIème siècle, l’oeuvre de Baudelaire fut en 1857 jugée si scandaleuse qu’elle fut l’objet d’un retentissant procès aboutissant à une sévère censure du contenu du recueil. Comment expliquer ce revirement ? Que reprochait-on exactement à Baudelaire et à ses poèmes ?

Lire la suite

 

Madame Bovary de Gustave Flaubert 

On poursuit avec une oeuvre polémique s’il en est, Madame Bovary de Gustave Flaubert.

le feuilleton de l'été_madame bovary.png
Paru en 1857, soit la même année que Les Fleurs du mal auxquelles nous consacrions notre dernier article, le roman Madame Bovary de Gustave Flaubert a, comme le chef-d’oeuvre de Baudelaire, subi les foudres de la censure et le jugement moral de ses contemporains. Le roman a pourtant, au fil des mois puis des années, conquis lecteurs, auteurs et cinéastes, l’oeuvre étant régulièrement adaptée sur grand écran.

Lire la suite

 

Les Diaboliques de Jules Barbey d’Aurevilly

Les Diaboliques de Barbey d’Aurevilly méritent-t-elles leur nom ?

le feuilleton de l'été_les diaboliques

Au cœur de ses romans, l’auteur, pourtant fervent catholique, aimait mettre en scène les sentiments humains les plus noirs, les plaisirs les plus cruels. Quoique remarqués et commentés, ses récits ne lui ont jamais valu d’être inquiétés par la justice. Cela change en 1874 lorsque parait son recueil de nouvelles Les Diaboliques. A peine imprimés, des exemplaires de l’ouvrage sont immédiatement saisis par la justice. Jules Barbey d’Aurevilly était-il jaloux de l’accueil réservé aux Fleurs du mal de son ami Baudelaire ? A-t-il tout fait pour provoquer le scandale ?

Lire la suite

 

L’assommoir d’Emile Zola

On continue avec le volume des Rougon-Macquart qui a fait couler le plus d’encre dans la presse française : L’assommoir.

le feuilleton de l'été_lassommoir.png

De tous les ouvrages polémiques évoqués pour notre feuilleton de l’été, peu de livres auront provoqué autant de débats dans la presse littéraire et politique française que l’Assommoir, le septième volume de la série Les Rougon-Macquart. Peinture « trop noire » et « misérabiliste » du monde ouvrier d’un côté, « pornographie puante » de l’autre, le roman est l’objet, dès sa prépublication dans le journal Le Bien public, de toutes les conversations, l’auteur de toutes les insultes. Même les soutiens les plus anciens, tels Victor Hugo, désavouent Emile Zola.
Le livre est pourtant aujourd’hui considéré comme un classique de la littérature française. Que s’est-il exactement passé lors de la publication du livre ? Que disaient les critiques de l’époque et que disent les lecteurs d’aujourd’hui ?

Lire la suite

 

Les articles à venir

Bel Ami de Maupassant

Maupassant a été plus ou moins épargné par la censure. Son oeuvre a pourtant fait couler beaucoup d’encre…
le feuilleton de l'été_bel ami.png

Bel-Ami, le second roman de Guy de Maupassant n’a pas été l’objet de censures ni de procès retentissants. L’ouvrage est pourtant de ceux qui ont profondément agité les débats littéraires et moraux du XIXe siècle. En mettant en scène un personnage de journaliste aussi manipulateur et moralement ambigu que Georges Duroy, Guy de Maupassant ne jouait-il pas avec le feu des critiques ? Qu’ a pensé le public de ses aventures ?

Lire la suite

L’oeuvre d’Oscar Wilde

Pour reprendre, plus ou moins, l’une de ses plus célèbres citations, aucun dossier sur les grandes controverses littéraires sans un article sur Oscar Wilde ne semble digne d’un regard.

le feuilleton de l'été_le portrait de dorian gray

Ce n’est pourtant pas tant l’oeuvre de Wilde qui choqua ses contemporains. L’auteur irlandais aimait dire qu’il avait mis son génie dans sa vie que et son talent dans son oeuvre. C’est précisément sa façon de vivre qui précipita sa chute. Mort à 46 ans sous un nom d’emprunt dans une chambre d’hôtel parisienne, l’auteur est aujourd’hui célébré dans le monde entier. Que disaient les journalistes lors de la publication de ses ouvrages ? Quel regard portaient-ils sur l’auteur lors de sa chute ?

Lire la suite

L’amant de Lady Chatterley de D.H. Lawrence

Nous concluons notre dossier avec un article sur L’amant de Lady Chatterley de D.H. Lawrence.

le feuilleton de l'été_l'amant de lady chatterley.jpg

Le nom de l’écrivain D.H. Lawrence semble à jamais associé à celui de son héroïne, la sulfureuse Lady Chatterley. Publié en Angleterre plus d’une trentaine d’années après sa mort, L’Amant de Lady Chatterley provoqua, des deux côtés de la manche mais également dans à peu près tous les pays où il fut publié, des débats enflammés à propos de la littérature, de la morale et, bien sûr, de la censure. Le livre ne fut pas interdit en France et fit la gloire posthume de son auteur mais les critiques furent sévères. Ce roman tient-il de la pornographie ? La littérature peut-elle tout se permettre ?

Lire la suite

N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez de ces dossiers et, surtout, de ces oeuvres qui sentent le souffre !

Retour sur le pique-nique des 10 ans de Babelio

Ce n’était au départ qu’une façon informelle de rencontrer les membres du site, c’est devenu un rituel. Nous avons organisé il y a quelques jours la septième édition du pique-nique Babelio, au parc de Bercy pour les Parisiens, mais aussi à Lyon, Marseille, Nantes, Montpellier et Lille pour les lecteurs les plus éloignés de la capitale. En faisiez-vous partie ? Venez raconter votre expérience, sinon, nous vous proposons un petit rappel des faits pour que ne vous manquiez pas le prochain rendez-vous.

20170625_130511.jpg

10 ans de livres et d’échange

Si cela fait un peu moins de 10 ans que sont organisés les pique-niques de Babelio, cette édition fut l’occasion de célébrer l’anniversaire du site, créé en 2007. Peut-être vous souvenez-vous de ce que vous faisiez il y a 10 ans ? Si vous aimiez déjà les livres, il y a de fortes chances pour que l’on vous retrouve, si nous pouvions l’espace d’un instant revenir dans le temps, en train de faire la queue en librairie, chez vous, sous votre couette ou sur un banc, déjà au parc de Bercy peut-être, plongé(e) quoi qu’il en soit dans les toutes dernières aventures d’Harry Potter qui sortaient alors de librairie.
Il y a dix ans, trois petits rats de bibliothèque, qui se sont plus noblement appelés Les trois Ours, proposaient dans leur coin un site permettant de ranger ses livres, de partager ses critiques, de découvrir de nouveaux livres. Babelio ressemblait alors à ça :

captura

Les échanges entre lecteurs étaient encore peu poussés et ce n’est qu’en 2011 que nous avons proposé un pique-nique à Paris afin de mettre un visage sur les pseudos et amis virtuels rencontrés tous les jours sur le site.

Vous pouvez retrouver dans les archives du blog le compte rendu et quelques photos de la première édition -historique !- des pique-niques. Nous étions alors une vingtaine de lecteurs réunis sous la pluie certes, mais heureux de pouvoir partager un moment à parler de livres.
En 10 ans, le site a pris, grâce aux lecteurs, une nouvelle ampleur, nos pique-niques également.

La septième édition parisienne

Avec toujours le parc de Bercy comme immanquable point de rendez-vous, ce n’est plus une vingtaine de membres mais plus d’une centaine de lecteurs qui se sont réunis à Paris sous un soleil bienveillant. Au programme, pour commencer, un thé d’accueil, le tirage au sort d’un ticket de tombola et la possibilité de déposer, dans une boîte, le livre de la loterie.

 

Certains ont fait un effort tout particulier pour emballer le livre, en indiquant à qui celui-ci s’adressait plus particulièrement. L’idée, comme à chaque édition est de déposer un ouvrage emballé et accompagné d’un petit mot expliquant pourquoi il mérite à tout prix d’être lu. Chacun pioche ensuite dans la grosse boîte et repart avec un livre ainsi conseillé par un autre membre de Babelio.

20170625_130016.jpg

Une fois tous les livres déposés dans la boîte, tout le monde s’est installé afin de prendre part à un festin de Babette convivial : chacun était invité à apporter quelques mets préparés ou non et à les partager avec les autres : cake au poulet, clafoutis, macarons, financiers,  avez-vous goûté de tout ?

 

 

Qui dit anniversaire, dit cadeaux. Pour célébrer ces 10 ans, nous avions de nombreux goodies Babelio (des gobelets, carnets ou bloc-notes) à faire gagner. La seule condition étant de jouer et de remporter une des sessions de quiz organisées sur place. Evidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire et seuls les meilleurs -ou les plus chanceux 😉 – ont reporté les lots. Si vous voulez la prochaine fois repartir avec les poches remplis de cadeaux estampillés Babelio, pensez à réviser les quiz ! Les participants étaient libres de jouer seuls ou en groupe en formant une équipe.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Autant le dire tout de suite, la boîte de la loterie de livre a ensuite été littéralement dépouillé par les lecteurs, chacun piochant au hasard des emballages !  Les participants ont ensuite dévoilé quel livre ils avaient piochés. De quoi alimenter les conversations, sur la pelouse puis sur Babelio. On espère que vous avez tous aimé l’ouvrage reçu.

 

20170625_142542.jpg

Un pique-nique en amont de la rentrée littéraire

Peut-être vous êtes-vous demandé, en lisant l’article, pourquoi chaque lecteur, à son arrivée, a dû piocher un ticket de tombola. Il a eu son importance et pas des moindres puisque, en partant, chaque participant a pu récupérer un sac contenant un livre de la rentrée littéraire à venir glissé par l’équipe de Babelio. Merci à tous les éditeurs participants, tout le monde a été ravi de recevoir en avant-première un livre de la rentrée :

Au diable vauvert, Aux forges du vulcain, Belleville Editions, Bragelonne, Cherche midi éditions, Christian Bourgois, Fayard, Flammarion, Gaïa, Gallmeister, Héloïse d’Ormesson, La table ronde, L’âge d’homme, L’aube, Le Rouergue, Leduc S., Les Escales, L’iconoclaste, Louison Editions, Métailié, Mirobole, Philippe Picquier, Piranha, Place des Editeurs, Plon, Serge Safran , Stock, Verdier.

N’oubliez pas de poster une critique du livre si celui-ci vous a plu, (ou pas !).

20170625_142527.jpg

20170625_142721.jpg

20170625_142719.jpg

Un rendez-vous national

Le 25 juin fut un peu la journée nationale de Babelio. En effet, d’autres pique-niques ont été organisés aux quatre coins de la France ce jour-là, réunissant lecteurs et membres de Babelio. A Nantes, Montpellier, Marseille, Lille et Lyon, c’est autant de festins, de sessions de quiz et de discussions autour des livres qui ont été organisés.
Un grand merci à Cécile, Hélène, Catherine, Marine et Louise qui ont admirablement relevé le défi d’animer chacune une de ces cinq rencontres malgré le soleil de plomb. Leur gentillesse et leur sens de l’accueil ont été unanimement salués.
Nous  essaierons l’année prochaine de voir encore pus grand et de proposer l’événement dans d’autres villes. Si vous êtes intéressés, manifestez-vous !
Voici quelques images de ces pique-niques organisés dans toute la France :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci encore pour votre présence à ces différents événements. N’hésitez pas à nous dire avec quels livres vous êtes repartis. Nous organiserons un nouveau rendez-vous l’année prochaine. En attendant, nous vous proposons de revivre l’événement en vidéo : 

A l’année prochaine ?

Où nos pique-niques seront l’occasion de fêter nos 10 ans (dans toute la France)

Page générale

Babelio organise cet été son fameux pique-nique annuel. Cette année, nous vous proposons de fêter, en plus, les 10 ans de Babelio. Et comme nous voyons les choses en grand, nos pique-niques s’exportent hors de la capitale avec, en plus du pique-nique parisien, un nouveau rendez-vous à Lyon mais aussi à Lille, Marseille, Nantes et Montpellier.

Des plus fidèles membres de Babelio aux nouveaux inscrits en passant par les lecteurs les plus curieux, nous invitons toutes les personnes intéressées pour participer à l’un de ces pique-niques à s’inscrire sur la page d’inscription correspondante. Ces inscriptions nous permettront d’organiser ces pique-niques correctement et de vous tenir informés.

–       Le pique-nique parisien

–        Le pique-nique lyonnais

–       Le pique-nique lillois

–       Le pique-nique marseillais 

–       Le pique-nique nantais

–       Le pique-nique montpelliérain 

La date sera la même pour chaque pique-nique : le dimanche 25 juin à partir de 12h30. Au programme, une loterie de livres, des sessions de quiz et bien sûr un festin digne de Babette.

Comme l’équipe de Babelio ne pourra se multiplier, nous invitons des volontaires à se signaler lors de l’inscription pour nous aider à organiser chaque pique-nique situé en province : recevoir les cadeaux à distribuer lors du pique-nique, accueillir les participants, lancer les jeux. Les volontaires seront récompensés par des livres de la rentrée littéraires et des goodies Babelio qu’ils recevront en exclusivité.

Si à Paris, le point de rendez-vous sera comme d’habitude l’orangerie du parc de Bercy et à Lyon le Parc de la Tête d’or, nous conviendront ensemble des lieux des autres rendez-vous.

Si vous souhaitez venir accompagnés, vos amis sont également les bienvenus.

En attendant, merci de vous inscrire sur la page du pique-nique qui vous intéresse (pour rappel : Le pique-nique parisien ; Le pique-nique lyonnais ; Le pique-nique lillois ; Le pique-nique marseillais ; Le pique-nique nantais ; Le pique-nique montpelliérain) !

Où Babelio vous présente ses nouveaux insignes pour les experts

Souvenez-vous, il y a un peu près 5 ans, Babelio vous faisait découvrir ses insignes experts qui récompensent les grands contributeurs et mettent en lumière les lecteurs férus d’un domaine particulier. Ainsi, les amateurs de littérature anglaise se sont vus décorés d’un badge montrant l’étendu de leur maîtrise, tout comme les spécialistes des romans d’amour, de philosophie ou de comics.

A la demande des Babelionautes, la liste des insignes s’est élargie pour s’ouvrir à de nouveaux horizons. Après le XIXème siècle, c’est au tour des siècles antérieurs d’être à l’honneur, ce qui devrait ravir les amateurs de romans historiques ou les amoureux de ces périodes. Les experts du 9ème art ne sont pas en reste puisque trois nouvelles catégories dédiées au manga ont été créées : le shônen, le shôjo et le seinen, le tout accompagné d’un badge consacré au roman graphique. Les autres petits nouveaux se trouvent ci-dessous, nous vous laissons le soin de les découvrir sans plus attendre et de consulter leurs descriptions sur la page dédiée aux experts.

NouveauxInsignes.jpg

Si vous pensez que d’autres badges manquent à l’appel, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire. Peut-être seront-ils les prochains à voir le jour sur le site.

Où Babelio propose un calendrier des sorties littéraires

Nous vous avons très récemment sollicités sur les fonctionnalités manquantes que vous jugeriez les plus utiles sur Babelio. Une en particulier a été demandée par une grande part d’entre vous : le calendrier des sorties littéraires, personnalisé selon vos auteurs préférés.

Alors nous sommes assez heureux que ce projet n’ait pas été renvoyé aux calendes grecques, vous pourrez donc le découvrir en bêta dès le Septidi 17 Nivôse du calendrier républicain, aussi marqué à la date du mardi 17 janvier du calendrier grégorien, c’est à dire…dès aujourd’hui !

capture

Alors comment ça marche ? En vous rendant sur la page à paraître, accessible depuis le menu Découvrir> Livres, vous retrouverez un calendrier des sorties avec de nombreuses options de filtrage :

  • Les plus populaires met en avant les sorties futures les plus attendues. Si vous souhaitez découvrir la totalité des livres à venir, cliquez sur Tous les livres
  • Livres de mes auteurs filtre les résultats sur des titres d’écrivains déjà présents dans votre bibliothèque. Vous pourrez ainsi aisément découvrir les futures publications de vos auteurs favoris
  • Vous pourrez également découvrir les sorties par thème via le nuage de mots clés à droite, ou encore les futures sorties par maison d’édition.

Il est ainsi désormais très aisé de retrouver les romans policiers à paraître ou les prochaines sorties de Gallimard.

Bien entendu plus la base bibliographique de Babelio sera enrichie avec vos étiquettes de classement ou avec les nouvelles notices de maisons d’édition plus ce calendrier sera exhaustif.

Nous apportons également quelques modifications pour mieux mettre en avant les à paraître :

  • Sur votre accueil personnel, vous retrouverez les livres à paraître de vos auteurs :capture
  • Sur chaque page auteur, les à paraître sont mis en avant dans le bloc bibliographie, avec la date de publication prévue

sans-titre-1

  • Enfin sur la page livre, la date de publication est désormais plus précise. Nous essayons de mettre en avant la date de première publication en français et nous proposerons à terme des moyens de correction pour avoir la donnée la plus précise possible.

sans-titre-2

N’hésitez pas à nous dire en commentaire de ce billet si vous trouvez ces nouveautés utiles et ce que nous pourrions améliorer !