A la rencontre des membres Babelio (30)

Avec plus de 710 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est roi, nous avons décidé de vous donner la parole. Ce mois-ci, ce sont les mangas qui sont mis à l’honneur à travers les réponses de notre lectrice du mois. Amateurs de shôjos, de seinens ou de shônens, les recommandations de Koneko-chan devraient vous intéresser !

Rencontre avec Koneko-chan, inscrite depuis le 30 septembre 2012

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

J’ai entendu parler du site pour la première fois lors d’un stage que j’avais effectué en bibliothèque ; ma tutrice de l’époque m’en avait un peu parlé. Et en septembre 2012 (déjà 6 ans, comme le temps passe vite !), je me suis souvenue du site et j’ai décidé de m’inscrire parce que je souhaitais garder une trace de mes lectures. Au début, c’était ma seule intention, puis je me suis prise au jeu des critiques et citations, j’ai eu envie de faire des quiz, j’étais contente quand je débloquais des badges, etc. Pour moi Babelio est une étape importante dans mon aventure livresque, une grande source de découvertes et de partages.

Votre bibliothèque contient beaucoup de mangas : avez-vous toujours été attirée par ces ouvrages, ou avez-vous d’autres genres de prédilection ?

Toujours, oui et non. Je regardais des dessins animés japonais quand j’étais toute petite, mais sans réellement m’attarder sur leur origine (pour moi, un dessin animé était un simple dessin animé) ; j’ai donc réellement découvert les mangas et la « japanimation » lorsque j’étais collégienne. Le format des mangas m’a de suite séduite, j’ai commencé à en lire à l’âge de 13 ans et je ne me suis jamais arrêtée. Outre les graphismes, on trouve une grande diversité de genres dans ce format ; il y en a vraiment pour tous les goûts, qu’on soit amateur de policier, de romance, de fantastique, etc. Je suis sûre que chaque personne peut trouver un manga qui lui plaît, il suffit de tomber sur le bon.

Pour les autres genres de prédilection : je suis aussi une grande lectrice de littérature de l’imaginaire, surtout fantastique-fantasy : j’en lis depuis que j’ai découvert Harry Potter à l’âge de 9 ans. J’aime aussi beaucoup les romans jeunesse et young adult. Avant Harry Potter, je ne lisais que des bandes dessinées, mais depuis ma découverte des mangas, je les ai un tout petit peu délaissées. Ça reste tout de même un format que j’apprécie. J’aime avant tout pouvoir m’évader à travers mes lectures.

Quelle est votre première grande découverte en manga ? Comment y êtes-vous venue ?

Sans hésitation, le manga Détective Conan de Gôshô Aoyama. Pour faire écho à ma réponse précédente, j’ai réellement découvert les mangas avec celui-ci. L’anime était à l’époque diffusé sur France 3, et ma petite habitude en rentrant de l’école était de prendre mon goûter devant les dessins animés. J’adorais ce dessin animé et ne loupais pas un épisode (en cas d’empêchement, mon père avait pour mission de me les enregistrer). Après m’être renseignée, j’ai découvert qu’à l’origine c’était un livre, et plus précisément un « manga ». Et j’ai ainsi vu certains dessins animés de mon enfance d’un œil neuf (Les Chevaliers du Zodiaque, Card Captor Sakura…). Mon argent de poche de l’époque y est passé et ce fut le début de mon attirance pour les mangas.

En plus d’être parmi les experts mangas, vous êtes également parmi les experts shôjo : que trouvez-vous dans ce genre que vous ne trouvez pas dans d’autres mangas ? Quels sont les shôjos qui vous tiennent le plus à cœur, et pourquoi ?

C’est vrai que je lis beaucoup, beaucoup de shôjos. Parfois, je suis dans ce que j’appelle « ma période shôjos » : je ne veux lire quasiment que ça dans ces moments là. Le shôjo possède ses propres codes, et bien souvent l’accent est mis sur les sentiments, sur les personnages et les relations qui se tissent entre eux. Or j’attache beaucoup d’importance à cet aspect dans un livre, quel que soit son genre. Si les personnages sonnent creux, je ne vais pas apprécier ma lecture. Le shôjo permet d’explorer la complexité des sentiments qui peuvent nous habiter, des sentiments souvent intériorisés. C’est ce qui me plaît, je ressens beaucoup d’émotions à la lecture d’un bon shôjo. J’arrive facilement à me mettre à la place des personnages. Le thème majeur est l’amour, souvent dans le cadre du lycée, MAIS il ne faut pas s’arrêter à cette étiquette « d’amourette de lycéens », parce que le shôjo, c’est bien plus que ça ! C’est très varié : je peux aussi bien lire un shôjo dont l’action se place dans un univers fantasy, un shôjo de sport, un shôjo avec de super héroïnes type Magical Girl, ou un shôjo « tranche de vie » plus classique. Le tout avec une dose plus ou moins forte de romance.

Evidemment, on peut aussi facilement tomber dans les clichés : l’inévitable triangle amoureux, les quiproquo, les rivaux/rivales en amour, l’héroïne trop cruche… Certains shôjos se ressemblent beaucoup au niveau de leur cheminement, et c’est parfois difficile de trouver un bon shôjo parmi toutes les sorties des éditeurs. J’adore quand on sort des sentiers battus, j’aime mettre la main sur la perle rare. Parmi les shôjos qui me tiennent le plus à cœur, on trouve ces perles : Fruits Basket de Natsuki Takaya, Full Moon à la recherche de la pleine lune de Arina Tanemura, Fushigi Yûgi de Yû Watase (et aussi Imadoki de la même mangaka), Marmalade Boy de Wataru Yoshizumi, Yona Princesse de l’Aube de Kusanagi Mizuho, Blue Spring Ride de Io Sakisaka, Dengeki Daisy de Motomi Kyôsuke, La Maison du Soleil de Taamo, Chihayafuru de Yuki Suetsugu. Tous ces mangas sont des coups de cœur, et il y en a d’autres, mais spontanément ce sont ces titres qui me sont venus à l’esprit.

Quels sont, selon vous, les mangas incontournables, et pourquoi ?

C’est toujours une question difficile… je pourrais déjà vous citer tous les shôjos que j’ai énoncé à la question précédente, tous m’ont émue, tous ont trouvé un écho en moi. Et ils ont tous une héroïne forte, ce que j’apprécie grandement. Concernant les autres genres (shônens, etc.), il y a FullMetal Alchemist de Hiromu Arakawa, mon shônen favori, qui possède un univers très riche et complexe. Suivi de près par Inu-Yasha de Rumiko Takahashi, qui m’a fait découvrir et apprécier un Japon plus traditionnel à travers l’époque Sengoku dans laquelle est plongée notre héroïne. Pandora Hearts de Jun Mochizuki, qui m’a vraiment transportée et émue. Et Détective Conan, évidemment, qui arrive à se renouveler malgré son nombre effrayant de tomes. J’aime aussi beaucoup Tokyo Ghoul de Sui Ichida et L’Attaque des Titans de Hajime Isayama, les thèmes sont assez durs mais il y a vraiment une bonne trame, je les lis toujours avec frénésie jusqu’à la dernière page. Et récemment j’apprécie de plus en plus One-Punch Man, et surtout l’humour de son auteur, Yûsuke Murata.

Quel est le plus beau manga (ou livre) que vous ayez découvert sur Babelio ?

Le plus beau manga que j’ai découvert sur Babelio est un manga terminé en quatre tomes chez l’éditeur Komikku : Le Berceau des Mers de Mei Nagano. Je l’avais choisi un peu au hasard lors d’une Masse Critique, et honnêtement je ne pensais pas qu’il me plairait autant ; je m’attendais à une lecture bien mais sans plus, car habituellement ce n’est pas le genre de résumé qui m’attire. Mais quelle claque, j’ai adoré ma lecture dès les premières pages et j’attendais fébrilement les prochains tomes.

Et il y a aussi Pochi & Kuro de Naoya Matsumoto chez l’éditeur Kaze, terminé lui aussi en 4 tomes : j’ai eu aussi un gros coup de cœur pour ce manga, tellement drôle et original !

Quel est le manga que vous avez relu le plus souvent ?

Il y en a deux : Fruits Basket et Full Moon à la recherche de la pleine lune que j’ai cité dans mes shôjos incontournables. Et même trois, avec FullMetal Alchemist. Ce sont des mangas que je connais depuis longtemps alors forcément j’y suis attachée, mais c’est aussi parce qu’ils véhiculent de beaux messages, qui m’ont marquée et ont contribué à forger l’adulte que je suis aujourd’hui.

Quel manga avez-vous honte de n’avoir pas lu ?

Je n’ai pas vraiment honte de ne pas avoir lu certaines œuvres, mais il m’arrive souvent de me dire « ce manga là est un classique, il faudrait que je le lise un jour… ». L’année dernière, j’aurais pu répondre Akira (Katsuhiro Otomo), mais j’y ai depuis remédié. Ici je dirais peut-être les Dragon Ball (Akira Toriyama), que je n’ai toujours pas finis. Ou alors, un manga que je veux lire depuis longtemps : Gin Tama de Hideaki Sorachi.

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Beauty Pop de Kiyoko Arai ! Un shôjo terminé en 10 tomes mais qui n’est malheureusement plus édité. Je ne pensais pas qu’un tel manga me plairait, surtout à ce point ! Ici le thème principal est le métier de coiffeur, et tout ce qui concerne le soin des cheveux. Ce qui n’est pas du tout ma tasse de thé !

Et pourtant l’auteure a su conquérir mon cœur de lectrice avec ce titre dont les thématiques servent surtout de trames à la série, car avant tout nous découvrons des personnages hauts en couleur auxquels on s’attache beaucoup. Et puis, c’est très drôle !

Et il y a aussi Imadoki, un petit shôjo en 5 tomes de Yuu Watase qui n’est plus édité ; ainsi que Chihayafuru de Yuki Suetsugu, toujours en cours d’édition chez Pika, que je trouve trop peu connu alors qu’il en vaut la peine.

 

Tablette, liseuse ou papier ?

Je préfère les livres papier. Mais je suis aussi totalement accro à ma liseuse (et mes étagères trop pleines me remercient). Donc papier et liseuse, mais pour les romans. Pour les mangas je préfère de loin le format papier, mais il m’arrive de lire parfois sur tablette ; je trouve que le support s’adapte mieux visuellement à ce format que la liseuse, la lecture est plus confortable (si on ne tient pas compte de l’éclairage de l’écran).

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Mon lit ! Mais je peux lire n’importe où, dans les transports en commun, en marchant (et ce tout en restant vigilante), etc. En ce moment, j’apprécie aussi de lire bien calée dans les poufs que l’on trouve à la bibliothèque, ils sont tellement confortables (mais difficile de s’en extraire).

Avez-vous une citation ou une scène fétiche issue d’un manga ?

« La vie est précieuse parce qu’elle a une limite… C’est parce qu’elle a une limite que nous nous battons chaque jour… » : cette citation m’a marquée quand j’étais adolescente, à un âge où on commence à réfléchir à notre avenir… et aujourd’hui encore elle me touche. On la retrouve dans le tome 28 de Détective Conan.

Quelle sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

En général, je furète dans les librairies ou les bibliothèques pour trouver mes prochaines lectures. En nouvelle série, je compte enfin commencer les Erased (Kei Sanbe), un seinen qui m’attire depuis pas mal de temps et que j’ai emprunté à la bibliothèque. Ou alors, ça sera le shôjo Tant qu’il est encore temps je t’aimerai de (Keiko Notoyama), que j’hésite à m’acheter car le scénario me plaît beaucoup.

D’après vous, qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio ?

Pour moi, une bonne critique doit contenir avant tout l’avis du lecteur (et pas seulement le résumé du livre), ce qu’il a honnêtement ressenti après la lecture,… Peu importe la longueur de la critique, si son auteur parvient à nous transmettre son ressenti et à étayer ses propos surtout (un simple « c’est trop bien » ne me donnera pas envie de lire un livre). Et si le lecteur nous parle de certains passages ou éléments qui l’ont marqué, c’est encore mieux car ça va attiser ma curiosité ! Mais surtout, pas de spoilers sans avertissement !

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ? (rencontre avec auteur ou lecteurs, échange entre lecteurs, découverte littéraire…)

Il y a deux ans, je suis allée au pique-nique Babelio qui avait lieu sur Lille avec une amie, elle aussi inscrite sur Babelio. On s’était toujours dit qu’on essaierait d’aller au pique-nique, et on a sauté sur l’occasion quand on a su qu’il aurait aussi lieu sur Lille. On a passé un super après-midi, c’était très bien (et on est reparties avec quelques goodies héhé). Pour l’anecdote, j’ai rencontré à ce pique-nique la tutrice de stage qui m’avait parlé de Babelio et que j’ai évoquée dans ma première réponse : on a pu échanger un peu, c’était bien sympa ! Je n’ai pas pu aller au pique-nique l’année dernière, mais j’essaierais d’y retourner cette année (où, je ne sais pas encore).

Merci à Koneko-chan pour ses réponses !

14 réflexions sur “A la rencontre des membres Babelio (30)

  1. Bonsoir ! J’ai découvert au travers de votre présentation, un domaine de la littérature que je n’ai jamais approché et qui reste pour moi, très mystérieux, bien que mon petit-fils du 8 ans lit. des mangas. Il faudrait peut-être que je me lance !
    Très belle présentation de votre bibliothèque.

    • Bonsoir !
      Merci, héhé je l’aime bien ma petite bibliothèque ^^ Il y en a pour tous les goûts en tout cas dans les mangas, c’est juste le format qui change (et le sens de lecture 😉 ), je suis sure que vous trouveriez votre bonheur 🙂

  2. Hello,
    Oh mais tu me donnes vraiment envie de débuter dans les mangas 🙂 J’ai lu récemment « Thermae Romae » que j’ai énormément apprécié. Justement parce que les thèmes de l’architecture romaine, les bains thermaux et les voyages dans le temps sont si intéressants. J’adhère bcp moins aux themes de lycée (certainement parce que je ne peux pas m’identifier en tant que lectrice, vu mon grand âge 🙂 45 ans , ha! ha!). C’est bien dommage qu’on ne trouve pas de mangas pour les « quarantenaires » 🙂

    Kateginger63

    • Bonsoir !
      C’est plus les josei (et/ou seinen) qui vous intéresserez dans ce cas, ils sont à destination d’un public plus adulte (car on suit souvent des femmes actives). Si vous aimez Thermae Romae, je pense que vous pourriez aimer des mangas dans le genre de Arte, Le Berceau des Mers, … 🙂

      Koneko-chan

  3. Génial de voir de multiples univers chez les membres de Babelio.
    Merci Koneko-Chan pour nous ouvrir aux mangas. J’en ai lu mais bien peu.
    Bonne soirée

  4. Un bon souvenir également du pique-nique à Lille 🙂
    J’espère pouvoir y participer l’année prochaine…
    Palmyre
    PS : j’ai noté quelques titres de manga (Le berceau des mers) que je ne connaissais pas encore… merci de nous en faire découvrir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s