Où l’on vous donne rendez-vous au 44ème festival de la bande dessinée d’Angoulême

Comme tous les ans, l’équipe de Babelio sera présente au festival de la BD d’Angoulême qui célèbre, dès jeudi, sa 44ème édition.

hermannafficheangouleme2017

La BD est de nouveau à l’honneur en ce début d’année 2017. Après une édition 2016 compliquée, le festival international de la bande dessinée aura pour tâche de remettre le 9ème art sur le devant de la scène. Au programme, toujours autant d’expositions, de rencontres, de dédicaces et autres événements consacrés à toutes les facettes de la BD.

L’équipe de Babelio vous propose de suivre l’actualité du festival en direct. Ici même, retrouvez au jour le jour nos photos ainsi que nos commentaires. Plusieurs live-tweets ainsi que le programme des principales conférences sont à retrouver sur notre Twitter. Pour les amateurs de photos, suivez-nous sur notre compte Instagram que nous alimenterons tous le week-end. Nous vous invitons également à nous rejoindre sur notre tout récent compte Snapchat (@babelio_off) afin de découvrir les coulisses de notre voyage !

dsc00045

Nous vous avons concocté quelques entretiens avec des auteurs et dessinateurs. Vous les retrouverez également en lien sur cette page, un peu plus bas.

Le festival en images :

Le programme

Cette année, au delà des grandes expositions consacrées aux grands maîtres de la BD que sont Hermann (Grand prix 2016 et à ce titre auteur de l’affiche ci-dessus),  Will Eisner,  Mézières et Christin ou encore André Franquin, deux grands axes ont été choisis par les organisateurs : la bande dessinée jeunesse d’un côté et le rapport entre le 9ème et le 7ème art de l’autre. De nombreuses rencontres et expositions sont consacrées à ces deux thèmes.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du programme sur le site du festival. Nous essaierons de couvrir le maximum de rencontres et expositions. Nous actualiserons cet article en fonction de nos ajouts.

Valérian

Il est quoi qu’il en soit assuré que nous nous rendrons à la grande exposition consacrée à Valérian. Organisée à l’occasion de l’adaptation très attendue de la BD au cinéma par Luc Besson mais aussi le 50ème anniversaire des aventures de Valérian et Laureline.

valoche.jpgL’expo permettra à ceux qui en douteraient encore de découvrir l’incroyable apport de cette série dans la science-fiction. Adapter la BD est d’ailleurs un rêve ancien de Luc Besson qui s’en était déjà inspiré pour son film Le 5ème élément. Le réalisateur n’est pas le seul artiste à s’être inspiré, plus ou moins directement, de l’oeuvre de Mézières et Christin. La saga Star Wars elle-même comporte quelques similitudes avec la BD française. Le film permettra-t-il au plus grand public de découvrir l’oeuvre ? Les premières réponses seront peut-être apportées lors de festival auquel vont se rendre les deux auteurs.

Rendez-vous à L’Alpha, la Médiathèque de Grand Angoulême, du 26 au 29 janvier 2017. 

Nos photos de l’exposition :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Will Eisner

eisner2

Une exposition est consacrée à l’auteur de BD américain Will Eisner décédé en 2005. Connu notamment pour son personnage de justicier masqué appelé The Spirit, mais également pour avoir popularisé le terme de « roman graphique » avec son ouvrage Un pacte avec Dieu, Will Eisner remporta le Grand Prix du Festival d’Angoulême en 1975 soit un an seulement après la création du festival.

Alors que l’on fête en ce mois de janvier les 100 ans de sa naissance, il était normal que le plus grand festival dédié à la BD honore l’un de ses auteurs les plus influents !

Rendez-vous du 26 janvier au 15 octobre 2017 à La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image pour découvrir l’exposition. 

Nos photos de l’exposition :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hermann

hermann.png

Grand prix du festival en 2016, Hermann est naturellement l’objet d’une exposition à Angoulême. Plus de 150 planches du très prolifique auteur de BD seront exposées au total. Une merveilleuse opportunité de voir l’évolution du style du dessinateur belge au cours de ses cinquante ans d’activité. Les visiteurs pourront seront également témoins de la grande diversité des thèmes et genres abordés par Hermann, même si le western aura une place de choix parmi les planches et dessins exposés.

Rendez-vous à l’espace Franquin, salle Iribe, du 26 au 29 janvier 2017

Hélas, les photos étaient interdites lors de cette exposition…

Le château des étoiles

chateauAvez-vous fait partie des lecteurs qui ont voyagé dans l’espace le temps de deux beaux albums signés Alex Alice ? Si vous n’avez pas encore été du voyage, le festival vous propose d’embarquer dans un « éthernef » en compagnie des héros de la BD Le Chateau des étoiles.

La BD raconte raconte la conquête de l`espace en plein XIXe siècle grâce à la découverte d’une matière appelée l`Ether…

A la veille de la publication du troisième tome, l’exposition « permettra aux visiteurs d’admirer en détail les planches originales d’Alex Alice, ainsi que des croquis préparatoires, des dessins inédits et des esquisses de recherches graphiques ».

Et pour patienter avant de la découvrir, retrouvez l’entretien qu’il nous avait accordé lors de la sortie du premier tome.

Rendez-vous au Quartier Jeunesse, Chais Magelis du 26 au 29 janvier 2017

Gaston Lagaffe

gaston

Gaston Lagaffe est un personnage créé il y a soixante ans par Franquin dans les pages du Journal de Spirou. A l’origine uniquement destiné à remplir les pages du journal, ce personnage-gag sans véritable emploi devient rapidement le héros (ou plutôt anti-héros) de ses propres bandes dessinées.

Pour les organisateurs, « cette exposition vient lui rendre hommage, et permet aussi de rappeler qu’André Franquin, aujourd’hui considéré comme l’un des auteurs les plus importants de la bande dessinée du XXe siècle, disparaissait il y a juste 20 ans. »

En attendant de vous rendre à l’expo, retrouvez dès maintenant notre dossier consacré au génial Franquin. On vous propose également un quiz sur l’univers de Lagaffe.

Pour l’exposition, rendez-vous Place de l’Hôtel de Ville du 26 au 29 janvier 2017

Les photos de l’exposition :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La French Touch de Marvel

A quoi ressemblent les grandes icônes des comics sous la plume, les feutres ou les aquarelles des dessinateurs français ? Marvel et Panini France vous proposent un aperçu avec une exposition au théâtre intitulée La french touch de Marvel.

Retrouvez toutes nos photos de l’exposition ci-dessous :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les rencontres

Riad Sattouf & Blutch

Une rencontre inédite a été proposée au théâtre d’Angoulême. Elle a réunit sur scène Riad Sattouf et Blutch. Si ces deux grands noms de la BD se connaissent déjà bien, ils se sont retrouvés face au public sans aucun animateur pour leur poser des questions. L’idée étant d’échanger, de discuter, de s’interroger mutuellement sans intermédiaire.

DSC00322.JPG

Les deux auteurs ont rapidement commencé à discuter de leurs approches respectives de la BD. Si Riad a déclaré penser continuellement à des lecteurs imaginaires en dessinant et notamment à une version fictive de sa grand mère qui n’aimait pas la BD -avec donc pour but de faire découvrir son travail à des lecteurs à priori réfractaires, Blutch a quant à lui confié n’avoir jamais en tête de lecteur quant il se met à écrire ou dessiner : « Quand je dessine, c’est pour m’échapper à moi-même. C’est également pour tenter de résoudre une énigme qui me tracasse personnellement mais je n’ai personne en tête. Je ne pense pas à de quelconque public ». Blutch n’est, dans le même registre, que très peu porté sur la discussion lors des séances de dédicaces alors que c’est ce que préfère Riad Sattouf, quitte à rater le dessin en question. Les rencontres sont pour ce dernier un moyen de sonder l’état d’esprit des Français : « Si on regarde les informations, les unes des journaux, on a l’impression que le monde s’abrutit de jours en jours. Je pense que c’est faux. Il y a une vraie soif de lecture de la part des Français. Je m’en rends compte en sillonnant la France à la rencontre de mes lecteurs. »

DSC00330.JPG

Le cinéma est également un point de ralliement entre les deux auteurs. Riad Sattouf a notamment réalisé deux films (Les Beaux Gosses et Jacky au royaume des filles) et Blutch a participé à de nombreux projets cinématographiques en tant qu’acteur. Le cinéma est également au cœur de son oeuvre.

blutch1

Blutch a cependant pris du recul ces derniers temps, avec un projet de scénario qui n’a pas abouti et qu’il n’a pas souhaité reprendre : « Je suis aujourd’hui plus heureux derrière une planche de dessins. » Pour Riad Sattouf, les choses sont un peu différentes : si le succès des Beaux Gosses lui a ouvert de nombreuses portes, elles ont été par la suite refermées par l’échec de son second film, Jacky au royaume des filles.

DSC00342.JPG

Cette mauvaise expérience a heureusement été suivie la même année par l’immense succès de sa BD L’Arabe du futur : « Je vois tout le temps des jeunes filles lire tes BD dans le métro ! » lui affirme Blutch. Ce dernier, une grande plume de la BD, que Riad a d’ailleurs énormément lu, voit le succès un peu différemment : « J’ai l’impression d’être un dessinateur pour dessinateur » ! Quant au statut d’auteur de BD, Blutch n’y voit aucun avantage : « Je ne sais pas trop comment me situer. La BD est encore très méprisée en France » même si, comme le concède Riad Sattouf, cela s’améliore d’années en années.

futurarabe

La rencontre se conclue sur une annonce fracassante, Blutch pourrait bien se remettre, un jour ou l’autre aux aventures de l’un de ses personnages phares : Blotch !

Les interviews

Dans le cadre du festival, nous avons réalisé plusieurs interviews d’auteurs.

51kzbaihmql-_sx195_Benjamin Frish, La famille Fun chez Çà et là , sélection officielle du festival 2017.

Cet album met en scène la décomposition d’une famille en apparence ultra soudée et modèle, suite à l’annonce d’un décès. Pourquoi avoir choisi ce thème particulier ? Comment est né ce livre ?

Ce qui m’intéresse le plus en tant qu’auteur, c’est la tension qui existe entre les histories que l’on raconte et celles que l’on a réellement vécues. La famille américaine parfaite est un archétype omniprésent dans la culture de mon pays ainsi qu’un thème récurrent de notre littérature. J’étais intéressé par l’idée d’explorer ce qu’il pourrait se passer si cette famille parfaite se désagrégeait et comment les personnages gèreraient les dissonances entre ce qu’on dit d’eux et une réalité complètement ravagée (…)

Découvrez l’interview complète de Benjamin Frish

51isecxfjel-_sx195_

Hervé Bourhis, Jacques Prévert n’est pas un poète, chez Dupuis

L’album raconte la vie de Jacques Prévert. Pourquoi avoir décidé de lui dédier un album ?    Avec Christian Cailleaux, on avait raconté la vie de Boris Vian, dans Piscine Molitor en 2009. Vian vivait sur le terrasse du Moulin Rouge, Cité Véron. Et il se trouve que son voisin était… Jacques Prévert ! On s’est dit que si le nom et une partie de son oeuvre était célèbre, sa vie et notamment la jeunesse du poète était méconnue et passionnante, et ça a donné ce projet. On travaille dessus depuis 2012 !

Découvrez l’interview complète 

51pbdyh7xzl-_sx195_Gengoroh Tamage, Le mari de mon frère tome 1 et 2, chez Akata , sélection officielle du festival 2017.

Le mari de mon frère raconte l’histoire de Yaichi et sa fille Kana, dont le quotidien est perturbé par l’arrivée de Mike Flanagan, le mari du frère jumeau de Yaichi. Pourquoi avoir choisi d’évoquer l’homosexualité dans ce manga ? Quel est votre rapport à cette cause ?

Je suis moi-même gay, et par conséquent, en tant qu`artiste, c`est quelque chose qui a du sens (notamment du point de vue de l`esthétique). Cela fait plus de 30 ans que je dessine des mangas gay. Aborder, avec Le Mari de mon frère, la question de l`amour entre personnes de même sexe, en est la conséquence directe et logique. Cela étant dit, jusqu`à présent, je dessinais en recherchant et en exprimant la sensation de l`érotisme gay. Avec Le Mari de mon frère, j`ai changé mon approche, en cherchant à aborder les problématiques gays, et de la société en général, en dehors de celles de l`érotisme (…)

Parcourez l’interview complète 

bm_cvt_ce-quil-faut-de-terre-a-lhomme_5794Martin Veyron, Ce qu’il faut de terre à l’homme, chez Dargaud, sélection officielle du festival 2017.

Votre ouvrage est inspiré d’une nouvelle de Tolstoï. Peut-on parler d’une adaptation ? Comment avez-vous découvert ce texte ? Quel degré de liberté vous êtes-vous accordé par rapport à la nouvelle ?

Je crois qu`on peut parler d`une adaptation. J`ai découvert ce texte en 1962 dans la bibliothèque d`un collège de Jésuites.
Je me suis accordé une totale liberté pour l`adapter à la bande dessinée tout en veillant à ne pas en trahir l`esprit (…)

Retrouvez l’interview complète 

Vos critiques

carton BD AngoulêmeComme d’habitude, vous retrouverez des extraits de vos critiques sur les stands des éditeurs partenaires. Si vous tombez sur une des critiques, n’hésitez pas à la prendre en photo ! On propose de faire gagner un BD a celui ou celle qui aura le plus de photos de critiques. Vous pouvez participer sur Twitter, Facebook ou Instagram en n’oubliant pas de nous taguer 😉

Le Grand prix

C’est Cosey qui remporte le Grand Prix cette année ! 

cosey

Cosey  est un auteur suisse connu pour ses séries Jonathan et A La Recherche de Peter Pan, deux séries plébiscitées par les lecteurs. L’auteur a d’ailleurs lui aussi reçu le Fauve d’Or en 1982 pour le septième tome de Jonathan. Plus récemment, il a signé une aventure de Mickey dans laquelle ce dernier rencontre Minnie.
Vous pouvez retrouver l’entretien que l’auteur nous avait accordé à l’époque de la sortie du  tome 15 de sa série Jonathan.

Les deux autres finalistes : 

jimmy

Chris Ware est un auteur américain connu principalement pour Jimmy Corrigan qui raconte les aventures du garçon « le plus intelligent du monde ».  Hubertguillaud, un de ses lecteurs sur Babelio l’a qualifié de « régal sur le fond et dans la forme. du grand art en tout cas ». La BD a reçu de nombreux prix dont le Fauve d’Or en 2003.

combat

Manu Larcenet est un auteur français. Sa BD Le combat ordinaire, l’histoire d’un jeune photographe de presse s’interrogeant sur ce qu’il doit faire de sa vie, a séduit des milliers de lecteurs sur Babelio. L’oeuvre a d’ailleurs reçu le Fauve d’Or en 2004. Il est également l’auteur de Blast, autre grand succès critique ou encore d’un épisode One shot de Valérian, série à l’honneur pendant le salon.

Retrouvez la liste de tous les lauréats : http://www.babelio.com/prix/16/Angouleme

9 réflexions sur “Où l’on vous donne rendez-vous au 44ème festival de la bande dessinée d’Angoulême

  1. J’y serai dès mercredi pour voir les expos et ensuite rencontrer les auteurs de maisons d’éditions en dehors des « majors » plutôt au Nouveau Monde !

  2. Merci pour cette belle liste!!!!!!!!!!!!!!!!!! Que du bonheur!!!! Bon salon à toute l’équipe de Babelio et bonnes rencontres des plus littéraires et agréables!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s